Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

L’entrepreneuriat féminin au Maroc
accéder au document
Type de document : Thèse de doctorat
Nombre de pages : 298
Format : .Pdf
Taille du fichier : 250.63 KB
Note : note (1 vote)
Extraits et sommaire de ce document
Sur le plan académique, la question de l’entrepreneuriat féminin a connu une croissance phénoménale comme indiqué par St-Cyr et al. (2003). Si les premières études sur le sujet se sont focalisées à dresser le portrait des femmes entrepreneures sur le plan sociodémographique, très rapidement les questions de recherche ont pris une nouvelle voie pour chercher à démontrer la singularité de l’entrepreneuriat des femmes par rapport à leurs homologues hommes (Zouiten et Levy-tadjine 2005).
Dans cette veine, de nombreuses études ont tenté de voir si les motivations des unes et des autres étaient différentes, Carrier et al. (2006). Plusieurs chercheurs se sont également penchés sur la comparaison homme/femme en matière de style de gestion et ont permis de mettre en évidence plusieurs préoccupations et/ou obstacles présentés comme étant propres à l’entrepreneure.
Toutefois, ces recherches ont, très vite, montré leurs limites, Ahl (2006) : Il s'agit notamment d’un manque de fondement théorique, la négligence des facteurs structurels, historiques et culturels, l'utilisation d'instruments de mesure purement masculins…d’où les appels pour de nouvelles directions de recherche qui se focalisent sur la particularité de l’entrepreneuriat féminin et qui mettent en évidence les quatre préoccupations principales des entrepreneures qui sont le financement, le besoin d’amélioration des compétences par la formation, l’intégration difficile aux réseaux d’affaires et, finalement, la conciliation travail-famille.
Phénomène en plein essor au Maroc, et sujet académique challengeant ouvrant plusieurs possibilités de réflexion, telles sont les raisons qui nous ont poussée à travailler sur l’entrepreneuriat féminin et l’approcher à partir du réseau personnel (un choix que nous argumenterons dans ce qui suit).
[...]
Avant d’exposer notre objet de recherche, une définition du concept « femme entrepreneure7 » s’impose, afin de circonscrire notre périmètre de recherche.
En effet, une ambiguïté semble toucher la définition de la femme entrepreneure. De qui parle-t-on ? Zouiten (2009:37) la définit comme « étant une personne, sous l’impulsion de sa propre initiative, crée seule ou avec d’autres individus une nouvelle entité ». Cette définition occulte deux configurations importantes de l’acte entrepreneurial, à savoir la reprise de l’entreprise et aussi la succession comme des modes particuliers d’accès au statut de l’entrepreneure.
Nous adhérons, dans le présent travail doctoral, à la définition de Lavoie (1988) pour qui la femme entrepreneure est « la femme qui seule ou avec un ou des partenaires a fondé, acheté ou accepté en héritage une entreprise, qui en assume les responsabilités financières, administratives et sociales et qui participe à sa gestion courante ». Nous considérons, ainsi, des activités formelles de création ex-nihilo, de reprise ou de succession et nous éliminons les activités domestiques, informelles et les coopératives, estimant que ces cas de figure ont des modes et des contextes de création et de gestion assez particuliers.
L’objet de notre recherche est le rôle du réseau personnel de l’entrepreneure, dans un contexte socioculturel particulier. De façon plus précise, cet objet de recherche se traduit par la question suivante :
Quelle (s) est (sont) la (les) configuration (s) du réseau personnel qui permet (tent) à la femme entrepreneure d’accéder à des ressources stratégiques indispensables à la création et à la gestion de son entreprise ?
[…]
Notre travail doctoral s’organise en deux parties, une partie théorique et une partie empirique.
La première partie théorique, composée de trois chapitres, est destinée à présenter les différents concepts mobilisés : le premier chapitre nous permet de positionner notre recherche dans le champ de l’entrepreneuriat féminin et ce en dressant un panorama des recherches phares. Ensuite, le deuxième chapitre vient pour délimiter l’approche par le réseau en scrutant les différentes théories sociologiques mobilisées et en les mettant en lien avec l’entrepreneuriat à travers le courant de « l’entrepreneur encastré ». Le troisième chapitre intervient pour démontrer l’utilité de l’approche par le réseau personnel dans l’ancrage de la singularité de l’entrepreneuriat féminin.
La deuxième partie se veut empirique, et commence par un quatrième chapitre qui permet de cerner l’environnement entrepreneurial au Maroc, avec un focus particulier sur l’environnement socioculturel, pour introduire l’impact des représentations sociales liées au genre ultérieurement.
Le cinquième chapitre commence par un cadrage des choix épistémologiques et méthodologiques, pour aboutir à la présentation de l’étude qualitative qui a permis d’identifier les ressources accessibles via le réseau personnel pour les femmes et les choix en matière de réseautage sous la contrainte des représentations sociales liées au genre. Ceci va nous permettre de formuler des hypothèses de recherche qui seront testées dans le sixième chapitre.
Le sixième et dernier chapitre servira à présenter les résultats : tout d’abord, à l’aide de statistiques descriptives, nous présentons l’échantillon et des éléments descriptifs des choix en matière de réseautage. Ensuite, nous présentons et discutons les résultats des régressions hiérarchiques menées sur trois ressources relationnelles identifiées. Nous mettons en avant les configurations de réseau favorisant l’obtention de ressources nécessaires à la création et à la gestion de l’entreprise par les femmes.
Pour conclure, nous présentons les apports et limites, puis ouvrons de nouvelles perspectives de recherche.

PARTIE 1: L’ENTREPRENEURIAT FEMININ : SINGULARITE A TRAVERS L’APPROCHE PAR LE RESEAU PERSONNEL
CHAPITRE I. L’ENTREPRENEURIAT FEMININ : ENJEUX ET PARTICULARITES

1.1. Positionnement de notre recherche dans le champ de l’entrepreneuriat
1.2. Evolution de la recherche sur l’entrepreneuriat féminin
1.3. Les théories explicatives de la singularité de l’entrepreneuriat féminin
1.4. Le modèle des 5M : Eléments de singularité de l’entrepreneuriat féminin
1.5. Les principaux sujets abordés par les recherches en entrepreneuriat féminin :
CHAPITRE II. RESEAU PERSONNEL ET ENTREPRENEURIAT : UN BILAN DE LA LITTERATURE
2.1. Le courant de l’entrepreneur « encastré »
2.2. La nécessaire délimitation conceptuelle : capital social, réseau social et réseau personnel
2.3. La configuration du réseau personnel
2.4. Les effets du réseau personnel
2.5. Le réseautage : de la constitution à la mobilisation du réseau personnel
CHAPITRE III. L’APPROCHE PAR LES RESEAUX : UN NOUVEAU PARADIGME DANS LA SINGULARITE DE L’ENTREPRENEURIAT FEMININ
3.1. La composition des réseaux :
3.2. La mobilisation des réseaux
3.3. Les effets des réseaux
3.4. Les obstacles liés aux réseaux
PARTIE 2: DU RESEAU PERSONNEL AUX RESSOURCES RELATIONNELLES : CAS DE LA FEMME ENTREPRENEURE AU MAROC
CHAPITRE IV. L’ENVIRONNEMENT ENTREPRENEURIAL DES FEMMES AU MAROC

4.1. L’environnement entrepreneurial : éléments de définition
4.2. Les déterminants environnementaux de l’entrepreneuriat féminin au Maroc :
CHAPITRE V. LES PRATIQUES DE MOBILISATION DE RESSOURCES PAR LE BIAIS DU RESEAU PERSONNEL : ETUDE EXPLORATOIRE
5.1. Paradigmes épistémologiques, modes de raisonnement et méthodologie
5.2. Du réseau personnel aux ressources relationnelles : approche exploratoire
CHAPITRE VI. LIEN ENTRE LES DIMENSIONS DU RESEAU PERSONNEL ET LES RESSOURCES RELATIONNELLES
6.1. Intérêt du choix de la méthode quantitative
6.2. Le portrait des femmes entrepreneures au Maroc : Les caractéristiques de l’échantillon
6.3. Attitudes et perceptions en matière de réseautage :
6.4. Le réseau personnel de la femme entrepreneure au Maroc : résultats et discussion
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# Les femmes entre assistanat et entrepreneuriat dans les projets de territoire et de valorisation touristique des espaces de marge du sud du Maroc
# Processus de transformation des intentions d’entreprendre en actions entrepreneuriales
# Les inventeurs universitaires marocains et l’entrepreneuriat : Une analyse de l’intention entrepreneuriale
# L’entrepreneuriat des jeunes et le développement de l’esprit d’entreprise au Maroc : L’expérience du programme Moukawalati
# Entrepreneuriat et développement territorial : Cas du complexe industriel Jorf Lasfar
# L’entrepreneuriat et les jeunes au Maroc
# Le groupement inter-entreprises et le développement local en Algérie
# Analyse de l'impact de la formation universitaire en entrepreneuriat sur l'intention entrepreneuriale chez les étudiants
# L’impact de la concentration spatiale des entreprises sur la dynamique territoriale : Cas de la zone d’activités Taharacht
# Le guide pédagogique sur l'entrepreneuriat
# Climat des affaires et succès des entreprises de l’écosystème automobile marocain
# L'entrepreneuriat innovant et le développement territorial : Cas du secteur artisanal au Maroc
# Les femmes chefs d’entreprise au Maroc
# L’entrepreneuriat féminin au Maroc : Une étude exploratoire
# L’entrepreneuriat coopératif, un levier du développement territorial au Maroc
# Concept d’incubation d’entreprises au Maroc : Cas des incubateurs académiques
# L’enseignement de l’entreprenariat : Clé pour la création de l’entreprise
# L’entrepreneuriat au Maroc : Les contraintes et les conditions de développement
# L’entrepreneuriat digital au Maroc : Les entrepreneurs face aux défis actuels
# Les programmes d'aide et d'assistance à la création des PME par les jeunes marocains

Contact
Contact