Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

Espace Echanges

Quels déterminants internes pour la profitabilité des banques marocaines ?
 
accéder au document
• Type de document : Article académique
• Nombre de pages : 19
• Format : .Pdf
• Taille du fichier : 115.59 KB
Extraits et sommaire de ce document
La banque joue un rôle central dans le bon fonctionnement de l’économie. A l’instar des marchés financiers, elle assure le financement des entreprises. Elle gère aussi les risques liés aux asymétries informationnelles qui peuvent exister entre prêteurs et emprunteurs et se positionne en tant que canal de transmission de la politique monétaire. Il s’agit d’une organisation privée, dans la majorité des cas, avec des actionnaires exigeants en termes de rentabilité financière.
La performance est donc au centre des préoccupations d’une banque commerciale. Elle se traduit par la recherche d’optimisation à plusieurs niveaux : organisationnel, financier, humain et logistique. En effet, la banque, en tant qu’organisation, est à la recherche continue des leviers de performance sur un portefeuille d’activités plus ou moins diversifié. D’un point de vue financier, son métier de gestionnaire de risque la positionne en tant qu’intermédiaire se rémunérant principalement par des marges qui peuvent résulter de la structure des actifs et celle des passifs.
La profitabilité de la banque résulte, ainsi, de sa capacité à détenir des actifs rentables et de mobiliser des ressources à faible coût. Ceci dit, ce type de relation n’est pas linéaire. En effet, quand la banque n’est pas en situation dominante sur son marché cible, la recherche exclusive de la profitabilité peut augmenter l’exposition aux risques et entrainer des pertes parfois supérieures aux gains réalisés notamment en cas de choc externe important. La question de la profitabilité de la banque continue, ainsi, à intéresser aussi bien la communauté des chercheurs que celle des professionnels.
L’évolution réglementaire, la globalisation, l’innovation financière et l’évolution des systèmes d’information influencent directement ou indirectement la profitabilité des institutions financières (Altunbas et al., 2001). Le modèle économique de la banque, quant à elle, est en renouvellement permanent. Plusieurs travaux de recherche ont traité la problématique de la profitabilité bancaire en travaillant sur des banques américaines, européennes ou asiatiques (Bourke, 1989 ; Moulineux et Thornton, 1992 ; Berger, 1995 ; Demirguc-Kunt et Huizinga, 1997 ; Fadzlan, 2009), mais peu d’études se sont intéressées à la profitabilité des banques maghrébines et plus particulièrement des banques marocaines. Les travaux les plus significatifs sont ceux de Naceur (2003) et de Ben Naceur et Goaied (2008) sur les banques tunisiennes ou de Srairi (2010) sur les banques saoudiennes et d’Afroukh et Mansouri (2009) sur les banques marocaines.
L’objectif principal de cet article est d’analyser les facteurs déterminants de la profitabilité des institutions financières, notamment les banques marocaines. La revue de littérature permet d’identifier deux types de déterminants de la profitabilité bancaire. Tout d’abord, les déterminants externes qui émanent de l’environnement direct du secteur bancaire, puis les déterminants internes qui résultent des décisions managériales au sein de la banque. Dans le cadre de cette recherche nous nous focaliserons sur les déterminants internes de la profitabilité bancaire.
Cet article est organisé en trois parties. Tout d’abord, nous présenterons une synthèse de de la revue de la littérature sur les déterminants de la profitabilité bancaire aussi bien dans les pays développés que dans les pays en voie de développement. Puis, nous poserons notre cadre méthodologique inspiré et enfin, nous discuterons les principaux résultats de notre recherche.
[…]
Dans le cadre de cette recherche nous avons étudié la relation entre la profitabilité de la banque et un ensemble de déterminants internes sur un échantillon de 8 banques marocaines durant la période 2003-2017. Il en ressort que dans le cas marocain, deux déterminants sont mis en évidence par l’analyse statistique sur données de panel : L’activité de détail : l’octroi du crédit et la collecte de dépôt permettent aux banques marocaines de réaliser des niveaux de profitabilité élevés ; Le coût des ressources : la capacité de la banque à maitriser ses coûts de fonctionnement est déterminante de sa profitabilité.
Ces résultats ont des implications concrètes pour les professionnels de la banque. En effet, au Maroc, pour améliorer sa profitabilité, la banque doit gagner des parts de marché sur l’octroi du crédit et la collecte des dépôts à vue. Deux segments de la banque sur lesquelles la concurrence commerciale est la plus importante notamment en termes d’implantation des agences. Ceci dit, l’ouverture des agences pour assurer un maillage géographique large doit être accompagnée d’une rationalisation des ressources humaines et matérielles. A ce niveau, le recours à la digitalisation des services bancaires devient un axe stratégique de développement pour la banque marocaine puisqu’il permet d’assurer une distribution large des produits financiers à moindre coût.
D’un point de vue théorique, cette recherche participe à la modélisation des banques en matière de profitabilité. Cependant, la non intégration des facteurs externes reste une limite importante dans la mesure ou le bilan bancaire est influencé directement ou indirectement par des variables macro-économiques, réglementaires ou de marché.
En termes de voie de recherche future, l’étude du lien entre la sévérité de la réglementation (notamment prudentielle) et la profitabilité (et/ou la défaillance) bancaire permettra de mieux comprendre le fonctionnement des banques à travers le monde. Un focus sur les banques des pays en voie de développement serait un plus vu la rareté des études à ce niveau.

1 Aperçu du secteur bancaire marocain
1.1 Bref historique du secteur bancaire marocain
1.2 Structure et activité du secteur bancaire marocain
2 Les déterminants internes de la profitabilité bancaire
3 Le cadre méthodologique de l’étude
4 La profitabilité des banques marocaines
Autres documents qui pourraient vous intéresser !
Notre plateforme contient plus de 5000 documents (dont +2500 mémoires et PFE), vous pouvez donc y trouver d'autres documents qui pourraient vous intéresser. Pour effectuer votre recherche cibleé, tapez vos mots clés dans le champ ci-dessous !

Web Hosting
Contact