Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

La stratégie marketing de l’écotourisme au Maroc
accéder au document
Type de document : Mémoire/PFE
Nombre de pages : 231
Format : .Pdf
Taille du fichier : 186.04 KB
Nombre de consultations : 442
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
La conservation de la nature amène naturellement à la création d’un nouveau type de tourisme « L’écotourisme ». Plusieurs nations se bousculent avec une variété importante de modèles de développement touristique, toutes se proclamant comme destination écotouristique. Le tourisme, toutefois peut s’inscrire parfaitement dans une logique de développement local, aux retombées bénéfiques pour les populations locales et pour l’économie générale d’un pays, tout en respectant la préservation de la nature et les richesses naturelles.
Les produits touristiques, répondant à une attente internationale en constante évolution, sont basés en grande partie sur des attractions et des activités en relation étroite avec l’environnement naturel, ainsi que en relation avec le patrimoine culturel et historique d’un pays.
Depuis les années 1980, le tourisme connaît une croissance continue. Vu l’engouement général pour le tourisme, il est donc facile de penser que le monde de l’écotourisme, du tourisme de nature et du tourisme rural connaîtra la même évolution galopante, peut être dans des proportions différentes.
Les vingt dernières années ont connu un rapide développement du tourisme d’une manière générale, ainsi, l’écotourisme est un produit parmi les produits touristiques dit de niche.
Comment entrer dans un monde de concurrence acharnée, comment faire face à des géants ? La niche ou le créneau est cette petite place pour un produit pour occuper d’un segment de marché, qu’il soit sous forme d’un produit ou d’un service. Cette niche doit répondre à l’attente d’une certaine clientèle qui n’est pas encore exploitée, bien sûr dans le sens économique du terme.
Cette exploitation de niche est la réponse directe au monde de géants. Elle essaye de combler un besoin insatisfait, et cible un grouper de consommateurs avec des spécificités et des attentes particulières. Le prix ne constitue pas un élément de même importance que dans la consommation de masse, mais il est possible de payer un prix fort pour une expertise particulière dans une niche ou un créneau qui nous intéresse et nous interpelle particulièrement, d’où la nécessité de contacter un spécialiste.
Comment trouver le bon créneau ou la bonne niche, si ce n’est en étant à l’écoute des gens, et avoir la capacité de comprendre leurs attentes, la capacité d’analyser leur style de vie et répondre en terme de produit à tous ces points.
Comme exemple de cette écoute permanente des consommateurs, la chaîne Wood Side Resorts en Californie qui a lancé un nouveau produit pour les futures mamans, juste avant la naissance, appelé « babymoon », c'est-à-dire séjour ou week-end de relaxation et de détente. Ce produit est justifié par des études sociodémographiques, car les couples ont des enfants de plus en plus tard, ont des revenus plus élevés, et donc habitués à se gâter.
[…]
Les différentes conférences qui ont eu lieu sur le sujet on eu pour premier mérite de montrer la complexité de l’écotourisme, et de montrer également les relations d’interdépendance entre le tourisme, la protection de l’environnement et le développement des communautés locales.
L’écotourisme fait partie de la plus grosse branche d’activité mondiale : « le tourisme », et donc de facto d’un des domaines les plus pollueurs avec ses voitures, ses avions…peut on alors parler de développement durable avec des répercussions évidentes sur l’environnement.
Un des problèmes sérieux est l’amalgame qui est fait entre les idées de l’écotourisme, en d’autres termes la « théorie » et la « pratique » du terrain. La théorie basée sur des définitions ne doit pas freiner le développement de l’écotourisme.
Un autre point est la nécessité absolue d’unir les différents acteurs que se soit l’état, les groupes de défense des droits de l’environnement, le secteur privé dans une stratégie de promotion commune de l’écotourisme.
Le troisième point à mettre en valeur est le poids politique du gouvernement pour mettre en place un cadre juridique adéquat permettant un développement harmonieux de cette forme de tourisme. Comme les différentes politiques de « joint-venture » privé public, ce produit ne doit pas être en reste. Les plans d’actions, spécialement dans la promotion doivent avoir l’aval de tous les acteurs pour que l’adhésion soit totale.
Cependant, dans de nombreux pays la protection de l’environnement ne figure pas parmi les priorités politiques. Beaucoup d’obstacles entravent ce développement, que se soit par manque de personnel compétant, par discontinuité des actions à travers les gouvernements, ou par le manque d’envergure de l’écotourisme, et donc par son appel sourd.
Malgré ces points de discorde, aujourd’hui des exemples de coopération entre différents secteurs donnent de bons espoirs, tel que la coopération entre le ministère du transport et le ministère du tourisme qui a permis l’ouverture du ciel marocain a de nouvelles compagnies aériennes.
La politique générale du gouvernement est certes importante, cependant, le réel développement de l’écotourisme se fait au niveau local. Les autorités locales sont le véritable moteur et jouent un rôle clé dans le succès du produit. Ils ont la connaissance de la réalité du terrain et devraient être force de proposition pour l’élaboration de la politique générale, cadre juridique pour que la structure soit pérenne.
Un problème de taille existe également dans le développement de l’écotourisme, c’est le problème financier. En effet, les entreprises qui se lancent dans cette activité on besoin d’investissements à long terme. Les projets d’écotourisme ne sont pas rentables aussi rapidement que d’autres secteurs.
Parmi les définitions retenues du terme écotourisme et que nous verrons plus tard, la notion d’enrichissement des populations locales reste extrêmement importante. Ce même enrichissement peut par ricochet être un frein au développement, en augmentant le prix du foncier et forcer les locaux à déménager.
L’équilibre est fragile, d’où encore une fois la nécessité de la mise en place d’un cadre légale à ce développement. Le bien de tous voudrait que les principes de l’écotourisme soient adoptés par les populations locales pour sauvegarder la faune et la flore de la région, mais aussi apporter des avantages aux locaux, en leur rapportant un revenu tout en préservant leur mode de vie d’où la difficulté de l’équation vu le grand nombre de paramètres.
Tout se construit autour d’un fragile équilibre comme il a été dit précédemment. Si la réglementation devient trop sévère, nos perdrons en compétitivité en faveur de pays concurrents.
Le consommateur de l’écotourisme est à la recherche d’un environnement sain et d’un écosystème vierge. Cette demande pousse à la création de ces espaces et à leur respect par les locaux. La réglementation ne pourra être donc réellement efficace que si le touriste partage la même conception du produit. Cela présuppose un accord sur la définition de base et la réglementation afférente.
Pour que le local et le touriste soient sur la même longueur d’ondes plusieurs pays ont crées un programme d’homologation des services éco touristiques. Bien évidement pas d’homologation et d’agrément sans que les acteurs principaux, c'est-à-dire les communautés locales aient adhéré complètement à cette politique.

Partie 1 : Analyse du Marché de l’écotourisme
Chapitre 1 : Le marché global du tourisme

Section 1 : Evolution générale
1. Les différents produits
2. Evolution quantitative
3. Evolution qualitative
Section 2 : Perspective et tendances du marché national
Chapitre 2 : Le marché global de l’écotourisme
Section 1 : Cadre de l’étude
1. Généalogie du concept
2. Evolution du concept
3. La courbe d’expérience
Section 2 : Définitions de l’écotourisme
Section 3 : Evolution de l’écotourisme international
Section 4 : L’écotourisme national
1. Les différents produits
a. Définition
b. Les points forts d’un PAT
c. Les conditions de réussite d’un PAT
d. Les différentes composantes d’un PAT
2. Les différents PAT
3. Les parcs nationaux
4. Le désert
5. Analyse des différents produits
a. Analyse SWOT
b. Analyse PESTEL
c. Analyse selon le modèle de Porter
Partie 2 : Analyse et stratégie du marché espagnol de l’écotourisme
Chapitre 1 : Le marché espagnol du voyage

Section 1 : Evolution du tourisme Espagnol
1. Evolution
2. Motif des départs à l’étranger
3. Les activités lors de voyages à l’étranger
4. La durée de séjour des touristes espagnols
5. Les dépenses des touristes espagnols à l’étranger
6. Profil des consommateurs espagnols
7. Les destinations des espagnols
8. Les régions préférées pour passer des vacances
9. Quel type de logement en vacances
10. Evolutions et tendances potentielles
Section 2 : La demande du tourisme rural en Espagne
Section 3 : Analyse quantitative et qualitative
1. Durée des voyages
2. Comment on réserve un voyage écotouristique
3. Les centres d’intérêt écotouristiques
4. Les fréquences des voyages écotouristiques
5. Pour quel motif choisit on une destination
6. Potentialité de croissance du marché
7. Typologie des produits recherchés
8. Durée des voyages te des forfaits écotouristiques
9. Saisonnalité
10. Les destinations écotouristiques
Section 4 : Profil des consommateurs
1. les profils psychologiques
2. Les catégories socio économiques
3. Origine géographique des écotouristes
4. Organisation du voyage, réservations, dates
Chapitre 2: Stratégie marketing à mettre en place pour l’écotourisme
Section 1 : Rappel du marketing du tourisme
1. La politique marketing
2. Diversification marché/produit
a. Le positionnement
b. L’animation
c. Matrice BCG
3. Les canaux de communication
a. Les objectifs de la communication
b. La publicité
c. La politique de « skimming »…
Section 2 : La ligne stratégique
1. La charte nationale
a. Les critères communs
b. Les critères optionnels
c. Les critères relatifs à l’hébergement
d. Les critères relatifs aux activités
e. Les critères relatifs aux sites
2. Labellisation des produits
3. Benchmarking des labels internationaux
4. Charte ONMT
Section 3 : Le plan d’actions
1. Les Objectifs stratégiques de l’ONMT
2. Axes stratégiques
a. Axe produit
b. Axe communication
c. Axe distribution
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# Le rôle de la prospection marketing dans le développement des entreprises touristiques de la région Souss-Massa
# Le marketing de la formation au Maroc : Cas des écoles privées de formation professionnelle
# Le marketing culturel : Comment vendre et promouvoir l’art du théâtre ?
# Le marketing stratégique au service du développement des espaces d’accueil industriels
# Le marketing du cinéma et les facteurs incitatifs à la fréquentation d’un film
# La mise en oeuvre du Marketing expérientiel
# Le marketing expérientiel, nouvelle variable de différenciation chez Aswak Assalam
# Introduction du Marketing pour l’amélioration de la qualité des services chez l’ONDA
# Le marketing des films et du cinéma en France
# Mise en place d’une stratégie Marketing pour la Société Sud Concession Automobile
# Mise en place d’une stratégie marketing chez la Société Marocaine de Raffinage (Samir)
# Le marketing stratégique au sein de la société Narotech
# Le Marketing stratégique public et la création de la valeur étendue chez l'ONEE
# Les fonctions d’un département Marketing
# Le département Marketing : Un levier de réussite pour l’entreprise
# L'adéquation entre valeur perçue et valeur délivrée dans la démarche marketing : Cas de Procter & Gamble
# La mise en place du marketing dans les services publics : Cas de la ville de Lyon
# Support de cours sur le marketing stratégique
# Le marketing de luxe dans les établissements d’hébergements de luxe : Cas des Riads dans la médina de Fès
# Le marketing durable entre performance, déclarations et pratiques : Cas de la grande distribution

Amazon
contact