Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

Le poids de la logistique portuaire dans l’activité économique au Maroc
accéder au document
Nombre de pages : 08
Format : .Pdf
Taille du fichier : 1.9 MB
Nombre de consultations : 852
Note : note (2 votes)
Extraits et sommaire de ce document
A. Le poids de la logistique portuaire dans l’activité économique :
Avec plus de 8 milliards de tonnes de marchandises transportés en 2010, le transport maritime représente 80 % des échanges mondiaux, et constitue 4 % du prix final des biens manufacturés. Cette proportion atteint 10 % à 20 % pour les matières premières agricoles, et jusqu’à 25 % à 30 % pour les matières premières industrielles. Bénéficiant de la croissance des échanges mondiaux, le transport maritime international connaît un développement soutenu, principalement imputable aux pays émergents qui représentent 45 % des exportations mondiales et la moitié des flux des IDE mondiaux. De plus, il reste le moyen le plus respectueux de l’environnement, avec 5 fois moins de dégagement de CO2 que le transport terrestre et 13 fois moins que le transport aérien. Sous la pression d’une forte concurrence induite par la globalisation de l’économie, le transport maritime international connaît, actuellement, de grands changements, tels que l’augmentation de la taille des navires, la fusion des grands transporteurs maritimes, le rôle capital des ports dans les chaînes logistiques et l’émergence de grands opérateurs de terminaux portuaires. C’est ainsi qu’aujourd’hui, une grande pression est exercée sur les ports pour adapter leurs capacités et fournir des services performants. Au Maroc, les ports assurent 98 % de échanges externes du Royaume et constituent de ce fait un secteur vital pour son économie, doivent, non seulement contribuer à l’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale, mais aussi, saisir l’opportunité offerte par le transport maritime international en se positionnant dans ce secteur, notamment au niveau de la Méditerranée et de l’Europe. A cet effet, vu la position géostratégique avantageuse du pays, Il est important de comprendre le rôle majeur que peut jouer le Maroc et les ports marocains dans les échanges mondiaux. Pour moderniser son secteur portuaire, le Maroc a déjà mis en oeuvre une réforme portuaire avec notamment l’introduction de la concurrence dans ce secteur. Il a aussi entrepris de grandes réalisations telles que la construction du nouveau port Tanger Med dont la montée en puissance va positionner le Royaume comme pivot incontournable entre l’Europe de l’Ouest et du Nord et l’Asie. En plus de l’ancrage du Maroc à l’espace euro-méditerranéen qu’a permis Tanger-Med, ce port joue un rôle de moteur pour le développement régional, avec l’émergence d’un bassin de compétitivité favorable aux investissements et générateur d’emplois.
B. Les objectifs stratégiques du secteur :
La politique portuaire marocaine doit répondre à des exigences à la fois économiques et politiques. En effet, elle doit répondre à une demande portuaire exprimée par les partenaires économiques nationaux et les acteurs des transports internationaux et contribuer aux objectifs politiques nationaux qui peuvent se résumer en trois points : Valoriser les avantages comparatifs du pays vis-à-vis de son contexte méditerranéen et saisir une part du marché du commerce international maritime entre le bassin méditerranéen, l’Europe, le Moyen-Orient et l’Asie ; Contribuer aux équilibres régionaux du Royaume et favoriser le développement social et humain ; Soutenir les dynamiques économiques. Pour prendre en compte les différentes facettes de cette problématique, la stratégie d’aménagement du paysage portuaire répond aux 6 objectifs suivants : Optimiser la compétitivité de la chaîne logistique ; Optimiser la valorisation des ressources ; Assurer la sécurité des approvisionnements stratégiques ; Accompagner des mutations économiques ; Donner au système portuaire la capacité à s’adapter aux changements régionaux et internationaux ; Lui permettre de saisir les opportunités géostratégiques qui apparaîtront.
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# L’analyse de la performance logistique par traçabilité-agilité chez UCM Dolidol
# Amélioration de la performance logistique des entrepôts chez Marjane
# La logistique des conteneurs endommagés et l’optimisation des délais de réparation chez CMA CGM
# Gestion des risques dans les chaînes logistiques
# Organisation des approvisionnements et systèmes de paiement dans les filières agro-alimentaires : Cas de la filière canne à sucre
# Optimisation du processus logistique de la messagerie chez Barid Al Maghrib
# Choix stratégique entre l’externalisation et le maintien de l’activité logistique chez la Cosumar
# L’externalisation logistique et les enjeux de la relation entre industriels et prestataires de services
# L’amélioration de la chaîne logistique des fruits et légumes de la société Suncrops
# Optimisation des risques logistiques dans l’exportation des fruits et légumes chez la GPA
# La gestion logistique de l’escale des navires chez l’ANP
# Optimisation de la gestion des stocks et des approvisionnents chez la SBGS
# Evalutation de la performance logistique de la société Silver Food
# Optimisation de la préparation des commandes dans les entrepôts de distribution
# Optimisation de la chaîne logistique de la société Fresh Fruit
# Optimisation des flux physiques des conteneurs chez la compagnie CMA CGM
# Optimisation de la performance logistique chez la société SNTL Damco Logistics
# Amélioration de la gestion des flux logistiques chez Marsa Maroc
# Audit des performances logistiques chez les laboratoires Afric-Phar
# Gestion et optimisation des coûts de transport chez l’entreprise Bejaia Logistique

Correction
Jumia