• Bienvenue sur Mawarid.ma
  • Accueil
  • Inscription
  • |
  • Centre de documentation
  • |
  • Publier un document
  • |
  • Forums
  • |
  • Qui sommes-nous ?
  • |
  • Contact
  • Bonjour cher(e) visiteur, veuillez vous Identifier pour accéder au service de téléchargement !

    Espace Membres

    Identifiant :

    Mot de passe :

    Mot de passe oublié ?
    L’analyse de la rentabilité d’un établissement bancaire
     
    acceder au document
    Auteur : ENCG Tanger
    Date de publication : 08-Apr-2017
    Nombre de Pages : 58
    Taille du fichier : 1.34 MB
    Format : .Pdf
    Nombre de téléchargements : 50
    Note :  note (0 votes)

    Description et extraits du document

    La rentabilité d’un établissement de crédit représente son aptitude à dégager de son exploitation des gains suffisants, après déduction des coûts nécessaires à cette exploitation, pour poursuivre durablement son activité. La mesure de la rentabilité est l'un des rôles majeurs assignés au contrôle de gestion dans les banques et les établissements financiers. Mais l'approche de la rentabilité en milieu bancaire et financier est caractérisée par sa complexité et son aspect multiforme. Cette mesure peut en effet se dérouler selon plusieurs axes d'analyse: il peut être opportun de calculer la rentabilité par agence, par produit ou service ou encore par client ou segment de clients.
    1. La rentabilité par agence
    La rentabilité par agence permet de découper par agence le résultat de la banque et de porter une appréciation sur les éléments internes de la compétitivité de la banque. L’appréciation de la rentabilité par agence se présente à travers l’établissement du compte d’exploitation agence aussi bien pour les agences à ouvrir en terme de rentabilité prévisionnelle ou des agences déjà existantes pour la rentabilité rétrospective. La mise en place de cet outil permet de porter une appréciation sur les performances du réseau, en mesurant la contribution de chaque agence dans le résultat de la banque et dans la couverture des charges de structure du siège. Il constitue un outil essentiel de mesure de la motivation des exploitants et un instrument efficace de formation des responsables d’agences sur les composantes de la rentabilité. En effet, la mise en place du CEG agence permet de porter une appréciation sur les performances du réseau en mesurant la contribution de chaque agence dans le résultat de la banque et dans la couverture des charges de structure.
    2. La rentabilité par produit
    Le calcul de la rentabilité par produit complète l'approche de la rentabilité par agence. Si cette dernière permet en effet de dynamiser le fonctionnement interne de la banque, le suivi des rentabilités-produits constitue un élément fondamental du déploiement stratégique de l'entreprise. En fournissant des éléments précis sur les marges dégagées par les produits et les services commercialisées par la banque, elle permet à cette dernière de se concentrer sur les éléments les plus rentables de son portefeuille d'activités. Cette connaissance des coûts de revient des produits et des services commercialisés par la banque peut constituer également un atout important dans la mise au point de politiques de tarification des produits et des prestations. La méthodologie de détermination de la rentabilité par produit peut être décomposée en trois temps : Etablissement d'une nomenclature des produits et services commercialisés par la banque ; Détermination des charges et des recettes à affecter à chacun des produits et services ; Calcul des marges par produit et service et analyse des résultats.
    3- La rentabilité par client
    L'analyse de la rentabilité client a connu un important développement ces dernières années. La raison de ce développement est simple: il n'est désormais plus acquis que tout client soit profitable pour les établissements bancaires et financiers. Les entreprises, en particulier, ont développé, grâce aux possibilités de traitement informatique et à la télétransmission, une gestion très fine de leur trésorerie. Les recettes engendrées par les dépôts et le "float" de la clientèle professionnelle ont donc notablement diminué pour les banques. Si ce phénomène se conjugue à un alourdissement des charges administratives de traitement des moyens de paiement pour le compte des entreprises, les rapports avec celles-ci peuvent devenir déficitaires. Aussi, est-il devenu vital pour les banques de pouvoir suivre leur rentabilité client, afin d'opérer des choix. De nouvelles relations de type partenariat, fondées sur l'approche globale des besoins du client, peuvent alors, sélectivement, être mises en place. Sur un plan plus opérationnel, la connaissance de la rentabilité client constitue pour les exploitants une arme redoutable dans la négociation commerciale. L'exploitant peut en effet, en fonction du profil du client, encadrer plus finement les termes de la négociation et limiter les risques. Mis à part les établissements très spécialisés, les banques possèdent un nombre très important de clients – plusieurs dizaines de milliers de comptes pour les petites banques à plusieurs millions pour les plus grandes – et chacun de leurs clients peut réaliser, au cours d'une période, de très nombreuses transactions, que ce soient des remises de chèques, des demandes de prêt, ou des transmissions d'ordres de bourse. Ces caractéristiques nécessitent des capacités de traitement informatique très importantes. Aussi, l'approche de la rentabilité client ne peut généralement se faire qu'au niveau de l'informatique centrale de la banque, ce qui nécessite dès le départ une évaluation du volume d'opérations à traiter informatiquement afin de situer le projet et décider notamment du niveau de précision du calcul de rentabilité client que l'on souhaite retenir, compte tenu de son coût. Pour cela, il est souhaitable de constituer, sur de tels projets, une équipe conjointe contrôleurs de gestion/informaticiens. Un certain nombre d'autres préalables techniques sont nécessaires à la mise en place du traitement de la rentabilité client. Le système informatique en place doit en effet assurer une identification des clients et des transactions de façon efficace et complète. Cela signifie qu'il doit être en mesure, d'une part, d'identifier tous les comptes possédés par un même client et les regrouper en un seul compte commun et d'autre part, d'identifier toutes les opérations effectuées par un client en retraçant leur nature (paiement d'un chèque, ordre de bourse…). Chaque transaction passée au débit ou au crédit du compte à vue doit ainsi être affectée d'un "code opération" indiquant sa nature.
    4- La rentabilité par segment de clients
    Cette segmentation peut être envisagée de différentes manières : Par exploitant ; Par activité ; Par taille de clients ; Par segment de marché ; Par qualité de risque ; Par combinaison de certains des critères précédents.
    4.1- Rentabilité des clients par exploitant : En premier lieu, les exploitants qui sont en contact avec la clientèle ont besoin de certaines informations concernant la rentabilité des relations qu'ils entretiennent avec tel ou tel client. Un système de présentation globale de leur clientèle fusionnée est nécessaire. Cette présentation peut également se faire à l'aide d'un compte d'exploitation. C'est un instrument à la disposition des exploitants qui leur permet d'améliorer les comptes qu'ils gérent, donc, de proposer à leur clientèle des prestations susceptibles d'augmenter la rentabilité de la banque. Cette segmentation peut être utilisée pour évaluer le rendement des exploitants. Mais il faut manier cette information avec prudence car les conséquences de la conjoncture et d'autres facteurs tels que les taux d'intérêts ne dépendent pas de l'exploitant.
    4.2- Rentabilité par secteur d'activité de clientèle : Cette étude indique les secteurs qui sont les plus rentables pour la banque. Il s'agit donc de fusionner la rentabilité par client suivant le secteur d'activité de chacun des clients. Nous pouvons également établir un compte d'exploitation par agence ou par unité de gestion ou même pour la banque. L'examen de ces récapitulatifs permet de tirer un certain nombre de conclusions concernant l'amélioration de la rentabilité de tel ou tel secteur et même d'envisager telle ou telle action pour augmenter les activités avec certains secteurs (créer de nouveaux produits adaptés à ces secteurs). Le problème se posera pour les particuliers; selon l'importance de cette catégorie de clientèle dans la banque, elle peut être considérée comme un secteur ou divisée en plusieurs tels: professions libérales, cadres supérieurs, exploitants agricoles,…
    4.3- Rentabilité par taille de clientèle : Souvent la clientèle de la banque est très disparate, non seulement par l'activité mais aussi du point de vue de la taille. Nous rencontrons des entreprises qui ont des chiffres d'affaires de moins d'un million et celles qui font plus d'un milliard. Les conditions appliquées aux premières n'ont rien à voir avec celles appliquées aux secondes; il en va de même de la nature des opérations et du risque. Nous pouvons par exemple déterminer neuf tailles; le 1= moins de dix millions de Chiffres et consacrer le 0 aux particuliers. Nous aurons ainsi une fiche de rentabilité par taille comparable à celle établie par secteur. Nous pouvons également établir le compte d'exploitation de l'agence, de l'unité de gestion ou même de la banque par taille de la clientèle.
    4-4- Rentabilité par segment de marché : La segmentation d'un marché est au centre de la stratégie marketing. La segmentation du marché est un processus consistant à identifier les groupes d'acheteurs aux besoins et aux motivations d'achats caractéristiques. Cette segmentation permet : Le choix des marchés cibles ; L'élaboration d'un ensemble d'actions visant à conquérir ces marchés cibles. Il en découle que ces segments ne correspondent pas à un ensemble de clients de la même activité ou de la même taille, d'où la nécessité de répartir l'ensemble de la clientèle en segments de marchés pour suivre l'évolution et la rentabilité de chacun d'eux. Ainsi une segmentation peut être faite : Par type de compte ; Par type de besoins ; Par attitude…
    4.5- Rentabilité par segment de Qualité du Risque : L'anticipation de recettes que sont les crédits, représente un risque permanent : le risque que ces crédits ne soient pas remboursés totalement ou en partie. C'est pourquoi le suivi de la qualité du risque par client est un souci constant pour les responsables bancaires. Ainsi, la banque peut diviser sa clientèle en plusieurs catégories selon le risque qu'elle encourt, par exemple en trois catégories. Il en découle que chaque client va être classée dans une des catégories suivantes : Risque bon ; Risque moyen ; Risque mauvais. A partir de cette satisfaction, la banque peut segmenter ses clients par qualité du risque et avoir non seulement le montant et la rentabilité par catégorie mais aussi les secteurs d'activité ou la taille des clients selon la qualité du risque.
    5- Suivi de la rentabilité
    Au-delà du choix des axes, la direction générale de l’établissement doit décider des modalités de suivi de la rentabilité. Ainsi, l’analyse de la rentabilité peut se faire en stock, en flux ou à l’aide d’une analyse générationnelle. Le suivi de la rentabilité en stock ne permet pas de distinguer la rentabilité des dernières opérations menées et d’observer ainsi le tassement ou au contraire l’amélioration immédiate de la rentabilité des opérations nouvelles, liée par exemple, à une meilleure sélection des risques. Le poids du passé masque alors les évolutions récentes. L’analyse en flux ou en production nouvelle permet d’observer toutes ces inflexions et constitue ainsi un outil performant de pilotage et permet de répondre aux exigences de la réglementation sur le contrôle interne. Le suivi de la rentabilité en termes d’analyse générationnelle relève d’une logique en permettant de suivre la rentabilité des opérations en fonction de la date de l’engagement. Cela, permet ainsi de décomposer l’analyse en fonction des différents exercices passés et une meilleure appréhension de la rentabilité prévisionnelle des opérations.

    Autres documents pouvant vous intéresser


    Auteur Commentaire
    Business Plan

    Appel à contribution

    Suite à la proposition formulée par de nombreux membres de notre communauté, nous vous invitons vivement à consacrer un peu de votre temps pour commenter et noter les documents que vous téléchargez sur mawarid.
    Cette action aura le grand intérêt de renseigner les autres membres, à priori, sur la qualité des documents présents sur la plateforme et orienter leurs choix.
    Comptons énormément sur votre habituelle collaboration.