• Bienvenue sur Mawarid.ma
  • Accueil
  • Inscription
  • |
  • Centre de documentation
  • |
  • Publier un document
  • |
  • Forums
  • |
  • Qui sommes-nous ?
  • |
  • Contact
  • Bonjour cher(e) visiteur, veuillez vous Identifier pour accéder au service de téléchargement !

    Espace Membres

    Identifiant :

    Mot de passe :

    Mot de passe oublié ?
    Conception d’un système de gestion budgétaire pour les Conserveries Doha – Rapport de stage
     
    acceder au document
    Auteur : ENCG Agadir
    Date de publication : 18-Mar-2017
    Nombre de Pages : 112
    Taille du fichier : 1.07 MB
    Format : .Pdf
    Nombre de téléchargements : 745
    Note :  note (2 votes)

    Description et extraits du document

    Dans l’ère de la globalisation des économies, l’environnement des entreprises devient de plus en plus turbulent et incertain. C’est ainsi que les managers doivent se soucier et agir sur leur futur, en adoptant des outils de prévision indispensables pour la prise de décision et l’amélioration de la performance de l’entreprise. Les conserveries marocaines Doha, une société anonyme créée en 1990, et une des plus grandes sociétés opérant dans le secteur agroalimentaire dans la région de Souss Massa Draa, cherche toujours à créer de la valeur et à renforcer sa compétitivité face à ses concurrents. En effet, la planification d’entreprise, consiste à adopter un ensemble des actions et plans organisés par le top management, pour diriger l’activité et atteindre les objectifs stratégiques par rapport à l’environnement. Dans un processus de planification complet, il existe trois niveaux à savoir : le plan stratégique, le plan opérationnel et enfin l’ensemble des budgets. La gestion budgétaire, en tant que dernière étape de la planification, permet de faire des prévisions à moins d’un an, et se présente comme un enchainement de budgets mis à la disposition de chaque responsable afin d’améliorer les performances de l’ensemble de l’activité de l’entreprise et d’éviter les aléas du futur. Ce mode de gestion constitue un élément essentiel dans un système de contrôle de gestion, pour coordonner les plans d’action à court terme avec les grandes orientations stratégiques de l’entreprise. La gestion budgétaire est également un outil de pilotage dans la mesure où elle permet de comparer les réalisations des centres de responsabilité aux budgets, ce qui permettra de dégager les écarts et de mettre en place les actions correctives. C’est pour cette raison que nous avons opté pour l’étude de la procédure budgétaire au sein des Conserveries Doha pour la conception d’un système de gestion budgétaire complet en s’appuyant sur des techniques statistiques. Notre présent rapport est divisé en trois chapitres : Le premier chapitre, traitera l’aspect théorique de la gestion budgétaire. Le deuxième chapitre, quant à lui, présente l’entreprise d’accueil, son secteur d’activité, ainsi que la méthodologie de travail. Finalement, le troisième chapitre est réservé à l’analyse de la procédure budgétaire existante au sein des CM Doha, l’élaboration des budgets et finalement la proposition des recommandations en vue d’améliorer ce système.
    Section1 : Description et analyse du système d’élaboration des budgets au sein des Conserveries Doha
    1) Techniques utilisées pour la prévision
    Avant la fin de chaque exercice, et plus précisément en mois de Novembre, Décembre, une réunion se tient entre le top management, et les responsables des services, commercial, marketing et de production. Lors de cette réunion, la direction générale transmet ses objectifs pour l’année à venir. C’est à partir du mois de Janvier, et Février que le responsable commercial, établit les prévisions des ventes de l’année qu’il transmet au responsable de production, qui à son rôle planifie la main d’œuvre et la matière première nécessaires pour le déroulement de l’activité. Le budget de production et celui de l’approvisionnement découlent de celui des ventes. Par ailleurs, le budget d’investissement est pluriannuel et il est élaboré en fonction des besoins en investissement des unités de production. Nous allons passer maintenant à traiter chaque budget à part et commençons par le budget des ventes, premier budget dans la construction budgétaire.
    a- Le budget des ventes : Le budget des ventes recouvre l’ensemble des chiffrages en volumes des produits permettant de déterminer le marché potentiel au niveau local et à l’export dans lequel opère l’entreprise. Ces prévisions se font en premier lieu en valeur, ensuite elles sont converties en volume en prenant en considération les prix. Ces prévisions concernent les estimations du chiffre d’affaires par famille de produit, par centre, par revendeurs et par marché à savoir le marché traditionnel et le marché des grandes surfaces. Le service commercial constate les prévisions en se basant sur les réalisations des années antérieures, avec l’estimation d’une augmentation des ventes à un certain pourcentage. Les prévisions commerciales concernent également les actions de promotion et de publicité, qui sont programmées pour l’année suivante, avec la détermination de la saison. Les prévisions commerciales se font pour chaque mois et sont transmises au responsable de production.
    Les principales familles de produits des CM Doha sont : Confiture : Délicia et Délices ; Tomates : Mabroka, et Délicia ; Thon : Joly et Samaki ; Sardines : Delmonaco, Joly et Samaki ; Maquereau : Joly, Samaki, Lukus. En effet, les CM Doha dispose d’une clientèle locale, constituée de grossistes, de détaillants, et des grandes surfaces dont MARJANE, ASWAK SALAM, ACIMA… Egalement, l’entreprise tient une grande place à l’étranger, l’export représente 35à 40% de ses activités commerciales, le nombre de client à l’étranger ne cesse alors d’augmenter. La première constatation du chiffre d’affaires des CM Doha montre une certaine fluctuation au cours de l’année pour les différentes activités. Les produits augmentent généralement au cours de la compagne. L’élaboration du budget des ventes se fait sur la base des estimations des commerciaux de la société à partir des données antérieures et d’après les données recueillies auprès des clients. Le service commercial se base sur les estimations des ventes et également sur les données de la conjoncture recueillies pour établir ses prévisions. Le budget final est élaboré lors d’une réunion entre les différents responsables et la direction générale. Le service commercial des CM Doha négocie annuellement des contrats avec les grandes surfaces sur : Le taux de coopération commerciale ; Le taux de remise fin d’année ; La centralisation du mois.
    b- Le budget de production : L’élaboration du budget des ventes est primordiale pour retrouver les quantités à produire. En effet, après avoir reçu les quantités prévisionnelles à vendre, le responsable de production, planifie l’ensemble des charges liées à la production ainsi que la réception de la matière première.
    c- Le budget des investissements : Les décisions d’investissement émanent de la direction générale, il s’agit des installations techniques, matériel et outillage, matériel de transport, mobilier matériel de bureau, les brevets, marques et droits. Ce budget d’investissement est pluriannuel et il est élaboré sur la base des objectifs généraux de la direction. C’est la direction financière qui s’occupe de la détection des besoins en investissement.
    d- Le budget de trésorerie : Les CM Doha ne dispose pas d’un budget de trésorerie.
    2) Analyse du système actuel d’élaboration des budgets
    Afin de relever les faiblesses et les forces du système budgétaire au sein de Doha, on va se baser sur un questionnaire rempli auprès du directeur administratif et financier. Le questionnaire ci-dessus est présenté selon la démarche logique de la gestion budgétaire, en commençant par le système d’information, puis la prévision budgétaire, en passant par l’élaboration des budgets et enfin en arrivant au suivi et contrôle budgétaire. Après l’analyse du questionnaire, nous avons conclu, qu’au sein des CM Doha, il n’existe pas un système budgétaire complet où les budgets sont dépendants, c'est-à-dire allant du budget des ventes jusqu’au budget de trésorerie et les états de synthèse prévisionnels. Egalement, il n’ya pas de service qui se charge de la budgétisation. Ensuite, on a remarqué que l’entreprise ne dispose pas d’un système d’information, qui puisse s'étendre à tous les compartiments de l'entreprise, et qui intègre dans un même environnement le commercial, la finance, la production, les achats etc. Ce qui constitue un obstacle devant la collecte d’informations nécessaires, concernant toute l’activité de l’entreprise, et aussi cause un problème pour mener à bien le contrôle budgétaire. Nous avons essayé de synthétiser les différentes forces et faiblesses du système budgétaire de l’entreprise dans le tableau suivant.
    Section 3 : Recommandations et propositions
    L’objectif de cette section est de reformuler des recommandations pour accompagner les C.M.Doha dans le bon fonctionnement de son système de gestion budgétaire. Nos recommandations seront comme suit :
    1. Faire de la stratégie l’affaire de tous : La dimension humaine constitue la clé de réussite de tout projet. Il est donc impératif d’aligner les salariés dans les différents échelons sur la stratégie des C.M.Doha à fin de produire un effet de synergie. Pour ce faire il convient d’ :
    - Assurer une compréhension des orientations stratégiques pour l’ensemble du personnel afin de faciliter leur adhésion et leur intégration.
    - Elaborer un plan de formation au profit de toute l’organisation sur la gestion budgétaire et le contrôle de gestion en général.
    Les supports de communication les plus recommandés dans le cadre de ce processus de communication de la stratégie sont :
    - Les réunions semestrielles, trimestrielles et annuelles : Les réunions programmées seront l’occasion pour expliquer les orientations stratégiques de la direction générale. Toutefois, une fois que ces orientations sont bien comprises, ces réunions seront utilisées pour communiquer sur les performances réalisées et sur les perspectives à venir.
    - Les brochures : Un document d’une page pourra être utilisé pour relater les objectifs stratégiques et la manière dont ils seront mesurés.
    2. Acquérir un système d’information adapté : Un ERP au sein des CM Doha sera d’une grande utilité dans la mesure où il permettra de s'étendre à tous les compartiments de l'entreprise, de telle façon, que l'on puisse intégrer dans un même environnement la finance, la logistique, la production, les ressources humaines, les achats, le commercial, etc. Ce qui facilitera la tâche au moment de la recherche d’information.
    3. Mettre en place un service de contrôle de gestion : Le contrôle de gestion a pour fonction d’être le conseiller économique de l’entreprise, non seulement de la direction générale mais aussi de tous les responsables des centres. Il veillera particulièrement à ce que les prévisions reposent sur des réalités financières tangibles. Exerçant son sens critique sur les prévisions commerciales. Il évitera qu’on ne présente lors des réunions des versions trop optimistes ou trop pessimistes, ce qui est souvent le cas lorsqu’il y a réorganisation. Son rôle est aussi de conseiller davantage les managers sur les perspectives et les stratégies de leurs unités (quels objectifs atteindre, comment, quand, pourquoi?). Egalement, il assistera les responsables dans l’élaboration de leurs objectifs, de leurs plans d’action et de leurs budgets.
    4. La mise en place d’un système de comptabilité analytique : La comptabilité analytique est un mode de traitement de l'information comptable et économique dont l’objet essentiel est de permettre aux entreprises à travers une analyse appropriée des charges la détermination du coût des biens et services qu’ils offrent. Par conséquent, grâce à la comptabilité analytique les CM Doha peut surveiller l'évolution de ses coûts de revient afin d’agir sur les prix de vente en cas d'augmentation des coûts de manière à préserver ses bénéfices.
    Conclusion générale : C'est ainsi que mon projet de fin d’études s'achève après une expérience enrichissante qui a duré trois mois, au sein des CM Doha, entreprise d’une grande renommée dans le secteur agroalimentaire, cherchant toujours à s’améliorer et à renforcer sa compétitivité face à la concurrence à laquelle n’échappe aucune entreprise. Dans le cadre de ce stage, nous avons pu aller au de là de la théorie et franchir le côté pratique de la gestion budgétaire. J’ai atteint mon objectif de départ qui est de concevoir un système budgétaire cohérent, en tant qu’outil de management prévisionnel de l’entreprise qui réunit toutes les activités de la société et qui commence de l’élaboration du budget des ventes jusqu’aux états financiers prévisionnels. Ce stage était l’occasion pour mettre en place une nouvelle technique d'estimation des ventes par saison en faveur de l’entreprise d’accueil .J’ai pu, en outre, proposer des modèles de budgets notamment celui de production, des ventes, des frais généraux, d’investissement, de trésorerie et à la fin élaborer les états de synthèses prévisionnels. Finalement, je pourrai dire que ce stage de fin d’étude m’a permis d’approfondir et de mettre en pratique mes connaissances acquises tout au long du cursus de formation à l’ENCG d’Agadir et également de développer mon comportement personnel et professionnel en m’imprégnant des notions de la responsabilité, efficacité, travail par objectif et prise d’initiative et de décision.
    Bibliographie
    • LONING, H et ALL (2008), « contrôle de gestion : organisation outils et pratiques », éd DUNOD, Paris.
    • GRANDGUILLOT, F et BEATRICE (2004) « L'essentiel de la gestion prévisionnelle », éd. GUALINO.
    • REOUSSELOT, PH et VERDIE, JF (2011) « Gestion de trésorerie », éd. DUNOD Paris.
    • DEGOS JEAN-GUY (2010) « Système budgétaire, écarts rétrospectifs et tableaux de bord prospectifs », Ed. E-THEQUE.
    • ALAZARD, C et SEPARI, S (2007) « Contrôle de gestion », éd DUNOD, Paris.
    • BOUQUIN, H (1996) « la maitrise des budgets dans l’entreprise » PUF, 2éme édition.
    • GERVAIS, M (1996) « contrôle de gestion et planification de l’entreprise », ECONOMICA, 2éme édition.

    Autres documents pouvant vous intéresser


    Auteur Commentaire
    Business Plan

    Appel à contribution

    Suite à la proposition formulée par de nombreux membres de notre communauté, nous vous invitons vivement à consacrer un peu de votre temps pour commenter et noter les documents que vous téléchargez sur mawarid.
    Cette action aura le grand intérêt de renseigner les autres membres, à priori, sur la qualité des documents présents sur la plateforme et orienter leurs choix.
    Comptons énormément sur votre habituelle collaboration.