Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

L’économie de la forêt et des produits forestiers au Maroc : Bilan et perspectives
accéder au document
Type de document : Thèse de doctorat
Nombre de pages : 402
Format : .Pdf
Taille du fichier : 4.29 MB
Nombre de consultations : 65
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
La forêt marocaine n’est pas gérée de manière durable. Le département forestier, ainsi que les organisations non gouvernementales qui travaillent dans le secteur des forêts, de l’environnement et du développement durable, ne disposent pas de données fiables et suffisantes pour connaître la situation réelle dans laquelle se trouve la forêt marocaine. De son côté, la division de recherche au sein du département forestier marocain, n’est pas dotée de moyens humains et matériels suffisants, en quantité et en qualité, pour lui permettre de mener les investigations nécessaires pour comprendre les problèmes des peuplements forestiers, et pour leur trouver les solutions adéquates, et participer ainsi à la planification de l’avenir des peuplements forestiers.
Beaucoup d’incertitudes existent pour mieux comprendre, et venir à bout des nombreuses contraintes que connaît la forêt marocaine. Circonscrire la vraie ampleur de ces contraintes est, bien évidemment, très difficile. Cela nécessite d’entreprendre des études d’enquêtes par sondages statistiques, à différents niveaux : local, provincial et national, pour collecter les données de terrain, vérifier leur qualité, procéder à leur traitement, et à l’interprétation des résultats obtenus. C’est la voie obligatoire vers l’aménagement durable de la forêt marocaine. Mais cela nécessite la collaboration totale des populations rurales, des autorités communales et des autres parties prenantes, ainsi que l’implication des autres départements étatiques concernés.
L’objectif de ce travail est, essentiellement, de mettre en lumière la situation actuelle de la forêt marocaine, de poser les différents problèmes, en circonscrire l’étendue, le contexte et les limites, puis d’essayer de leur apporter des solutions.
Un certain nombre d’éléments théoriques et méthodologiques sont donnés dans le cadre de cette thèse pour servir de modèles à suivre pour l’étude et la mise en lumière de certaines contraintes que subit la forêt marocaine, et la proposition des solutions adéquates, à même de réduire ou d’éliminer ces contraintes. Tel est le cas l’étude d’évaluation de la forêt marocaine que nous avons menée dans le but d’estimer la valeur économique totale (VET) de la forêt marocaine. Tel est aussi le cas de l’étude de la rentabilité économique des reboisements forestiers que nous avons développée, aussi bien pour les plantations en espèces résineuses que pour les plantations en espèces feuillues. Tel est également le cas de l’enquête que nous avons arrêté la méthodologie statistique, pour estimer la consommation nationale marocaine de bois de feu, en milieu rural et en milieu urbain, et co-supervisé la réalisation sur le terrain, à l’échelon national.
Tel est enfin le cas de l’étude que nous développée sur la question du pâturage en domaine forestier, à l’échelle nationale, pour estimer les effectifs du cheptel fréquentant le domaine forestier marocain, en année climatique normale et en période de sécheresse, et pour estimer les quantités de fourrage (Unités Fourragères) prélevées en forêt par les troupeaux durant leur séjour en forêt, ainsi que pour déterminer les conséquence de ce surpâturage sur les écosystèmes forestiers.
Cette thèse est organisée en cinq parties et seize chapitres :
La première partie a pour but de présenter, au sein du premier chapitre, la présentation générale des caractéristiques principales du cadre géographique dans lequel se déroule ce travail. Le deuxième chapitre expose le domaine forestier marocain en en donnant les espèces avec leur répartition, leur superficie, et leur évolution.
La seconde partie passe en revue les principales contraintes subies par le domaine forestier marocain. L’étude de la consommation nationale de bois de feu, en provenance de la forêt, est exposée au sein du troisième chapitre. Le quatrième chapitre présente l’étude nationale du parcours en domaine forestier, et l’estimation de la valeur économique des quantités fourragère prélevées en forêt par le cheptel qui y parcourt, et l’estimation de l’impact du surpâturage sur les écosystèmes forestiers.
Le problème du défrichement de la forêt est analysé dans le cinquième chapitre. Quant au sixième chapitre, il se penche sur la question des incendies de forêt au Maroc. Une comparaison circonstanciée est menée dans ce chapitre, entre les incendies de la forêt marocaine et les incendies de forêt qui ont lieu dans d’autres pays du pourtour méditerranéen. Cette comparaison a porté sur les pays suivant : l’Algérie, la Tunisie, la France, l’Espagne, le Portugal, l’Italie et la Grèce.
Le septième chapitre expose la simultanéité et la complexité des différentes contraintes du domaine forestier marocain. Après une estimation de l’impact des différentes contraintes sur la forêt, le même chapitre donne une estimation de la superficie qui est annuellement dégradée et détruite au Maroc, et calcule la durée d’épuisement des espèces forestières les plus menacées au Maroc.
La troisième partie porte sur l’étude de l’évaluation des bien et services du domaine forestier marocain, et le calcul d’une estimation de la valeur économique totale (VET) de la forêt marocaine. Les différents produits et services environnementaux fournis par la forêt, ainsi que le concept de la VET sont exposés dans le huitième chapitre. Dans le neuvième chapitre sont fournies les principales méthodes économiques d’évaluation du coût des services environnementaux de la forêt. Quant au dixième chapitre, il se penche sur l’ardu problème de l’évaluation de la Valeur Economique Totale de la forêt marocaine, et de l’estimation monétaire de ses différentes composantes que nous avons pu estimer dans cette étude. En fin de chapitre, un classement des dix premières composantes de la VET de la forêt marocaine, par ordre décroissant d’importance, est donné.
La quatrième partie est consacrée à la gestion actuelle du domaine forestier marocain. Le onzième chapitre expose les bases juridiques de la gestion actuelle du domaine forestier marocain. Les bases théoriques de la gestion actuelle du domaine forestier sont données au sein du douzième chapitre.
Quant au treizième chapitre, il porte sur la gestion technique actuelle du domaine forestier. Sont étudiés dans ce chapitre les coûts de production de plants forestiers et l’estimation des pertes de plants en pépinière, la comparaison des avantages et des inconvénients des deux méthodes de reboisement par semis direct, et par plantation. Ce chapitre présente également l’importante étude d’inventaire de productivité des forêts artificielles – issues de reboisements – et la comparaison de ses résultats avec les objectifs de productivité prévus dans le Plan National de Reboisement (PNR). Sont également présentés dans ce treizième chapitre, les moyens, humains et matériels, de la gestion actuelle de la forêt marocaine.
Le quatorzième chapitre analyse la gestion financière du domaine forestier marocain. Il passe en revue les modes et prix de vente des différents produits forestiers sur le marché, donne une estimation du prix des droits d’usage en forêt (collecte de bois de feu et parcours en forêt). Il présente l’étude que nous avons développée sur la rentabilité financière des reboisements au Maroc, en utilisant la même méthode pour les projets de reboisement de plantations d’essences résineuses, et pour les projets de plantations d’essences feuillues. Enfin la cinquième partie s’attaque aux perspectives de la forêt marocaine, à l’horizon 2020, avec comme objectif la gestion durable du domaine forestier marocain.
Dans le quinzième chapitre sont analysés les principaux problèmes urgents à résoudre, sur la voie de l’aménagement durable de la forêt marocaine. Dans le seizième chapitre de cette thèse, sont analysés les différents aspects de la gestion durable projetée pour la forêt marocaine. C’est ainsi que le chapitre expose, tour à tour, les critères de la gestion durable des forêts, les bases de la gestion durable du domaine forestier marocain, le Programme Forestier National (PFN) marocain, et enfin, les principaux facteurs de blocage de la mise en oeuvre de ce PFN.

PREMIERE PARTIE : DESCRIPTION GENERALE DU MAROC ET DU DOMAINE FORESTIER MAROCAIN
CHAPITRE 1 : DESCRIPTION GENERALE DU MAROC
CHAPITRE 2 : LE DOMAINE FORESTIER MAROCAIN
DEUXIEME PARTIE : CONTRAINTES SUBIES PAR LE DOMAINE FORESTIER MAROCAIN
CHAPITRE 3 : CONSOMMATION DE BOIS DE FEU
CHAPITRE 4 : PARCOURS EN DOMAINE FORESTIER MAROCAIN. CONSOMMATION DE FOURRAGE
CHAPITRE 5 : LES DEFRICHEMENTS DE FORET AU MAROC
CHAPITRE 6 : LES INCENDIES DE FORET AU MAROC
CHAPITRE 7 : SIMULTANEITE DES CONTRAINTES FORESTIERES : IMPACTS SUR LA PERENNITE E LA FORET MAROCAINE
TROISIEME PARTIE : EVALUATION DES BIENS ET SERVICES DU DOMAINE FORESTIER MAROCAIN
CHAPITRE 8 : LES PRODUITS ET SERVICES DE LA FORET MAROCAINE
CHAPITRE 9 : METHODES D’EVALUATION DU COUT DES FONCTIONS ENVIRONNEMENTALES DES ECOSYSTEMES FORESTIERS AU MAROC
CHAPITRE 10 : VALEUR ECONOMIQUE TOTALE DU DOMAINE FORESTIER AU MAROC
QUATRIEME PARTIE : GESTION ACTUELLE DU DOMAINE FORESTIER MAROCAIN
CHAPITRE 11 : BASES JURIDIQUES DE LA GESTION ACTUELLE DU DOMAINE FORESTIER
CHAPITRE 12 : BASES THEORIQUES DE LA GESTION ACTUELLE DU DOMAINE FORESTIER
CHAPITRE 13 : GESTION TECHNIQUE ACTUELLE DU DOMAINE FORESTIER MAROCAIN
CHAPITRE 14 : GESTION FINANCIERE ACTUELLE DU DOMAINE FORESTIER
CINQUIEME PARTIE: PERSPECTIVES A L’HORIZON 2020 : VERS UNE GESTION DURABLE DU DOMAINE FORESTIER MAROCAIN
CHAPITRE 15 : LES PRINCIPAUX PROBLEMES URGENTS A RESOUDRE
CHAPITRE 16 : VERS UNE GESTION DURABLE DU DOMAINE FORESTIER MAROCAIN
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# L’élargissement du champ d’application de la TVA au Maroc : Un instrument de soutien aux programmes sociaux et à la compétitivité des entreprises
# Renforcement des capacités des Organisations Professionnelles pour une insertion équitable des petits producteurs au Maroc
# Capital humain et développement au Maroc : réalités et perspectives
# La pauvreté et la vulnérabilité au Maroc
# Les retraites au Maroc face aux déséquilibres démographiques, économiques et sociaux
# Analyse de la productivité et du coût de la main d'oeuvre des entreprises industrielles au Maroc
# Compétitivité mondiale et positionnement du Maroc en matière de voyages et du tourisme
# Positionnement mondial et régional du Maroc en matière de technologies de l’information
# Arrêté relatif aux délais de paiement et aux intérêts moratoires en matière de marchés de l’Etat
# Tableau de bord social du Maroc
# Arrêté fixant les instruments de gestion des établissements publics éligibles au contrôle d'accompagnement
# La masse salariale au Maroc et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers
# L'impact de la transition démographique sur la croissance et l'emploi au Maroc
# La compétitivité économique du Maroc dans le nouveau contexte de libéralisation des échanges
# L'évolution de la Bancassurance au Maroc
# Les taux d'intérêt au Maroc
# Les relations du Maroc avec l'Union Européenne : du partenariat au statut avancé
# Consommation et investissement au Maroc : une étude économétrique
# Les politiques sociales au Maroc : Etat des lieux
# Les PME au Maroc : Eclairage et propositions

Correction
Jumia