Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

Audit comptable et objectifs stratégiques de l’entreprise : Cas des entreprises industrielles algériennes
accéder au document
Type de document : Thèse de doctorat
Nombre de pages : 408
Format : .Pdf
Taille du fichier : 3.81 MB
Nombre de consultations : 53
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
« L’entreprise apparait comme un lieu ou se situent les intérêts souvent convergents mais parfois contradictoires ; pour cette raison elle est vouée intrinsèquement à rendre des comptes ,elle est par sa nature « comptable » au sens fort de cette expression . L’entreprise est ainsi amenée à produire un certain nombre d’informations répondant aux diverses préoccupations qu’elle suscite (1) ; donc toute entreprise a une stratégie . Etymologiquement, le mot stratégie vient du grec (stratos = armée et agos = je conduis). A l’origine, la stratégie militaire suppose un état de guerre et correspond à l’art de conduire des forces armées en vue d’une victoire : c’est l’art de réfléchir aux voies et aux moyens qui seront nécessaires pour gagner ».
C’est ainsi que le sociologue s’intéresse de préférence aux processus de décision au sein de l’organisation car, sa problématique fondamentale est d’essayer de comprendre comment des stratégies individuelles deviennent collectives et permettent de gouverner la complexité. Donc la stratégie est l’art d’engager durablement une entreprise dans une voie sur une longue période .
C’est pour cela que l’analyse de l’environnement consiste en une étude des principales tendances de celui – qui visent à saisir les opportunités qui se présentent mais aussi de cerner les éventuelles menaces. Le but étant d’identifier les facteurs déterminant la réussite ( les facteurs cruciaux de succès ) . Ainsi une firme ne saurait avoir d’autres objectifs que ceux que les acteurs dominants déterminent pour elle. Le problème est que, ces acteurs adoptent souvent sous la contrainte des circonstances et naturellement, on s’interroge avec beaucoup de gravité pour savoir si la notion de stratégie s’est modifiée avec les événements des dernières années : éclatement de la bulle internet, une crise sérieuse dans le secteur des TMT, retour à la nouvelle réelle économie, climat international conflictuel etc.
Les réponses proposées sont résolument positives : oui quelque chose a changé, l’ancienne stratégie, qui consistait à s’appuyer sur ses compétences fondamentales pour déterminer les marchés dans lesquels l’entreprise pourrait se déployer encore mieux, car on observe généralement une chronologie dans les modalités de croissance . Ainsi que la croissance correspond à l’agrandissement d’une entreprise soit par la taille de ses unités de production soit par le nombre et la diversité de ses produits .
Pour atteindre ces objectifs, les dirigeants de l’entreprise doivent veiller à tout moment a une cohérence des activités de toutes les fonctions ( de production commerciale, financière …), cette cohérence implique la mise en place des systèmes de contrôle et d’auto – contrôle, et c’est à ce niveau que nous devons placer le rôle de l’audit comptable.
L’audit ponctuel de la communication stratégique interne est un nouvel outil de management qui améliore l’efficacité de la direction générale grâce à des interviews approfondies avec les décideurs et une lecture complète de tous les dossiers sur un processus particulier. Des groupes importants, en particulier multinationaux, pourraient créer un service de l’audit de la communication stratégique interne1. Donc l’audit correspond à un besoin de contrôle que l’on peut difficilement dissocier de l’activité économique.
Le terme « Audit » est marqué à l’origine d’un sens quelque peu différent de celui que nous connaissons aujourd’hui, il provient du verbe latin « audit » qui signifie « écouter ». Ainsi l’économiste voit l’’entreprise comme une cellule d’échange et de transformation entre un marché demandeur en aval et des marchés situés en amont. (Emploi, biens et services, matières, capitaux). C’est pourquoi, il s’inquiète lorsqu’une entreprise meurt car ces marchés en amont, sauf transfert, meurent aussi.
Par conséquent l’audit est l’examen critique destiné à vérifier si l’activité de l’entreprise est fidèlement traduite dans les comptes annuels conformément à la réglementation en vigueur au jugement sur la gestion des dirigeants. Ou l’activité qui applique, en toute indépendance, des procédures cohérentes et des normes d’examen en vue d’évaluer l’adéquation et le fonctionnement de tout ou parties en actions menées dans une organisation par rapport à des normes. Donc le sens du terme audit interne trouve sa définition dans les mots audit qui, fidèle à sa racine latine (audio, audite, écouter) montre la réelle signification d’écoute de la fonction, son caractère générique est naturellement employé pour tout ce qui constitue une analyse et une opinion sur une situation.
L’auditeur doit adapter une méthode d’organisation ; aussi, pour organiser le travail d’audit, des moyens d’organisation sont communément utilisés qui s’inspirent des normes de la profession des pratiques universelles et de la réglementation etc.
L’audit comme une démarche vue comme une méthodologie menée de façon cohérente par des professionnels utilisant un ensemble de techniques d’informations et d’évaluation afin de porter un jugement motivé et indépendant faisant référence à des normes sur l’évaluation.3 Le phénomène de la mondialisation pousse l’entreprise à introduire un audit stratégique qui peut être amené à réaliser une étude rétrospective, cependant cette fois –ci il faut avoir de nouvelles stratégies mieux réfléchies qui prennent en compte la nouvelle donne de la globalisation de l’économie.
[…]
L’objectif essentiel pour un auditeur (ou réviseur) chargé de la vérification des états financiers et comptables d’une entreprise industrielle est de s’assurer de la sincérité et de la régularité des comptes et des résultats de cette entreprise. Donc l’objectif de l’audit interne est d’assister les membres de la direction dans l’exercice efficace de leur responsabilité. Les fonctions qu’on peut distinguer sont : d’abord, Le marché, la finance, la production, le personnel et l’environnement. On va analyser la fonction de l’environnement sous quatre angles différents. Des activités liées à l’environnement de l’entreprise à partir de séries de dix exemples proposés.
On va également compléter plusieurs tableaux d’analyses. à travers les relations qui relient l’entreprise a l’environnement externe, notamment les contacts externes. Il y a aussi le développement externe , pour établer une stratégie de différenciation. Une liste de ces développements éventuels dans différents domaines d’action nous permettra d’analyser ceux qui influent le plus sur la fonction « environnement ».
Dans votre entreprise vous devez déterminer les grandes lignes de la gestion future. La principale question, que est ce que nous voulons atteindre dans les trois années à venir ? Vous pouvez le faire en indiquant un objectif principal pour chaque fonction d’entreprise (marché, finance, protection personnel et environnement). L’objectif principal indiqué pour chaque fonction ce que vous voulez de toute façon atteindre le mieux est de se limiter a un objet principal pour ces fonctions. Plusieurs choix, peuvent induire l’entreprise à vouloir faire trop de chose à la fois, mais l’important est d’établir des priorités. En choisissant entre les différentes options pour l’avenir. Les critères suivants doivent être pris en considération.
[…]
L’élaboration de la stratégie dans une entreprise pose deux grands types de problèmes ; il faut en effet savoir d’abord ,à quels concepts et à quels principes de stratégie on va se référer et ensuite , déterminer suivant quelle procédure va -t- on mener une réflexion stratégique ?
Ce que nous avons étudié dans le milieu PME nous a montré que le terme de stratégie n’évoque rien de précis pour un grand nombre de chefs d’entreprise, le terme le plus proche de la notion de stratégie est celui de développement. Un chef d’entreprise dans le secteur PME comprendra qu’on puisse l’aider à se développer en améliorant sa gamme de produits en lui apportant des procédures afin de mieux organiser ou gérer son entreprise.
Lorsqu’il s’agit des grandes entreprises, nous pensons que ces divergences proviennent de la culture même des chefs d’entreprise en matière de stratégies de leurs collaborateurs directs ainsi que l’analyse stratégique qui les ont marqués et qu’ils ont exerces à un moment donné par tel ou tel gourou de la stratégique est tournée sur des concepts par les quels nous voulons relier avec des objectifs il s’agit ici des objectifs fondamentaux qui sont ceux de l’entreprise étudiée.
Passer de l’audit à la stratégie implique, de la part de l’entreprise une capacité de changement au- de- là d’une simple consolidation de la situation actuelle dans un environnement stable, mais bien rares sont les environnements figés et les systèmes de gestion aussi contraignants. Encore faut-il au moins avoir essayé de sortir du mode actuel.
Après le diagnostic, trois attitudes des dirigeants face au futur peuvent se présenter. Le dirigeant est un homme ouvert qui juge hygiénique une ventilation des idées, quitte à les filtrer ensuite. C’est peut être aussi parce qu’il n’a pas de projet qu’il espère en trouver un ou des pistes pour y parvenir. Modéliser, c’est non plus regarder les faits de l’intérieur, mais la logique des faits vue de l’extérieur.
A la lecture des caractéristiques, il se projette au-delà de ces faits vers les conséquences possibles qu’elles impliquent et pour arriver à une idée forte. La vue globale doit être menée rapidement recherchée et préparer la visite de l’entreprise en proposant au dirigeant le plan de son intervention et en répartissant les thèmes entre les membres du groupe d’audit si celui çi est important ; ainsi le système de pilotage de l’entreprise orienté vers les objectifs est géré par des responsables mettant en oeuvre des programmes ou du moins des procédures, en application de politiques préétablies. Le système d’information, à double détente, doit irriguer la gestion quotidienne des processus et par comparaison entre les données du passé et les références de normalité et d’objectifs, servir d’outils de gestion aux responsables pour le futur.
Cette dernière perspective, loin d’effacer les autres, vient donc les dynamiser et laisse entrevoir ce qui prépare le groupe d’audit à l’esprit stratégique. La connaissance de l’environnement va nous permettre de définir tout ce qui concerne le produit, le marché clientèle et fournisseurs ; donc la vue globale comportent un organigramme suivant des fonctions avec mention des noms de leur responsable. Dans les affaires importantes, on peut développer cet organigramme au niveau des fonctions cependant, par fonction le qui fait quoi présente plus d’intérêt que l’articulation des responsabilités hiérarchiques parce qu’elle va plus loin dans la réalité des responsabilités et les présente de façon comparée.
A cet effet, il est souhaitable qu’un groupe d’audit stratégique comprenne au moins trois personnes ou un multiple de trois sauf dans une entreprise purement commerciale ou deux sous groupes peuvent suffire. Donc, le groupe d’audit à tendance à rester dans l’esprit de l’analyse par fonction pour en sortir le mieux est d’aborder en premier lieu le diagnostic global.
Quelques critères peuvent aider à prendre le recul suffisant, ils s’orientent autour de trois pôles : Environnement – entreprise (marché) ; Equilibre interne ; Direction. Pour la comptabilité, notamment dans sa structure, il existe la comptabilité de réalisation, contrôle budgétaire et prévisions, chiffrage de plans d’action et scénarios, contrôle de gestion et la comptabilité analytique par analyse de la comptabilité général ou synthèse d’éléments de coûts.
[…]
Les raisons essentielles sont liées à la maitrise des techniques et les normes de la comptabilité générale en suppriment les lacunes se trouvent liées a la gestion stratégique de l’entreprise, organiser et améliorer le système d’information avec les TIC et prendre en considération tout changement subir la comptabilité générale de l’entreprise lorsque une loi exige, comme le passage de PCN aux normes de SCF et ainsi adapter l’entreprise aux changements de l’environnement et diriger l’entreprise dans la bonne voie pour atteindre ses objectifs stratégiques et coordination des investissements.
L’objectif de cette étude est de fournir aux utilisateurs une bonne compréhension de la méthodologie d’audit interne et d’illustrer sa démarche ainsi que sa contribution dans la gestion de l’organisation de l’entreprise.
La problématique : Comment atteindre les objectifs stratégiques de l’entreprise avec la mise en place d’une structure d’audit comptable qui puisse maintenir les normes IAS et IFRS ?
Face aux questionnements posés, nous avons essayé d’expliquer le phénomène des disparités dans la dynamique de la mise en place d’une structure d’audit comptable pour atteindre les objectifs stratégiques a travers un certain nombre d’hypothèses qui sont : 1- L’inexistence d’une structure d’audit comptable entraine une rentabilité unifiable et une mauvaise organisation avec une fiabilité incertaine des comptes annuels et des Etats financiers. 2- Comment faire la distinction entre la mission d’auditeur comptable et cèle à la révision comptable. 3-L’inexistence d’un système de contrôle interne et externe au domaine d’audit comptable entraine une augmentation des risques liés à la Fraude.
Par conséquent, nous posons les questions suivantes à travers des échantillons qui contiennent les entreprises suivantes :SIRROR Tlemcen, Renault tructs Remchi et ENEL AZAZGA Tizi-Ouzou, Le MARCHAL CAROSSERIE INDISTRIELLE Draa Ben Khedda Tizi-Ouzzou. Pour le développement de cette problématique on va essayer de répondre aux questions suivantes : Comment définir les notions de normes comptables et quels sont ses objectifs ? Comment décrire l’environnement de contrôle ? Quelle est la méthodologie spécifique du contrôle interne ? Dans quel cycle peut-on maitriser le risque ? Quels sont les domaines de recherche de l’audit comptable ?
Méthodologie de recherche : Nous avons introduit dans notre démarche la méthode descriptive et analytique, donc pour élucider la problématique posée et vérifier les hypothèses de travail, nous- nous sommes appuyés sur deux outils de recherche : une recherche bibliographique approfondie ainsi que sur une analyse documentaire des travaux universitaires et scientifiques qui traitent du domaine.
Pour mener à terme ce travail de recherche, nous l’avons scindé en trois parties :
La première partie est intitulée: La stratégie de développement dans l’entreprise industrielle avec la disponibilité d’une structure d’audit comptable qui sera consacrée au traitement de l’entreprise industrielle à sa stratégie, à ses objectifs stratégiques, et au diagnostic par rapport aux objectifs stratégiques liés à la définition de l’audit comptable et des branches d’application, dans les domaines stratégiques .
Il s’agit d’expliquer l’audit interne, l’audit externe, l’auditeur et l’audité les éléments justificatifs, et l’échantillonnage à base de l’opinion de l’auditeur. Comment préparer un programme d’audit la méthodologie d’une mission d’audit Interne ?Ensuite on va passer à l’étude des normes prévues dans le manuel des processus de gestion pour vérifier les applications des lois.
La seconde partie intitulée : La méthodologie à suivre par l’audit comptable afin d’atteindre les objectifs stratégiques .Nous éclairera sur l’audit stratégique, l’audit de management , l’audit bancaire, l’audit comptable et financier. L’aspect de contrôle des comptes comptables de l’entreprise comme les créances , les comptes de trésorerie détournement de disponibilité et audit de trésorerie détaillé, les stocks, les valeurs, les mobiliers, autres éléments d’actifs, les dettes et les capitaux propres.
Enfin, la troisième partie intitulée : L’audit interne pour diriger la stratégie de la firme. Nous allons présenter des études de cas des entreprises industrielles pour montrer la démarche de contrôle interne, pour les comptes de bilan et comptes de résultat.

PREMIERE PARTIE : LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DANS L’ENTREPRISE INDUSTRIELLE AVEC LA DISPONIBILITE D’UNE STRUCTURE D’AUDIT COMPTABLE
CHAPITRE 01 : La stratégie adoptée pour contrôler le patrimoine de l’entreprise

Section 01 : La stratégie adoptée pour contrôler le patrimoine de l’entreprise industrielle
Section 02 : La stratégie pour l’entreprise industrielle
Section 03 : L’économie industrielle
Section 04 : l’entreprise face à la mondialisation
CHAPITRE 02 : L’audit comptable et son but pour contrôler le patrimoine de l’entreprise industrielle
Section 01 : L’audit comptable
Section 02 : variété d’audite
Section 03 : Les normes d’audit comptable et leurs applications dans les audits
Section 4 : Le contrôle interne du patrimoine de l’entreprise
DEUXIEME PARTIE : LA METHODOLOGIE A SUIVRE PAR L’AUDIT COMPTABLE AFIN D’ATTEINDRE LES OBJECTIFS STRATEGIQUES
CHAPITRE 1 : Audit des comptes de bilan (actif, passif), dans l’aspect de l’expertise comptable

Section 01 : L’expertise comptable
Section 02 : L’audit des actifs
Section 03 : Audit des comptes de passif
Section 04 : Audit des comptes : aspects fiscaux
CHAPITRE 2 : Audit les comptes de résultats pour orienter les objectifs stratégiques avec une bonne gouvernance
Section 01 : L’audit statistique
Section 02 : Audit des produits
Section 03 : Audit des comptes de charges
Section 04 : Audit de l’information comptable
Section 05 : Les règles comptables
Section 06 : Les objectifs stratégiques face à l’audit des comptes de charges
Section 07 : L’influence des normes internationales IAS/ IFRS sur le contrôle interne
Section 08 : une vue sur La gouvernance d’entreprise
Troisième PARTIE : L’AUDIT INTERNE POUR DIRIGER LA STRATEGIE DE LA FIRME
CHAPITRE 01 : Audit de trésorerie Etude de cas de l’entreprise le MARECHAL carrosseries Draa Ben KHEDDA-TIZI-OUZOU
Section 01 : Présentation de L’entreprise Auditée
Section 02 : Cas pratique du cycle trésorerie
CHAPITRE 02 : Audit opérationnel Etudes de cas de la société mère du groupe SAIDAL Dar El Beida Alger
Section 01 : Présentation de l’entreprise et l’audit interne
Section 02 : La mission d’audit interne
CHAPITRE 3 : Audit de l’actif et du passif Etude de cas de l’entreprise EATIT complexe de Tlemcen
Section 01 : La prise de connaissance de l’entreprise avec quelques agrégats
Section 02 : La Planification de la mission
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# La promotion immobilière au Maroc : Spécificités, processus et proposition d’une démarche d’audit
# Proposition d'une méthodologie pour la conduite des missions d'audit informatique
# Révision des comptes comptables dans un environnement informatisé : Proposition d’une norme d’audit
# L’audit d’acquisition : Démarche méthodologique et rôle de l’expert comptable
# Incidence de la présence d’un site de commerce électronique sur la mission d’audit
# L’audit des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) au Maroc
# Proposition d’une méthodologie d’audit pour les associations subventionnées au Maroc
# Problématique juridique et fiscale des conventions réglementées et démarche d'audit
# Adaptation de la démarche d’audit aux spécificités comptables et fiscales du secteur du bâtiment et travaux publics au Maroc
# Le rôle de la mission d’examen des comptes dans la pertinence de l’information financière
# Fiabilisation du processus d’arrêté des comptes d’une entreprise chez le cabinet KPMG
# Les minoteries industrielles au Maroc : Aspects juridiques, comptables et fiscaux et proposition d’une méthodologie d'audit
# L'audit systémique, un outil efficace du Risk Management pour les banques marocaines
# Mission d’audit opérationnel du processus acquisition chez le groupe OCP
# Audit opérationnel des stocks chez la société Soremed
# Optimisation du processus d'audit du cycle souscriptions-rachats des OPCVM chez Deloitte Nearshore
# Les facteurs déterminants de la qualité d'audit légal en Algérie
# Audit de conformité du service Audit et contrôle de gestion chez la Ramsa
# L’évaluation du contrôle des comptes lors d’une mission d’audit légal
# La démarche d’audit d’un circuit de gestion

Correction
Jumia