Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

Les déterminants de la performance des sous-traitants aéronautiques marocains dans la région de Casablanca
accéder au document
Type de document : Thèse de doctorat
Nombre de pages : 273
Format : .Pdf
Taille du fichier : 259.21 KB
Nombre de consultations : 424
Note : note (2 votes)
Extraits et sommaire de ce document
Dans une industrie de plus en plus concurrentielle, la présente recherche tente d’aborder la consolidation d’une sous‐traitance aéronautique marocaine confrontée à l’érosion de l’avantage concurrentiel lié au coût de la main d’oeuvre. En effet, le secteur de l’aéronautique marocain souffre de plusieurs problèmes susceptibles d’hypothéquer les chances de réussite des différentes stratégies gouvernementales.
A ce titre, l’offre de ressources humaines en termes de disponibilité, de qualification et de coût, la gestion de la relation entre les filiales et les maisons mères et l’adaptation en permanence aux exigences des donneurs d’ordres, continuent à poser des problèmes pour un secteur où la performance des sous‐traitants constituerait le facteur clé de succès par excellence.
“Il serait donc légitime de s’interroger sur les déterminants de la performance des sous-traitants marocains, dont le développement permettraient de pérenniser le secteur ?“
Les objectifs de la recherche peuvent être déclinés comme suit : Dresser le profil du sous‐traitant marocain lui permettant de développer un avantage concurrentiel ; Identifier la nature des compétences nécessaires pour que le sous‐traitant soit compétitif dans un secteur à forte intensité concurrentielle ; Positionner le stade d’avancement de la filière aéronautique marocaine dans la chaîne de valeur globale du secteur aéronautique ; Evaluer la contribution de la localisation géographique au sein d’un cluster dans la construction du profil, l’acquisition des technologies avancées et la performance du sous‐traitant.
Hypothèses de la recherche : Le cadre théorique retenu pour notre recherche suggère que le renforcement des relations de partenariat entre le donneur d’ordre et le sous‐traitant, conjugué à une étroite coopération inter‐firmes dans le cadre d’un cluster, paraissent produire un effet positif sur le profil du sous‐traitant. Par ailleurs, la revue de littérature stipule également que la compétitivité du sous‐traitant semble dépendre en grande partie des compétences clés détenues en interne par la firme. Les hypothèses de la recherche peuvent ainsi être formulées comme suit :
• H1 : une forte dépendance du sous‐traitant vis‐à‐vis du donneur d’ordres serait corrélée au développement des compétences par le sous‐traitant.
• H2 : un haut niveau d’influence du donneur d’ordres sur le sous‐traitant serait relié à l’acquisition des compétences par le sous‐traitant.
• H3 : un niveau élevé d’exigence de la part du donneur d’ordres serait corrélé à un essor des compétences chez le sous‐traitant.
• H4 : un fort niveau de clustering du sous‐traitant serait relié à l’acquisition des compétences par ce dernier.
• H5 : l’adoption des compétences technologiques par le sous‐traitant aurait un impact positif sur sa performance.
• H6 : l’adoption des compétences organisationnelles par le sous‐traitant aurait un impact positif sur sa performance.
Questions de la recherche : Les questions sous‐tendant cette recherche ont trait aux déterminants de la performance des sous‐traitants, synonyme de plus de compétitivité de la filière aéronautique marocaine. Particulièrement, notre étude ambitionne d’apporter des éléments de réponse aux questions suivantes:
• Quel est le pouvoir explicatif des dimensions de la relation (dépendance, influence, exigence et clustering) sur l’acquisition des compétences technologiques et organisationnelles par le sous‐traitant aéronautique marocain ?
• Quelles sont les compétences technologiques et organisationnelles qui définissent le profil du sous‐traitant marocain ? Quel est le positionnement de ce dernier dans la chaîne de valeur globale du secteur ?
• Quel est le pouvoir prédictif de ces compétences sur la performance ?
• Existe‐il un effet de la localisation géographique au sein du cluster de Nouaceur "Aéropôle‐Midparc" sur le profil et la performance du sous‐traitant ?
Cible de la recherche : Etant donné la forte concentration de la sous‐traitance aéronautique dans la région du Grand Casablanca, le choix de la cible de la recherche s’est porté sur l’ensemble des entreprises aéronautiques opérant dans la région et affiliées au Groupement des Industriels Marocains Aéronautique et Spatial (GIMAS).
Méthodologie de la recherche : En ce qui concerne la méthodologie adoptée pour mener ce travail de recherche, elle consiste en :
• Une phase préliminaire : lors de laquelle la pertinence du cadre théorique1 issu de la confrontation de la revue de littérature et du contexte de la recherche, a été validée. Ce rapprochement a permis également de vérifier la pertinence de la problématique.
• Une phase d’investigation terrain : où le cadre théorique adopté s’est traduit par la modélisation des réseaux de sous‐traitance dans les pays émergents et l’élaboration du modèle conceptuel de la recherche. Ce dernier a été opérationnalisé à travers un questionnaire administré aux entreprises aéronautiques de la région casablancaise.
• Une phase des résultats de la recherche : dans laquelle le traitement statistique des résultats de la recherche, puis leur analyse/interprétation, ont permis d’établir le profil du sous‐traitant aéronautique marocain et les déterminants de sa performance.
• Une phase de rédaction : la rédaction du présent rapport s’est faite au fur et à mesure de l’avancement du projet.
Plan de la recherche : Le premier chapitre de la première partie sera dédié à la revue de littérature en abordant les diverses théories sous‐tendant notre recherche. Il s’agit d’évoquer la relation de sous-traitance, les concepts du modèle des compétences (Competence‐Based view), du partenariat vertical et du cluster. Ce chapitre essayera également de comprendre à la fois le processus d’évolution incrémentale dans la chaîne de valeur globale et le mécanisme de modélisation des réseaux de sous‐traitance.
En ce qui concerne le second chapitre, le contexte de la recherche sera étudié pour positionner l’objet de l’étude par rapport à son environnement. Il sera question aussi d’appréhender les caractéristiques de l’industrie aéronautique au niveau mondial et les différentes stratégies des acteurs majeurs en vue de s’adapter aux changements de l’environnement.
Nous tenterons par la suite de prendre connaissance des stratégies gouvernementales adoptées pour développer le secteur aéronautique marocain ainsi que la structure de la filière et les perspectives de sa croissance dans le futur sans oublier pour autant le rôle décisif du GIMAS dans le déploiement et le succès de ces stratégies.
En seconde partie, le schéma conceptuel issu de la modélisation des réseaux de sous-traitance dans les pays émergents, l’identification de la cible de la recherche et la construction de l’outil d’investigation terrain feront l’objet d’un premier chapitre.
Le deuxième chapitre quant à lui permettra de présenter les résultats de la recherche et la démarche de traitement statistique des données. Il sera également question d’analyser l’impact des relations inter‐firmes sur le éveloppement des compétences et la performance des sous‐traitants d’une part, et d’explorer les perspectives du développement d’un secteur aéronautique marocain dans un environnement en perpétuel mutation.

Partie I. Sous‐traitance aéronautique : concepts théoriques et contexte de la recherche
Chapitre I. Etat de l’art et cadre théorique de la recherche

Section 1. L’évolution de la relation de la sous‐traitance et performance
1.1. La relation de sous‐traitance selon les principaux courants théoriques
1.1.1 La relation de sous‐traitance dans les approches contractuelles
1.1.2 La relation de sous‐traitance dans les approches des compétences et de l’apprentissage
1.2. Les origines de l’évolution de la relation de sous‐traitance
1.3. Le concept de la performance et ses paramètres de mesure
Section 2. Approche basée sur les compétences, cluster et partenariat
2.1. Approche basée sur les compétences
2.1.1 Les ressources et les compétences de la firme
2.1.2 Le développement stratégique dans l’approche basée sur les compétences
2.2. Le cluster
2.2.1 Le Cluster : Un concept managérial en plein essor
2.2.2 Le cluster : le dynamisme d’un écosystème
2.3. Le concept de partenariat
2.3.1 Partenariat dans la sous‐traitance aéronautique
2.3.2 Typologie des nouvelles formes de collaboration verticale
Section 3. Chaîne Hiérarchique Globale de l'industrie aéronautique
3.1. Le processus d’évolution graduelle
3.1.1 Une typologie des statuts de la sous‐traitance aéronautique
3.1.2 L’évolution incrémentale du sous‐traitant sous l’impulsion des donneurs d’ordres
3.2. Les compétences à acquérir en vue d’évoluer dans la chaîne de valeur globale
3.2.1 Les compétences à acquérir par stade
3.2.2 Relations inter‐entreprises par types d’activité dans le secteur aéronautique
3.3. Modélisation des réseaux de sous‐traitance aéronautique
3.3.1 Le modèle “Racines“
3.3.2 Le modèle “Rameaux“
Chapitre II. Contexte marocain de la recherche
Section 1. Les caractéristiques de l’industrie aéronautique mondiale
1.1. Les particularités de l’industrie aéronautique
1.1.1 Une industrie de pointe
1.1.2 Une industrie de petites et moyennes séries
1.1.3 Une industrie à caractère fortement cyclique
1.1.4 Une industrie fortement exportatrice
1.1.5 Une industrie fortement dominée l’Europe et les Etats‐Unis
1.2. Les orientations majeurs dans le secteur
1.2.1 Le désengagement des États : D’une logique d’arsenal à une logique de marché
1.2.2 Concentration et internationalisation des acteurs industriels
1.2.3 Stratégies des compagnies aériennes
1.2.4 Tendances réglementaires liées à l’environnement et à la sécurité
1.3. Les stratégies mise oeuvre par les principaux acteurs
1.3.1 La montée en puissance de la modularisation
1.3.2 Externalisation et responsabilisation accrue des fournisseurs
1.3.3 Internationalisation de la sous‐traitance et compensation industrielle
1.3.4 Généralisation des principes organisationnels de l’ingénierie concourante
1.3.5 Le partage des risques : Une exigence des DOs
Section 2. Des politiques gouvernementales ambitieuses en faveur de la sous‐traitance aéronautique marocaine
2.1. L’aéronautique dans le "programme Emergence 2006“
2.1.1 Un ciblage clair des activités aéronautiques à intégrer
2.1.2 Des mesures gouvernementales pour accompagner le secteur
2.2. L’aéronautique dans le "Pacte national pour l’émergence industrielle 2009‐2015
2.2.1 Une Offre Maroc Aéronautique et Spatial
2.2.2 Un programme de formation adapté au secteur
2.2.3 Un programme ciblé de promotion
2.2.4 Une plateforme industrielle intégrée dédiée
2.3. L’aéronautique dans le "Plan d'Accélération Industrielle 2014‐2020"
Section 3. Le secteur aéronautique marocain : caractéristiques, enjeux et rôle décisif du GIMAS
3.1. La structure de la sous‐traitance aéronautique marocaine
3.1.1 Généralités sur le secteur
3.1.2 Caractéristiques de la sous‐traitance aéronautique marocaine
3.1.3 Etat des lieux des ressources humaines
3.2. Des perspectives prometteuses de développement
3.2.1 Des projections d’évolution des effectifs en exponentielle
3.2.2 Des opportunités prometteuses
3.2.3 Vers plus de communication institutionnelle efficace
Partie II. Mesure et évaluation des résultats de la recherche
Chapitre I. Méthodologie de la recherche

Section 1. Le positionnement épistémologique de la recherche
1.1. Cadre et réflexion épistémologique
1.1.1 Qu’est ce que l’épistémologie ?
1.1.2 L’épistémologie au fil du temps ?
1.1.3 Le questionnement & paradigme épistémologique ?
1.2. Choix épistémologique et implications méthodologiques
1.2.1 Qu’est ce que la Méthodologie ?
1.2.2 Choix épistémologique et implications méthodologiques
1.2.3 Conception plan (positiviste)ou canevas de la recherche (constructiviste)
1.3. Posture épistémologique de la recherche
Section 2. Les réseaux de sous‐traitance dans les pays émergents
2.1. La relation DO/ST et le degré de clustering
2.1.1 Caractéristiques de la relation DO/ST
2.1.2 Indicateurs du degré de clustering
2.2. Le profil du sous‐traitant et sa performance
2.2.1 Identification du profil du sous‐traitant
2.2.2 Identification des dimensions de la performance
Section 3. La cible et les acteurs et de la recherche
3.1. Identification de la cible et des acteurs de la recherche
3.2. Profil de la population observée
Section 4. L’outil d’investigation terrain : Questionnaire
4.1. Caractéristiques de la relation DO/ST
4.2. Le degré de clustering
4.2.1 L’attrait de l’environnement territorial
4.2.2 La localisation
4.3. Le couple profil/compétences
4.4. La performance
Chapitre II. Analyse et interprétation des résultats de la recherche
Section 1. La collecte des données et présentation des résultats
1.1. Une collecte des données représentative
1.2. La démarche de traitement des données
1.3. La présentation des résultats
1.3.1 L’effet de la dépendance sur les variables indépendantes
1.3.2 L’effet de l’influence sur les variables indépendantes
1.3.3 L’effet de l’exigence sur les variables indépendantes
1.3.4 L’effet du clustering sur les variables indépendantes
1.3.5 L’effet des compétences sur la variable dépendante
Section 2. La relation inter‐firmes et l’acquisition des compétences
2.1. L’impact de la dépendance du sous‐traitant
2.2. L’impact de l’influence du donneur d’ordres
2.3. L’impact des exigences du donneur d’ordres
2.4. L’impact du degré de clustering sur le sous‐traitant
Section 3. Les compétences en jeu et leur impact sur la performance des soustraitants
3.1. L’impact des compétences étudiées sur la performance du sous‐traitant
3.2. La performance du sous‐traitant au Pôle de Nouaceur et Hors Pôle
Section 4. Synthèse et discussion des résultats
4.1. En guise de synthèse, la recherche a débouché sur les résultats suivants
4.2. Un profil proactif du sous‐traitant aéronautique casablancais
4.3. Une performance du ST aéronautique casablancais expliquée surtout par des compétences d’ordre technologique
4.4. Evolution graduelle d’un statut de “sous‐traitant de composants“ consolidé vers celui d’“équipementier“
4.5. Le rôle stratégique d’une implantation au pôle de Nouaceur (Aéropôle‐Midparc)
4.6. Implications des résultats de la recherche
Ces documents peuvent également vous intéresser !

Correction
Jumia