Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

Espace Echanges

Appréciation du contrôle interne au sein du Crédit Agricole du Maroc
 
accéder au document
• Type de document : Mémoire/PFE
• Nombre de pages : 59
• Format : .Pdf
• Taille du fichier : 357.54 KB
Extraits et sommaire de ce document
Le secteur financier marocain a connu, durant ces deux dernières décennies, une profonde mutation marquée par des opérations de restructuration et d’assainissement des ex-Organismes de Financement Spécialisés (BNDE, CIH, CAM), la privatisation des banques publiques (BMCE, BCP) ainsi qu’une fusion majeure (BCM-Wafabank). Au-delà de la refonte du cadre réglementaire et institutionnel, la mise à niveau du secteur bancaire a permis au secteur financier marocain d’être aujourd’hui l’un des plus organisés et des plus performants de la région Sud-méditerranéenne. Cette réforme structurelle du système financier a valu au pays d’être reconnu par le FMI comme disposant d’un « secteur bancaire stable, adéquatement capitalisé, rentable et résistant aux chocs » (IMF Country report). Depuis sa création, le Crédit Agricole du Maroc (CAM) a pour mission le financement de l’agriculture et des activités concernant le développement économique et social du monde rural.
Afin de mener à bien cette mission, le Crédit Agricole du Maroc assure en plus de sa mission de service public, des activités de banque universelle (banque de détail, banque de financement et d’investissement) en proposant une large gamme de produits et services bancaires. Les performances du CAM sur le marché en pleine croissance de la banque de détail, lui permettent d’envisager une redistribution en faveur de l’agriculture en difficulté. D’où la nécessité d’apporter une réponse novatrice et efficace aux problèmes de financement du monde rural grâce à des outils de financement en phase avec d’une part, la stratégie globale du secteur agricole et d’autre part, le positionnement stratégique du groupe Crédit Agricole du Maroc. « MIEUX ACHETER POUR MIEUX VENDRE», mieux acheter suppose une parfaite maîtrise du processus d’approvisionnement par l’entreprise afin de disposer de la meilleure matière première et/ou marchandises résultante d’une sélection antérieure des fournisseurs. De ce fait, le cycle achat fournisseurs revêt un caractère vital pour l’entreprise sans lequel une estimation exacte de ses besoins ne peut être faite !L’entreprise ne peut maîtriser son activité en amont et en aval qu’avec une meilleure prospection de son marché, une bonne sélection de ses fournisseurs avec un planning scrupuleusement établi permettant de canaliser l’ensemble des informations dont elle dispose vers l’étude, l’analyse et la schématisation de ces dernières pour une utilisation fiable et simplifiée. Le secteur bancaire marocain détienne une place importante dans le financement de l’économie, à travers la collecte et la mobilisation des ressources d’épargne disponible. L’activité des établissements de crédit présente des risques multiples, c’est pour cette raison qu’apparaît l’importance de l’audit au sein de l’établissement bancaire. Il permet de contrôler ces risques et d’évaluer l’activité des services bancaires d’une manière objective et indépendante. Dans la première partie de mon rapport je vais présenter la cadre théorique générale de l’évaluation du contrôle interne, puis, je vais décrire le déroulement de cette démarche en pratique dans une mission d’audit, en se focalisant sur le processus achats-fournisseurs sujet de mon rapport. Enfin, je vais consacrer la dernière partie de mon rapport à l’évaluation du contrôle interne du cycle achats fournisseurs de la banque CREDIT AGRICOLE MAROCAIN (CAM).

Première partie : Présentation du cabinet ADVALORIS CONSULTING et cadre théorique général de l’évaluation du contrôle interne
Chapitre I : présentation du cabinet ADVALORIS CONSULTING

1. Fiche signalétique
2. Historique du cabinet
3. Métiers et domaines
Chapitre II : cadre théorique général de l’évaluation du contrôle interne
1. Définition du contrôle interne
a. Référentiel marocain
b. référentiel français
2. Rôle du contrôle interne
3. Importance du contrôle interne
4. Les objectifs du contrôle interne
5. Les principes du contrôle interne
6. La démarche de l’évaluation du contrôle interne
7. Les techniques de l’évaluation du contrôle interne
8. Les limites du contrôle interne
9. Le contrôle interne au sein du processus achat fournisseur
Deuxième partie : Cas pratique de l’évaluation du contrôle interne du cycle Achats fournisseurs de la banque CREDIT AGRICOLE MAROCAIN (CAM)
Chapitre I : Prise de connaissance générale du CAM

1. Fiche signalétique
2. Aperçu historique du CAM
3. Activités de la banque
4. Organisation de la banque
5. Place du CAM dans le système bancaire marocain
Chapitre II : L’évaluation du contrôle interne du cycle Achats –fournisseurs
1. Description du circuit : cadre organisationnel
a. Direction Centrale du Budget et des Achats (DCBA)
b. Direction Centrale des Moyens Logistiques (DCML)
c. Mode opérationnel des achats
2. Grille de séparation des taches et des fonctions
3. Le diagramme du circuit
4. Constats et recommandations
Autres documents qui pourraient vous intéresser !
Notre plateforme contient plus de 5000 documents (dont +2500 mémoires et PFE), vous pouvez donc y trouver d'autres documents qui pourraient vous intéresser. Pour effectuer votre recherche cibleé, tapez vos mots clés dans le champ ci-dessous !

Web Hosting
Contact