Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

Les déterminants de la bonne gouvernance et la performance des entreprises : Cas de Sonatrach
accéder au document
Type de document : Mémoire/PFE
Nombre de pages : 156
Format : .Pdf
Taille du fichier : 4.01 MB
Nombre de consultations : 37
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
Depuis l’apparition des premiers rapports de bonnes pratiques, et en raison de la faillite de grandes entreprises (Enron, 2001 ; Worldcom, 2002…), la notion de la gouvernance d’entreprise a été largement étudiée. Ces avènements ont démontré que les mécanismes de contrôle des activités des entreprises sont largement remis en cause. Dans ce contexte, Jamie Heard le dirigeant (CEO) de l’institutionnel Shareholders Services, avance que « les scandales qui ont eu lieu dernièrement révèlent la faiblesse de notre système de gouvernance ». Suite à ces dysfonctionnements observés au sein de diverses entreprises, toutes les parties prenantes ont été amenées à trouver des solutions pour remédier aux faiblesses des systèmes de gouvernance existants. Ainsi, les investisseurs sont devenus de plus en plus attentifs aux règles de la gouvernance d’entreprise appliquées par les entreprises dont ils sont actionnaires.
Ainsi, le thème de la gouvernance des entreprises a pris, selon Charreaux (2008), une préoccupation cruciale des hommes de politique, des chefs d’entreprise ainsi que par les journalistes et les chercheurs (dans le domaine économique, gestion, droit, science politique). En effet, l’intérêt pour les bonnes pratiques de gouvernance d’entreprise a pris une importance de premier rang. Le monde a vu dès lors la naissance des nombreux codes de bonnes pratiques que les entreprises sont tenues de suivre. Ainsi, plusieurs chercheurs ont testé l’impact des pratiques de gouvernance sur la performance de la firme. Ils ont conclu qu’une bonne gouvernance d’entreprise permet d’améliorer la performance, ce qui a suscité l’intérêt des économistes pour ce thème et les a mené à vanter ses mérites.
Etant donné le rôle primordial des bonnes pratiques de gouvernance d’entreprise et leur effet considérable sur la réputation de la firme, notre réflexion est basée sur l’impact de la qualité du système de gouvernement sur la performance de l’entreprise. Cette recherche constitue donc une approche critique du rôle assigné à la gouvernance d’entreprise et contribue à la littérature théorique et empirique sur la relation entre la gouvernance d’entreprise et la performance. Par ailleurs, l’établissement d’un lien clair entre la qualité de la gouvernance et certaines caractéristiques de l’entreprise est encore plus délicat.
L’objectif de cette étude vise à déterminer les « bonnes pratiques » de gouvernance, ayant trait au fonctionnement du conseil d’administration, la structure de propriété et les caractéristiques du dirigeant, qui pourraient améliorer la performance des firmes. Notre recherche tente donc de répondre à la question suivante : Quels sont les déterminants d’une « bonne gouvernance » basée sur le niveau de performance de la firme ?
Notre axe de recherche peut être détaillé à travers les questions suivantes : 1. Quelles sont les déterminants d’une « bonne gouvernance » ? 2. Quel est l’impact de la qualité du système de gouvernement d’entreprise sur la performance? Est-ce qu’il y a un phénomène de causalité entre les pratiques de gouvernance et la performance de la firme ?
Pour répondre à notre question principale nous avons mis a notre dispositif l’hypothèse suivante : l’ajout des principaux mécanismes de gouvernance permettrait l’influence de cette dernière sur la création de valeur au sens large du terme.
Notre travail contribue à la littérature de la gouvernance en identifiant une bonne gouvernance selon le niveau de la performance. De plus nous allons essayer d’établir une relation entre les pratiques de gouvernance et la performance des firmes.
L’objectif de ce travail de recherche est de déterminer en premier lieu une « bonne gouvernance » basée sur le niveau de performance de la firme, ainsi que le lien de causalité entre ces deux derniers. L’étude empirique proposée dans ce travail a pour objet d’apporter des réponses à ces différentes interrogations.
Sur le plan de la forme la thèse est organisée en trois chapitres :
Le premier et le deuxième chapitre consacré au cadre théorique et à l’environnement légal de notre travail qui se penche d’abord sur la notion de la gouvernance (chapitre 1). Dans ce chapitre, nous présentons les fondements théoriques de la gouvernance ainsi que les différents systèmes de gouvernance. Nous nous proposons de consacrer ce chapitre à une revue de la littérature sur les théories d’analyse de la firme de manière conjointe avec une synthèse exhaustive des mécanismes de gouvernement, avec pour objectif intermédiaire la définition de notre propre champ d’investigation.
Le second chapitre abordera le lien entre la gouvernance et la performance. Nous présentons les principales études qui se sont intéressées a la relation entre les mécanismes de gouvernement d’entreprise et la performance des firmes. Le troisième chapitre expose l’étude empirique de la recherche.

Chapitre 1 : Cadre théorique
1. La notion de la gouvernance
1.2. Définitions de la gouvernance
1.3. Les apports théoriques
1.3.1. La théorie d’agence
1.3 .1.1Les sources du conflit
1.3.1.2 Les conséquences du conflit
1.3.2. La théorie des coûts de transaction
1.3.3. La théorie des droits de propriété
1.3.4. Les théories alternatives
1.3.4.1.Lavaleur partenariale : prolongement naturel de la théorie de l’agence
1.3.4.2. La théorie de l’intendance : l’avènement du dirigeant humaniste
1.3.4.3. Un changement de paradigme radical : les théories cognitives
1.3.4.4. L’interprétation des différentes théories à la lumière de l’approche des jeu
3.1 Les origines de la gouvernance
2.1 Commerce lointain et gouvernance d’entreprise marchande
2.2 Propriétaires fonciers et gouvernance d’entreprise agricole
2.3 Révolutions industrielles et essor de la gouvernance d’entreprise
3. Les différents systèmes de gouvernement d’entreprise
3.1. Systèmes orientés banques et systèmes orientés marchés
3.2. Les conséquences sur le système d’allocation du capital et sur la performance
3.3. L’opposition systèmes externes-marchés contre systèmes internes-comités
3.4. Systèmes orientés-marchés contre systèmes orientés-réseaux
3.5. Le modèle anglo-saxon
3.6. Le modèle d’Europe continentale
Chapitre 2 : Gouvernance – Performance
1. La maximisation de valeur
2. Gouvernance – Performance
3- Le fonctionnement du conseil d’administration
4- Rôles et fonctions du conseil d’administration
2.1.2. La taille du conseil et la performance
2.1.3. La composition du conseil et la performance
2.1.4. La dualité
2.1.5. Les réunions du conseil
2.1.6. Les comités du conseil d’administration
2.2. La structure de propriété
2.2.1. La propriété du dirigeant et la performance
3. Effet de causalité entre gouvernance et performance
Chapitre 3 Partie pratique
1-présentation de l’organisme accueil
1 .2 Présentation de SONATRACH
2 Caractéristiques du Complexe GP1/Z
4 Organigramme du complexe GP1/Z
5 La missions et objectifs de sonatrach
6 présentation du sujet
7 Problématique
8 Les méthodes principales sont de nombre de quatre
9-présentation du questionnaire
10. La bonne gouvernance d’entreprise a des effets positifs a divers niveaux
11. Les fonctions essentielles du conseil d’administration
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# La gouvernance des entreprises publiques : Etude comparative entre le Maroc et l’Europe
# La contribution du contrôle interne et de l’audit au gouvernement d’entreprise
# Corporate Gouvernance et performance des entreprises émettrices au Maroc
# La gouvernance d’entreprise et le contrôle du dirigeant : Cas de l’entreprise publique algérienne
# L’impact de la composition du conseil d’administration sur la rémunération des dirigeants en Algérie : Cas de la société Sitel
# La gouvernance de la banque islamique
# Gouvernance d'entreprise et pouvoir informationnel des bénéfices comptables en France et aux US
# La gouvernance des entreprises familiales en Algérie
# La gouvernance d'entreprise au Maroc, levier de croissance
# Les mécanismes de gouvernance et la performance globale des sociétés marocaines cotées en bourse
# L’impact des mécanismes de gouvernance sur la performance des banques marocaines
# Le processus de gouvernance et la performance financière de l’entreprise
# Vers une approche spécifique de gouvernance de l’entreprise familiale
# Entreprises familiales : Quel modèle de gouvernance pour l’entreprise marocaine ?
# Gouvernance des entreprises familiales : Un essai théorique sur la spécificité
# La contribution de l’audit interne à l’amélioration de la gouvernance des entreprises privées au Maroc
# Les banques islamiques au Maroc : Quel modèle de gouvernance pour ces institutions éthiques
# La gouvernance d’entreprise et la PME marocaine
# Les institutions de microfinance au Maroc : Mécanismes de gouvernance et mission sociale
# La gouvernance de l'entreprise entre le conflit d'intérêt et l'équilibre des partenaires

Correction
Jumia