Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

Les NTIC et le développement des PME au Maroc
accéder au document
Type de document : Mémoire/PFE
Nombre de pages : 191
Format : .Pdf
Taille du fichier : 128.26 KB
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
Aujourd’hui, on entend souvent des discours caricaturaux à propos des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication : les uns, partisans enthousiastes de la Nouvelle Économie, les présentent comme la panacée en passe de résoudre la plupart des problèmes de fonctionnement que rencontrent les entreprises et les organisations. Les autres, sceptiques par rapport à la énième révolution technologique annoncée, considèrent les NTIC comme un outil d’appoint qui ne change rien de fondamental à l’organisation et au travail.
En fait, les NTIC sont à la fois créatrices de véritables nouveautés et amplifient des évolutions en cours : ainsi, les discours (et dans de nombreux cas les actes) autour du client au coeur de l’organisation, de la diminution des niveaux hiérarchiques, sur le fonctionnement en mode projet, sur la porosité des frontières et des contours des entreprises…ne sont pas vraiment nouveaux : cependant, les outils NTIC contraignent à (et permettent de) faire passer dans les faits des orientations qui restaient parfois au niveau des intentions.
En revanche, ces nouvelles technologies ont introduit de véritables révolutions, notamment sur la manière de faire du commerce (e.business, m.business) : elles conduisent à repenser complètement certains métiers et certaines fonctions comme le marketing et la logistique.
Les NTIC sont susceptibles d’apporter bon nombre de changements positifs au sein des entreprises : S’affranchir en bonne partie des contraintes de temps et d’espace ; Faciliter le travail intellectuel à distance et en commun : non seulement la télé- et la visioconférences existent, mais aujourd’hui il n’est plus nécessaire d’être sur place (au siège, à l’agence…) pour consulter une base de données, disposer d’outils d’aide à la décision…Voilà qui facilite la vie des vendeurs, des techniciens de services après-vente, des managers, des consultants…. L’apparition des nouveaux outils d’Internet Mobile ne fera qu’amplifier ce phénomène ; Développer la communication en général, ascendante en particulier (notamment par le biais de forums d’expression) ; Cette communication doit cependant s’exercer selon des règles précises préalablement définies voire négociées : faut-il ou non préserver l’anonymat?; Quelle sera a place des partenaires sociaux dans la définition et l’utilisation du système ?;
[…]
Les outils sont donc potentiellement riches de promesses, et pourtant beaucoup d’entreprises ne tirent pas le maximum du potentiel de ces nouvelles technologies. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises se sont dotées d’une partie de ces dispositifs : de la même manière qu’elles ont mis en place des sites Internet pour leurs clients, elles ont introduit la messagerie électronique et créé des Intranet à destination de leurs salariés.
Comme pour les sites Internet, beaucoup d’entreprises se sont contentées de numériser des informations auparavant sur papier (annuaires, organigrammes, fiches de vacance de postes…), tout en fonctionnant comme auparavant, et d’échanger et de diffuser toujours plus d’informations.
En fait, si l’on excepte quelques secteurs et métiers, qui ont vraiment conçu les NTIC comme des outils de partage des connaissances, de capitalisation des savoir-faire et de diffusion de méthodes de travail, le potentiel des nouvelles technologies n’est que très partiellement utilisé dans les entreprises. Une partie d’entre elles a cru qu’il suffisait de les mettre en place pour qu’elles remplissent leur rôle. Souvent les personnes qui s’en servent ne les ont pas véritablement intégrées dans la réalisation de leurs activités quotidiennes. Et cela parce que leur introduction a été mal préparée : mauvaise analyse des besoins des utilisateurs et du champ à couvrir, formation insuffisante, absence de clarification du processus décisionnel…
Au sein de certaines entreprises, les nouvelles technologies n’ont apporté qu’un déluge d’informations, avec des cadres qui essaient de les maîtriser : ils sont systématiquement interrompus dans leur travail, les délais sont sans cesse raccourcis, ils cherchent vainement à savoir ce qu’ils doivent faire de l’information reçue (sont-ils pilotes ? En copie ?).
Cette mauvaise organisation génère un stress très important qui annihile tous les côtés positifs des outils mis à disposition de l’encadrement (convivialité, simplicité, interactivité).
Les outils, quels qu’ils soient (Intranet, Groupware, Workflow, Knowledge Management), n’apportent rien en tant que tels : c’est l’usage qui en est fait qui apporte de la valeur ajoutée, d’où la nécessité de préparer, piloter et suivre de manière rigoureuse la mise en place de ces nouvelles technologies.
Il est donc essentiel de : Clarifier les enjeux pour l’entreprise afin d’introduire les NTIC là où l’effet de levier sera le plus important ; Identifier les risques, opportunités et transformations nécessaires (organisation, management, technologie, culture) pour que les outils soient utilisables et utilisés ; Adapter l’organisation et faire évoluer le management de façon à ne pas plaquer de nouveaux outils sur un système inchangé ; Favoriser l’appropriation des outils par les utilisateurs afin de diffuser rapidement les NTIC dans les habitudes de travail ; Formaliser des règles du jeu pour l’utilisation des outils et préparer les contenus : par exemple, il faut intégrer ces outils aux canaux de communication habituels et donner une place au rôle des managers et des partenaires sociaux dans l’information des salariés.
Il nous semble essentiel aujourd’hui de ne plus perdre de temps à s’interroger sur l’ampleur du changement apporté par les nouvelles technologies : révolution ou simple évolution, ces outils seront surtout ce que nous aurons décidé d’en faire.
Mieux vaut se préparer à en tirer tout le potentiel, et notamment ne pas se contenter d’en faire des outils d’échange d’information, mais réellement des supports pour des démarches de partage des connaissances, de capitalisation des savoirs et de diffusion des méthodes de travail.
L’objectif de noter mémoire est de donner un panorama sur les Tic appliqués à la Pme pour comprendre les raisons qui influent l’adoption des Tic par les Pme marocaines et ensuite décrire le processus d’intégration et clarifier les enjeux d’un tel choix sur l’organisation, la structure et la stratégie de ces entreprises , de manière à nous permettre de faire une analyse critique de l’état actuel des Tic au sein des Pme marocaines et de préconiser une stratégie d’intégration des Tic suivant les contraintes des Pme.
Notre problématique se décline en ::Pourquoi les Pme optent elles pour les Tic ? Quelle stratégie pour intégrer les Tic dans leurs structures ? Quel est l’ampleur du changement induit par l’intégration des technologies d’information et de communication dans les Pme ? Quelles sont les difficultés que les Pme rencontrent sur le plan de l’organisation, des infrastructures, de la formation …? Comment faire de ces outils un facteur de développement des Pme ?
D’où la thématique de notre mémoire qui s’articule autours de cinq axes : La Pme face à l’émergence des nouvelles technologies de l’in formation et de la communication ; Cerner la perception des Tic par les Pme marocaine ; Constater l’aptitude des Pme à tolérer les changements induits par l’intégration des Tic et le processus de conduite du changement ; Déterminer les opportunités et les contraintes de l’environnement quand à l’intégration des Tic au sein de l’entreprise marocaine ; Ériger une stratégie type d’intégration des Tic.
[…]
De ce diagnostic découle la structure primaire de notre mémoire :
- Dans un premier chapitre, nous aborderons les TIC ou NTIC, pour proposer une vision claire de ces outils, leur historique, un tracé de leur évolution et enfin leurs fonctionnalités.
- Dans le deuxième chapitre, nous verrons le management mêlé au TIC, les nouveaux concepts managériaux qui naissent de l’introduction des Tic dans les structures, la polémique Homme vs TIC …
- Dans le troisième chapitre, nous aborderons les Pme pour donner un premier bilan de la Pme, les opportunités et contraintes au développement. Nous croiserons par la suite les deux acteurs clés de notre mémoire à savoir la PME et les TIC pour donner un premier peson de la jonction et pour ensuite introduire notre problématique qui est de toute évidence : comment les TIC peuvent être un vecteur de développement pour la PME.
- Dans le quatrième chapitre, nous exposerons notre méthodologie de recherche adossée à un bilan exhaustif de l’ensemble des actions entreprises pour la promotion des Tic dans la PME
- Dans le cinquième chapitre, nous relaterons les résultats de notre recherche qui nous permettrons de sortir avec une proposition de stratégie et de plan d’action dans le dernier chapitre.

Chapitre 1 : TIC : Quelle vision a-t-on de ces outils
1.1 NTIC : Success Story
1.2. NTIC : Composantes majeures
Chapitre 2 : Management et TIC : Sur quelle forme de débat éclot cette annexion
2.1 Management et Tic : Organiser des structures flexibles et proactives
2.2 Management et TIC : Modéliser et reconfigurer les processus organisationnels
2.3 Management et TIC : Gérer des équipes autonomes et créatives
2.4 Management et TIC : Gérer le nouveau défi
Chapitre 3 : PME : Quel est le paysage actuel au vu du filon du développent économique ?
3.1 PME : Notions de Base
3.2 PME : Etat des lieux et positionnement
3.3 PME et NTIC :Bilan
Chapitre 4 : NTIC et PME : Quel panorama dresse-t-on de cette association ?
4.1 Méthodologie de l’étude
4.2 Actualité TIC ou NTIC
Chapitre 5 : NTIC et PME : Quelle valeur accordent la PME aux NTIC ?
5.1 NTIC et PME : Vision d’une alliance
5.2 TIC et PME : Intégration ou Rejet
5.3 NTIC et PME : Quels changements
5.4 TIC et PME : Résistance ou Sujétion aux changements ?
Chapitre 6 : NTIC et PME : Pour un plan de développement
6.1 La stratégie TIC pour les PME
6.2 Le plan d’action TIC – PME
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# Le Centre Régional d’Investissement au service de l’attractivité territoriale et le développement local de la région Souss Massa
# Complexité économique et développement au Maroc : Stratégies pour la diversification structurelle de l’économie nationale
# Pratiques de développement durable chez les prestataires logistiques marocains
# Les infrastructures socioéconomiques au service d’un développement régional, équitable et inclusif au Maroc
# Analyse et audit du système du management de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain
# La planification, outil de développement local : Cas de la Région du Gharb Chrarda au Maroc
# Développer son entreprise de manière pérenne
# L’impact des TIC sur le développement de l’entreprise : Cas de Tchin-Lait Candia
# Eco-conception et mise en place d'une politique de développement durable chez Schneider Electric
# Le développement des entreprises étrangères en Algérie : Cas de la société Danone
# Déterminants et perspectives d’un développement humain durable au Maroc
# L’impact de l’aménagement du territoire sur le développement régional
# Positionnement du Maroc en termes de développement humain
# Les centres d'appels, un nouveau secteur en plein développement au Maroc : Quelle opportunité pour Maroc Telecom ?
# Les politiques structurelles de développement au Maroc

Contact
Contact