• Bienvenue sur Mawarid.ma
  • Accueil
  • Inscription
  • |
  • Centre de documentation
  • |
  • Publier un document
  • |
  • Forums
  • |
  • Qui sommes-nous ?
  • |
  • Contact
  • Bonjour cher(e) visiteur, veuillez vous Identifier pour accéder au service de téléchargement !

    Espace Membres

    Identifiant :

    Mot de passe :

    Mot de passe oublié ?
    La gestion du risque de change chez les Conserveries Marocaine Doha - Rapport de stage
     
    acceder au document
    Auteur : ENCG Agadir
    Date de publication : 28-Apr-2017
    Nombre de Pages : 113
    Taille du fichier : 1.27 MB
    Format : .Pdf
    Nombre de téléchargements : 67
    Note :  note (1 vote)

    Description et extraits du document

    Introduction : La mondialisation des économies, la globalisation des transactions commerciales, les échanges commerciaux, l'expansion des activités, le financement des entreprises à différents stades, l'ouverture des marchés à différents niveaux à influé une nouvelle dynamique dans le monde des affaires. Les entreprises, dans un souci permanent de réaliser des profits, d'être plus concurrentielles tant à l'international, et dans une dimension locale, sont la plupart du temps, selon leur secteur et domaine d'activité, et leur taille, amenées à lever des capitaux, effectuer des placements, réaliser des emprunts, et également opérer avec des partenaires étrangers. Ainsi effectuer des emprunts ou des prêts ou encore réaliser des opérations commerciales à l'international sur la base de devises fait référence à des notions fondamentales de la finance, que sont les taux d'intérêt et les taux de change. Ceci a eu pour conséquences des modifications dans le fonctionnement de ces entreprises, qui, en devenant acteurs du commerce international, s’ouvrent à de multiples opportunités. En effet, elles se lancent sur les marchés étrangers en exportant leurs biens et services ou à l’inverse en important des produits dont elles ont besoin. L’internationalisation de leurs activités se traduit également par des emprunts ou des prêts en devises ainsi que des investissements à l’étranger (établissement de filiales). Toutes ces activités vont engendrer, parallèlement à ces opportunités, de nombreuses contraintes liées, entre autres, aux fluctuations des cours des devises impliquées par la réalisation de ces transactions ; le cours d’une devise étant le prix d’achat ou de vente d’une devise contre une autre. Un autre phénomène qui a fortement modifié l’environnement financier mondial est le passage d’un régime de change fixe à un régime de change flottant dont les cours des différentes monnaies sont déterminés librement par la loi de l’offre et de la demande sur le marché de change. Les entreprises sont confrontées au risque de change car elles effectuent des opérations d’importation et d’exportation facturées dans une devise différente de celle utilisée pour l’établissement de leurs bilans et de leurs comptes de résultat. C’est dans la mesure où les taux de change varient, ces fluctuations peuvent être à l’origine de gains ou de pertes très importants. L’entreprise doit se poser donc le problème de la gestion du risque de change. La gestion du risque de change est un des problèmes les plus ardus auxquels sont confrontés les responsables des finances des entreprises ouvertes à l'international c'est-à-dire évoluant dans l'import-export. L’importance d’une gestion rigoureuse de gestion de risque de change a été démontrée, la gestion de ce risque de change n’est pas donc une opération spéculative ou l’on ne cherche pas à réaliser un gain mais à annuler les effets de variations des prix résultant de différents mouvements spéculatifs. De nombreuses études ont établi qu’il est possible d’atténuer le risque de change en appliquant des méthodes de gestion judicieuses. La société anonyme « les Conserveries marocaines DOHA » est un acteur dans le commerce internationale dont une grande partie de ses opérations sont exprimés en devises ce qui la rend devant le défi de gérer les risques de change. Pour répondre aux objectifs de ce rapport, nous l’avons organisé en deux principales parties : Une première partie est consacrée à l’étude des fondements conceptuels du risque de change, de sa gestion et qui met en exergue le marché de change marocain. En deuxième partie, nous essayerons de quantifier le risque de change chez les Conserveries Marocaine DOHA et en fin tester l’application de certaines techniques de couverture pour le cas de la société.
    Problématique : Devant l’incertitude qui marque le contexte international, les entreprises sont confrontées au risque de change lorsqu'elles effectuent des opérations commerciales ou financières en devises. Ce risque est lié à la volatilité des devises sur le marché des changes. Le risque de change apparaît dès lors que les nations et les entreprises ont recours à une devise étrangère pour traiter des opérations commerciales ou financières. En effet, des variations des cours de changes vont entraîner des fluctuations de valeurs de ces éléments libellés dans une devise différente de celle que l'entreprise utilise pour établir des documents financiers. Dans ce cas, des gains et des pertes de change vont apparaître. Les Conserveries Marocaines DOHA interviennent activement dans le commerce international, dont une grande partie de ses opérations sont exprimés en devises ce qui la rend devant le défi de gérer les risques de change. De ce fait, les Conserveries Marocaines DOHA est appelé e à évaluer sa position de change et à doter une politiques de couverture à l’égard du risque de change. Par ce projet, nous essayerons donc de répondre aux questions suivantes : Comment les Conserveries Marocaines DOHA pratiquent la gestion du risque de change ? Quelles sont les techniques de couverture appliquées par les Conserveries Marocaine DOHA ? Quelle technique est mieux appropriée pour les Conserveries Marocaine DOHA ? Comment mettre en avant les pratiques de gestion du risque de change chez les Conserveries Marocaines DOHA ?
    Les objectifs : L'évolution des taux de change peut donc influer sur la santé économique et financière de l'entreprise. Cette problématique est largement rencontrés dans de nombreuses entreprises soumises a des contraintes de concurrence internationale et d’exigence de qualité plus forte. Cette étude, nous le souhaitons pourrait être un repère et un recours pour les différents acteurs du marché des changes, du commerce international, afin de mieux appréhender cet environnement et essayer d'en tirer profit. Pour développer leurs activités, accroître leur marge bénéficiaire, s'adapter à la concurrence, pour leur performance et leur compétitivité, les entreprises sont amenés à confronter les risques de change. Aussi, les politiques de gestion des risques de change s'avèrent imminentes pour mieux appréhender l'environnement du marché des changes. En cette période qui se caractérise par de fortes fluctuations du cours des devises, ou les taux de change des grandes devises peuvent varier fortement en l'espace d'une journée, mettant à mal les résultats des entreprises qui ne mettent pas en place un système de gestion de risque de change peut s'avérer très dommageable. Dès lors, le défit majeur lancé aux entreprises modernes est d'établir et de consolider une politique de couverture des risques de change viable dans un environnement économique et financier en plein évolution. Dans cette perspective, notre projet de fin d’études s’inscrit dans l’objectif d’assurer une appréhension de la notion du risque de change ainsi que sa gestion, une présentation des différentes techniques et moyens de la couverture du risque de change, tester la possibilité d’application de certaines techniques de couverture afin de quantifier le risque de change des Conserveries Marocaine DOHA. Cette étude est aussi une consolidation de nos connaissances sur les théories de gestion que renferment les politiques de gestion de risques de change.
    Plan du travail : Ce rapport est organisé en deux principales parties : Une première partie est consacrée à l’étude des fondements conceptuels du risque de change. Une deuxième partie quant à elle est consacrée à la gestion du risque de change chez les conserveries Marocaine DOHA afin de tester l’application de certaines techniques de couverture par la société. Pour la première partie elle sera consacrée à la définition des concepts et des théories de base qui permettront la compréhension de ce rapport et qu’elle sera organisée sous trois chapitre : le premier chapitre est consacré aux définitions des concepts de base de la thématique, le deuxième chapitre est consacré à la gestion du risque de change et ses techniques de couvertures internes et externes, le troisième chapitre montre le fonctionnement du marché de change et particulièrement le marché de change marocain. Pour la deuxième partie, nous allons explorer la couverture du risque de change chez les Conserveries Marocaine DOHA. Cette partie sera organisée sous trois chapitres : le premier chapitre est consacré à une présentation générale de l’entreprise, le deuxième chapitre va nous permettre d’expliquer et de quantifier le risque de change chez les Conserveries Marocaine DOHA, Alors que le dernier chapitre sera consacré à tester l’application de certaines techniques de couverture pour le cas de la société et pour certains suggestions d’amélioration de la gestion du risque de change.
    Conclusion : Face à un environnement financier plus turbulent, les entreprises disposent à présent d’outils de protection efficaces, les entreprises qui s’ouvrent sur l’international ont la possibilité de réduire au maximum les risques de change. L'importance des fluctuations de change et les variations des cours et des prix des produits de base, induisent des menaces très sérieuses sur la rentabilité et la compétitivité de l’entreprise à terme. Aujourd'hui plus que jamais, aucune entreprise soumise au risque de change ne doit rester en manque de structure apte à gérer les risques financiers avec en première place le risque de change, la démarche d’une bonne gestion du risque de change commence par la définition des sources de risque et de sa quantification afin de déterminer la position de change dont l’objectif de déterminer réellement le risque encouru par l'entreprise. C'est sur cette position que l'entreprise court un risque suite à une variation défavorable des cours de change et permet aussi d’avoir une vision prévisionnelle sur la situation de l’entreprise. Le marché de change marocain offre aujourd’hui une multitude d’instruments de couverture aux entreprises. Les Conserveries Marocaine DOHA fait recours aux contrats de change à terme qui sont très avantageuses pour elle, et pour plus de flexibilité, de couverture et de gain illimités elle peut faire recours aux options de change (classique, Tunnel, participative…). Cependant, l’utilisation de ces techniques de couverture du risque de change par les Conserveries Marocaine DOHA nécessite la mise en place d’une stratégie de couverture dont l’application doit être suivie par la direction financière ainsi qu’un suivi et l’analyse des évolutions des cours de change afin de réaliser les objectifs assignés à la stratégie.
    Sommaire du rapport de stage :
    Introduction générale
    PARTIE I : CADRE CONCEPTUEL DU RISQUE DE CHANGE
    Chapitre I : Présentation du risque de change
    Section I : le risque de change
    1- La notion du risque de change
    2-Les facteurs qui entrainent le risque de change
    3 -La position de change
    Section II : Présentation du marché de change
    1-définition du marché de change
    2- Les caractéristiques du marché de change
    3- Les intervenants sur le marché de change
    4- la salle de marché des changes
    5-Les comportements sur le marché des changes
    6- Les compartiments du marché des changes
    1) Le marché de change au comptant …...
    2) Le marché de change à terme
    3) Le marché de dépôt
    Conclusion
    Chapitre II : Présentation d la gestion du risque de change
    I- Notion de la gestion du risque de change
    II- les stratégies de gestion de risques de change
    III- Les techniques de couverture du risque de change
    A)-Techniques de couverture interne
    1-Choix de la monnaie de facturation
    2-Le termaillage
    3-Clauses contractuelles
    4- les compensation internes
    B)- Techniques de couverture externe
    1-Contrat de change à terme
    2- les contrats de futures sur devises
    3- les swaps de devises
    4- les options de change
    Chapitre III : Le marché de change marocain
    Section 1 : la constitution d’un marché de change marocain
    A)- La gestion centralisée des devises par Bank Al Maghrib
    B)- la cotation de date de valeur
    C)- Les étapes préparatoires à l'institution du marché des changes
    Section 2 : le fonctionnement du marché de change marocain
    Section 3 : les opérations traitées sur le marché des changes marocain..
    A)-les opérations au comptant
    B)- les opérations à terme
    C)- les opérations de trésorerie et de dépôt
    PARTIE II : LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE, CAS DES CONSERVERIES MAROCAINE DOHA
    Chapitre I : Prise de connaissance des Conserveries Marocaine DOHA
    Section I : le secteur de l’industrie agro-alimentaire
    A)-Aperçu sur le secteur de l’industrie agro-alimentaire au Maroc
    B)-Structure de l’industrie agroalimentaire au Maroc
    C)- La répartition régionale de l’agroalimentaire au Maroc
    Section II : Présentation de la société Conserveries Marocaines DOHA.
    A)- Aperçu historique des C.MDOHA
    B)-La fiche technique des C.M DOHA
    C)-L’organigramme de l’entreprise
    D)-Les activités des Conserveries Marocaines DOHA
    E)-Les produits des Conserveries Marocaines DOHA
    Chapitre II : le risque de change chez les C. M. DOHA
    Section I : Les facteurs engendrant le risque de change
    A)- les fluctuations des cours de change
    B)- Les éléments générateurs du risque de change
    Section II : la Présentation du risque de change, cas des C.M.DOHA
    A)-les risques de change
    1-Le risque de transaction
    2- le risque de perte de compétitivité
    B)-La position de change des C.M .DOHA
    1- La position de change comptable
    2- La position de change de transaction
    Chapitre III : la gestion du risque de change aux C.M.DOHA
    Section I : la gestion risque de change au sein des C.M.DOHA
    A)-Les moyens de paiement et de financement utilisés
    B)-Les pratiques de la gestion du risque de change à DOHA
    Section II : les techniques de couvertures, cas des C.M.DOHA
    A)-Techniques de couverture internes
    B)-Techniques de couverture externe
    Section III : Etude et analyse des techniques de couvertures externes
    A)- Le change à terme
    B)- L’option de change classique
    C)-L’option de change TUNNEL
    D)-Comparaison entre ces techniques de couverture
    Section IV : Recommandations
    1)-Définir une politique de couverture en fonction des objectifs et des contraintes propres à l'entreprise
    2)-Le contrôle des procédures
    3)-Amélioration du système d'information
    4)-Le suivi de l’évolution du marché de change
    Conclusion générale
    Bibliographie

    Autres documents pouvant vous intéresser


    Auteur Commentaire
    Business Plan

    Appel à contribution

    Suite à la proposition formulée par de nombreux membres de notre communauté, nous vous invitons vivement à consacrer un peu de votre temps pour commenter et noter les documents que vous téléchargez sur mawarid.
    Cette action aura le grand intérêt de renseigner les autres membres, à priori, sur la qualité des documents présents sur la plateforme et orienter leurs choix.
    Comptons énormément sur votre habituelle collaboration.