Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

Rapport de stage d’initiation effectué au sein de la société Sefita
accéder au document
Nombre de pages : 30
Format : .Pdf
Taille du fichier : 163 KB
Nombre de consultations : 283
Note : note (3 votes)
Extraits et sommaire de ce document
SEFITA a vu le jour en 1943, elle a été crée par un groupe français, elle n’est devenue marocaine qu’en 1963.Sa principale activité était, la fabrication de tissu en laine cardée. En 1980 la filature peignée a été introduite aux usines de la firme en tant qu’autre spécialité. Elle a pu en cette année emporter la médaille d’or du quatrième SATEC. Elle était l’une des modernes unités réalisées au Maroc. En 1981, SEFITA est devenue un complexe de textile complètement intégré à L’ordre de la filature, tissage, teinture et apprêts, ceci étant grâce à un nouvel investissement a l’achat de matériel à tisser sans navette. En 1982, elle a répété son exploit de 1980, en remportant pour la deuxième fois consécutive la médaille d’or du cinquième SATEC. En 1985, elle a emporté le huitième trophée international d’exportation à vienne ainsi que le treizième trophée international de qualité à MADRID, comme elle a pu pendant la même année procéder à l’informatique. Ainsi et grâce à son équipement moderne, sa capacité énorme de production et son large domaine d’activité, SEFITA est devenue l’une des firmes marocaines les plus importantes dans le secteur textile, elle détient une expérience d’un demi-siècle, Qui lui a permis d’envahir le marché national avec une gamme de produits diversifiés répondant aux exigences des clients siégeant au MAROC. Si cette gamme de produits sophistiqués rend la concurrence au niveau national sans risque, elle permet aussi a la société d’affranchir le marché international sachant que le tiers de son chiffre d’affaire est réalisé avec l’extérieur. La société possède aussi plusieurs filiales qui opèrent dans le même secteur. Elles sont : SAFT (Société de filature et tissage spécialisé dans la fabrication des tapis et tissu d’ameublement de salé. SIBOS (Confection des pantalons et des vestes). SICOM (Société de confection). MAGREB UNIFORME (Spécialisée dans la confection militaire). REJO TEP : (Pour la distribution des pantalons). Mais toutes ces sociétés connaissent de véritables problèmes financiers.
A/ La direction générale : Avant cette direction était présidé par Mr. ALAMI TAZI, mais vu ses importantes préoccupations entant que ministre de l’industrie et du commerce, il s’est trouvé obligé de céder sa place à son fils Mr. KARIM TAZI. Ce dernier est doté d’une bonne formation en textile et d’une longue expérience dans le domaine qui lui assure la meilleure gestion de la société. Le directeur est aussi aidé par une équipe de secrétariat et toute décision quelle que soit son importance doit impérativement avoir son accord, c’est ce qui explique d’ailleurs la structure hiérarchique de la société, que le schéma montre clairement. B/ La fonction logistique : Cette fonction se compose d’un service financier, un service du personnel, un service comptable, un service d’informatique et finalement d’innovation. Appelée aussi fonction auxiliaire, elle concerne les activités dont le rôle est de mettre à la disposition de l’entreprise tous les moyens nécessaires à son fonctionnement.
1/ Service secrétariat générale : Ce service se charge d’entretenir des relations avec les fournisseurs, gérer les rendez-vous, les communications et les réunions de la direction, il établit également les bons de livraisons relatives à toutes les expéditions locales ou étrangères et assure le classement de toutes les pièces justificatives dans les dossiers appropriés.
2/ Service financier : Son responsable effectue plusieurs fonctions à savoir : Assurer un bon équilibre financier, veiller à ce que la société ne manque pas de liquidité, analyser la comptabilité générale, établir des tableaux de bords sur deux ou trois mois afin de connaître avec précision la situation de l’entreprise, faire appel, en cas de besoins, à des emprunts supplémentaires auprès des banques et en fin s’occuper de la fiscalité.
3/ Service comptabilité : Ce service est sous la tutelle du directeur financier, il se divise en deux parties : la comptabilité générale et la comptabilité analytique.
3-1/ La comptabilité générale : le comptable se charge de la réception des pièces comptables (factures de doit et d’avoir, avis de débit et avis de crédit…), ainsi que leur passation en comptabilité. Il procède par le traitement des journaux auxiliaires. Ainsi il saisit l’ensemble des écritures et prépare en fin du mois les balances et établit par la suite le règlement des factures, des taxes et redevances qui viennent à échéances.
3-2/ La comptabilité analytique et contrôle de gestion : ce service a besoin de plusieurs sources d’informations à savoir : Le magasin général, la caisse, la comptabilité générale. Parmi ces fonctions principales, ce service détermine le coût d’achat des matières premières, le coût de production, les différentes charges reparties par section et ensuite les charges des sous sections.
4/ Gestion du personnel : Cette section assure le paiement des travailleurs et essaye de régler leurs problèmes ayant une relation avec leur travail. Tous ceux qui travaillent à SEFITA et sans exception sont déclarés à la caisse nationale et reçoivent un paiement supérieur au SMIG.
5/ Service informatique. Le service informatique s’occupe de : L’achat de matériels et logiciels informatiques. L’installation du matériel. Maintenance et réparation. Développement, analyse, gestion des projets et programmation. La formation du personnel.
6/ Service maintenance. Le service maintenance se compose de 3 sous-services : Le service d’électricité ; Le service mécanique ; La menuiserie.
6-1/ Le service d’électricité : Avant ce service était formé de 6 électriciens en plus d’un chef de service. Ils s’occupaient de tout ce qui est en relation avec l’électricité. Tous les moteurs de machines se réparaient sur place sans avoir besoin de les envoyer à l’extérieur de la société. Mais la sortie du chef de ce service en retraite en 1997 a permis au chef de service maintenance (qui est en même temps le chef du service mécanique) de minimiser le nombre des ouvriers jusqu’à un. Donc ce qui faisait 7 personnes est devenu le travail d’un seul homme, et vous pouvez imaginer la suite. Tous ce qu’il n’arrive pas à réparer faute de temps est envoyé chez les entreprises spécialisées.
6-2/ Le service mécanique : Ce service se charge de tout ce qu’est mécanique : Le matériel de production, la réparation des véhicules… La somme versée à ce service sous forme de salaires est colossale et le chef reçoit la part de lion. Des salaires qui ne reflètent pas le travail effectué au niveau de cette unité qui préfère envoyer les commandes faites par les services de la société à l’extérieur au lieu de les travailler à domicile.
6-3/ La menuiserie : Ce service a connu sa fin avant que j’arrive. Tous les besoins de la société en matière de planches pour rouleaux ou encore de leur réparation se trouvaient satisfaites.
7/ Service innovation : Etant donné que SEFITA travaille sur commande, c’est à dire que sa production est orientée vers la satisfaction des besoins des sociétés de confection, le rôle du service d’innovation se trouve un peu réduit. Malgré cela des pièces type des entreprises sont présentées à l’occasion de foires et salons organisés afin de faire connaître le produit. D’autre part, on a opté pour un renouvellement périodique du matériel afin d’améliorer à la fois la quantité et la qualité des produits SEFITA. Plusieurs changements ont été opérés à ce niveau dont on peu citer : l’informatisation de l’ensemble des taches, la création d'approvisionnement en pièces de rechange qui détient sous son toit à la fois le service achat et le magasin général ; la dissolution de quelques services en les remplaçant par la création d’entreprises indépendantes au sein de la société dont des parts du capital sont détenues par SEFITA. Ces dernières sont dirigées par des professionnels, elles travaillent à la fois les commandes de SEFITA que celles des autres clients.
C/ La fonction commerciale : Cette fonction se composait avant de quatre services, mais depuis 1996 la direction a pris la décision de supprimer le magasin de vente en détaille parce qu’il n'était pas rentable et en plus parce qu’il contribuait à augmenter les charges de la société. 1/Le service approvisionnement. Ce service d’approvisionnement se devise en deux sous services : 1-1/ approvisionnement en matières premières : Ce service assure l’approvisionnement en matières premières, à savoir la laine, le polyester, la viscose et les colorants … et il se les procure des clients étrangers, proportionnellement aux commandes passées par les clients qui sont en fait les autres services de production (la filature peignée et la filature cardée). Ce service assure aussi leur stock. La nature des matières premières achetées par ce service est : Laine : C’est une fibre textile naturelle d’origine animale (toison des moutons). Couleur : jaunâtre. Longueur : 58-90 mm. Résistance : moyenne. Elle est douce, chaude et frisée (présente des ondulations). Le fil peigné a donc un aspect lisse, à fibres bien parallélisées sans impuretés ni fibres courtes. Utilisation : habillement, couverture… Polyester : C’est une fibre textile synthétique. Couleur : blanche. Longueur : 70-100 mm. Fibre hydrophobe (imperméable) ; infroissable ; Résistance : forte avec stabilité dimensionnelle ; Utilisation : habillement, pneus, corde… Acrylique : Fibre textile synthétique similaire à la laine ; Couleur : blanche ; Longueur : 80-160 mm ; Fibre hydrophobe ; Utilisation : fil à tricoter, ameublement, couverture. Polyamide : (Nylon) ; C’est un filtre textile synthétique ; Couleur : blanche et brillante ; Fibre hydrophobe ; Plus résistante que la laine ; Utilisation : habillement, couture, pêche. Chlorofibre : Fibre textile synthétique ; couleur : blanche/verte ; Frisée et résistante par rapport à la laine ; Utilisation : tissus, tricots, rembourrage. Viscose : Fibre textile artificielle obtenue à partir d’une transformation par voie chimique de produits de base naturelle ; Couleur : généralement blanche ; Longueur : 50-100 mm ; Fibre hydrophobe ; Résistance moyenne ; Utilisation : bonneterie, robes, draperie, sports. 1-2/ approvisionnement en pièces de rechanges : Ce service se charge des approvisionnements en fourniture de bureau, matériel informatique et pièce de rechange. En général l’achat se fait sur une de mande d’un des services de la société qui doit impérativement présenter un bon pour le service d’achat. Les produits en question peuvent être divisés en deux : Ceux dont on fait un stock, leur achat se fait lorsqu’on constate une diminution de leur quantité. D’autres dont on ne fait pas de stock, car leur achat est occasionnel c’est le cas des pièces électroniques qui ne sont achetées que lors qu’elles tombent en panne. A ce niveau on peut distinguer deux cas : Premier cas : Lorsque le produit demandé par l’un des services existe dans le magasin général la procédure est simple il suffit de présenter un bon de commande signé par le chef du service demandeur. Mais dans le cas ou le produit demandé n’existe pas dans le magasin général, c’est le cas des boulons, des fournitures de bureau, c’est le responsable du magasin général qui se charge de passer la commande aux fournisseurs de la société, soit par fax soit par le biais du chauffeur, ce dernier va transporter la commande accompagnée par la facture de livraison et des fois d’un modèle. Deuxième cas : Lorsqu’il n’existe pas de pièces de rechanges sur le marché local, c’est le cas des pièces électroniques, le service approvisionnement se renseigne sur les fournisseurs étrangers, grâce à l’envoi de catalogue ou a l’occasion des foires et on choisi celui qui offre le prix le plus avantageux et la bonne qualité, puis le service d’achat ne lui reste qu’à envoyer un bon de commande pour que ca devienne une affaire du transit. Le service d’approvisionnement est informatisé depuis 1985 et l’ordinateur permet d’avoir un inventaire permanent sur la situation des stocks une chose qui demandait avant beaucoup de temps et de travail. Les biens achetés sont classés par l’ordinateur en familles. On introduit les entrées à leur prix d’achat alors que l’évaluation des sorties et du stock se fait par la méthode du CMUP (Coût Moyen Unitaire Pondéré). 2/ Magasin d’expédition : Ce service assure le stockage, mais il a d’autres fonctions, le temps mort entre la réception du tissu en magasin et son expédition est exploitée pour réaliser la dernière retouche qui consiste à couvrir les rouleaux de tissu en plastique afin d’assurer sa propreté. 3/ Magasin de vente en détail : Ce magasin s’intéressait à la vente de tissu en détaille pour le personnel de la société ainsi qu’aux tiers, mais comme je l’ai déjà signalé ce service a été supprimé à cause de son coût élevé et de sa faible rentabilité. 4/ Le transit : C’est le service le plus important de la société, il s’occupe des relations commerciales avec l’étranger, en raison de son activité tournée essentiellement vers l’exportation et afin de répondre à une qualité supérieure, SEFITA se trouve dans l’obligation d’importer la matière première, le matériel et les pièces de rechange nécessaires à l’entretien du parc machine. En cas d’achat d’une pièce par exemple de l’étranger, le service approvisionnement en pièces de rechange remplit un bon de commande et c’est au transit de finir le travail. Le transit s’occupe donc de toutes les formalités judiciaires et douanières ainsi que du transport et de la réception, mais aussi du règlement qui se fait souvent en devise et dont on doit assurer les fonds nécessaires.
D/ La fonction technique ou de production : SEFITA détient plusieurs ateliers, ils se chargent de toutes les procédures de fabrication du tissu. Etant donné que toutes les étapes de productions se font à l’intérieur de la société, l’entreprise a opté pour la méthode de 3*8 avec un minimum de 80 ouvriers au sein de chaque atelier. En fait, la société produit deux catégories de fil et de tissu, le cardé et le peigné Un tissu cardé est plus épais qu’un tissu peigné ; la différence provient des matières qui entrent dont leur composition et du cycle de production. 1/ Le cycle carde. 1-1/ La préparation : Elle consiste dont un premier temps à laver et trier soigneusement la laine, la faire carboniser pour éliminer tous les résidus végétaux, ensuite procéder à l’effilochage et enfin le battage chiffon et mélanges. 1-2. La filature : D’abord, il faut procéder à l’ensimage qui élimine les charges électro-statistiques ce qui consiste à faire démêler la laine dont des peigneuses, ensuite, la matière est acheminée vers le "continu à filer", ces machines permettent d’obtenir un fil répondant à des critères déterminés de torsion, étirage et renvidage.
1-3/ l’assemblage : Il réunit un certain nombre de bobines en une seule, en fonction du poids souhaité au mètre. 1-4/ Le retordage : Les fils sont entremêlés pour constituer un fils plus solide. 2/ Le cycle peigne. 2-1/ la préparation : Elle consiste à mélanger des rubans teintés importés de France pour aboutir à un ruban. Ensuite, le peignage permet de nettoyer la matière grâce aux peigneuses dont le rôle est d’assembler les fibres longues et courtes. 2-2/ Le finissage : Il permet d’obtenir des mèches ayant un certain poids au mètre. A la sortie de la préparation, on obtient un ruban consistant en mélange homogène de fibres (soit 55% polyester 45% laine, soit 60% laine 40% polyester). 2-3/La filature : les bobines passent à la filature où elles sont transformées en fil. 2-4/ Le bobinage : opération qui permet d’obtenir un seul fil à partir de plusieurs fuseaux. Le bobinoir à pour rôles : Enrouler le fil des cops de filature sur des cônes pur en faire des bobines de dimensions plus importantes ; Epuration : élimination de défauts jugés nocifs. On travail au boboir avec le fil vaporisé. L’enroulement du fil se fait par revidage croisé : un tambour rainuré fait le mouvement de va et vient du fil. L’épuration se fait grâce à un épurateur électronique. 2-5/ L’assemblage : Il réunit un certain nombre de bobines en une seule, en fonction du poids souhaité au mètre. C’est l’opération préparatoire au retordage qui consiste à assembler deux bouts ou trois bouts et à les enrouler sur un même support ( avec couleur suivant la partie ) alimentant la retordeuse. La machine possède deux faces avec deux moteurs de commande et un seul pour l’aspiration. 2-6/ Le retordage : Les fils sont entremêlés pour constituer un fil plus solide. Consiste à tardre ensemble deux ou plusieurs fils simples provenant d’une bobine d’assembleuse. 3/ Le cycle commun. 3-1/ le tissage : les métiers à tisser sont différents selon qu’il s’agisse du cardé ou du peigné. Suite à ces opérations, les produits cardés et peignés subiront les mêmes opérations. 3-2/ Le finissage : Il comporte trois sous sections : 3-2-1/ Le noppage : travail effectué à la main et qui consiste à contrôler le tissu afin de détecter tous les défauts et les réparer. 3-2-2/ Les foulons : ils concernent uniquement les tissus cardés, cette phase consiste à laver le tissu pour enlever l’huile, mais aussi à réduire sa dimension à un volume fixé préalablement. 3-2-3/ Les apprêts : ils ont pour effet de donner une apparence finale grâce à l’ajout d’adoucissant, antistatiques, produit d’ennoblissement, d’hydrofugation… ceci permet de donner un éclat au tissu, puis il est pressé, ensuite il est roulé autour de planchettes. Ainsi le tissu est près à être envoyé au magasin d’expédition.
I. Le processus de production. On distingue à SEFITA entre 2 types de tissu : Le tissu cardé ; Le tissu peigné. Chacun à ses propres caractéristiques qui nous obligent de suivre 2 différents processus de production.

1-Le processus de production du tissu cardé : Ce tissu est destiné à l’armée et produit principalement à base de laine. Si la commande provient de l’étranger ce n’est pas la peine de passer par la phase de préparation cardée. On passe directement à la teinture car les matières premières envoyées de l’étranger sont traitées et prêtes à êtres transformées. La première étape dans ce cas sera la teinture. Ce n’est pas le cas lorsque la commande provient des administrations marocaines. Les matières premières sont celles de SEFITA et on doit obligatoirement passer par la phase de préparation cardée qui sera la première étape dans ce cas. Après la phase de préparation on passe directement à la teinture. Pourquoi la teinture au début et non pas à la fin ? Car son application sur un tissu cardé achevé ne sera pas efficace. La grande épaisseur du tissu cardé empêche la teinture de pénétrer à l’intérieur des fils et comme ca on ne teint que la surface du tissu. Après la teinture vient la phase de filature cardée, en suite c’est le tissage et la dernière phase c’est le finissage.
2- Le processus de production du tissu peigné :
La transformation du tissu peigné commence par la phase de la filature peignée. Cette dernière se compose de plusieurs étapes Dont la première est la préparation qui, comme c’est le cas pour le tissu cardé, ne concerne pas les matières premières provenant de l’étranger. Après cette phase on se trouve devant deux cas : Le premier cas : Les 2 phases c’est le tissage qui précède la teinture. Le deuxième cas : Les 2 phases devient la teinture alors que le tissage. Vient comme une troisième phase. Cette distinction est engendrée par le type de tissu qu’on veut produire. Si le tissu est simple, c’est à dire ne contenant qu’une seule couleur, on laisse la teinture à la fin. La teinture peut pénétrer à l’intérieur du tissu peigné facilement, et en plus on gagne en termes de coût. Mais lorsqu’on a besoin de 2 fils en plus de couleurs différentes pour produire le tissu, on doit obligatoirement passer par le deuxième cas qui est de teindre le fils avant de le tisser. La dernière étape dans ce processus de production du tissu peigné est le finissage. Dans sa production, SEFITA est obligé de suivre à la lettre la commande du client qui indique tous : Les matières premières à utilisées et leur qualité. Le type de traitement à faire pour ces matières premières ainsi que la qualité des produits à utiliser. Le sens de filature (S ou Z : à gauche ou à droite). Le nombre de duites par mètre. Les colories à utiliser et leur qualité. Et c’est toujours le client étranger qui cherche la qualité et qui paie plus, tandis que nos chers industriels marocains cherche toujours ce qui est bon marché, la qualité reste encore pour ceux une chose auxiliaire.
Les travaux effectués au sein de quelques services de SEFITA : Lors de mon stage d’initiation au sein de SEFITA, étais amené à effectuer des taches opérationnelles pour le service ou étais affectés. Ces opérations étaient pour la plupart des opérations de routines, mais que le responsable de chaque service tenait à me confier pour m’intégrer plus avec le domaine de travail et principalement pour que je ne m’ennuie pas. Voilà en général les opérations que j’ai pu effectuer : Dans le service approvisionnement : Dans ce service ou j’ai passé presque la moitié de ma durée de stage j’étais amené à effectuer les taches suivantes : Satisfaire les besoins des autres services en fournitures de bureau et en produits et matières consommables, lorsque le service demandeur présente un bon de commande signé par le responsable de ce même service. L’établissement d’un bon de commande à adresser au fournisseur si le bien commandé est inexistant au sein du magasin général. Informatiser tout ce processus dans le logiciel d’Excel sous la forme : La consultation du logiciel OUTLOOK de messagerie, pour l’obtention des messages ou de fax envoyés soit par les clients, les fournisseurs ou encore par le personnel même de la société s’il est en ordre de mission. Assister au responsable du service magasin général lors de l’établissement de l’inventaire en lui classant les factures et les bons selon le service demandeur et le numéro de bon. Dans le service de la filature peignée : Dans ce service j’étais amené à effectuer des taches purement ouvrières puisque c’est là où la production a lieu. Puisque SEFITA travaille sur commande et les deux tiers de son chiffre d’affaire est réalisé avec des entreprises à l’étranger, il faut à chaque fois après chaque production et avant l’établissement de la facture et la livraison, vérifier la qualité du fil, le poids ainsi que le nombre de bobines commandé. J’étais avec d’autres employés amener à faire ce contrôle, après on passait à l’emballage des bobines dans des cartons en les entourant de la colle et enfin le collage des étiquettes qui étaient sous la forme suivante. Dans le service comptabilité : Tout le travail dans ce service est effectué soigneusement par un comptable de la société et ce dernier tient beaucoup à la confidentialité des informations ainsi qu'à la manière dont il travaille, mais malgré cela j'étais chargé des fois à sélectionner les charges selon leur nature et selon le service pour lequel ces charges ont été affectées. Cette opération se faisait à la base de documents comptables tels que les factures, les bons et autres.

Avant-propos : L’école nationale de commerce et de gestion est un établissement supérieur public qui forme des futurs cadres et pour cela son cursus a prévu aussi bien un volet théorique que pratique et chaque étudiant est amené à la fin de chaque année universitaire d’effectuer avec validation les trois stages : d’initiation, d’application et en fin de conception. Le stage d’initiation vient juste après les deux premières années ainsi l’étudiant aura reçu une formation lui permettant de voir clair dans la société. Ce stage d’initiation est primordial dans la mesure ou il offre à chaque étudiant la possibilité de se familiariser avec la réalité de l’entreprise, s’initier à la vie professionnelle, avoir une idée globale sur l’entreprise ; son organisation, sa structure, ses documents internes, les services dont elle dispose, le déroulement du travail et les problèmes et les procédures de gestion… La phase de prospection constitue une phase délicate, car trouver un stage n’est pas chose aisée, ca demande une procédure qui doit être menée avec beaucoup de soin et d’attention ; choix des entreprises à partir des annuaires, rédaction soigneuse des demandes de stage … Bref, il va sans dire que la phase de stage ainsi que celle du prè-stage revête une importance particulière puisqu’elles constituent le domaine ou l’image de marque de l’école est jugée de près par les agents de la société, ainsi chaque étudiant doit agir en tant qu’un bon ambassadeur de l’école ; Un effort de discipline, de rigueur, de ponctualité, de communication… s’avère nécessaire pour mener à bien cette expérience. Le présent rapport constitue le compte rendu du stage d’initiation que j’ai effectué au sein de SEFITA.
Le rapport va contenir les trois chapitres suivants :
Chapitre 1: L'organisation générale de SEFITA.
Chapitre 2: Le processus de production.
Chapitre 3: le travail effectué.

Remerciements : C’est pour moi un réel plaisir autant qu’un devoir de remercier vivement Mr. KARIM TAZI, le directeur général de SEFITA qui m’a convié à passer mon stage d’initiation au sein de son entreprise. Mes remerciements et l’expression de ma grande satisfaction vont également à Mr. NASSIMI qui m’a amplement honoré en acceptant de m’encadrer. Un salut particulier est à adresser à A. CHARAFI ainsi qu’à Mr. Khalid le responsable du service informatique, et aussi à Mr. DRISS le responsable du service approvisionnement, pour leur précieuse assistance tout au long de mon stage. En fin, je tiens à remercier vivement tout le personnel de SEFITA pour l’accueil chaleureux qu’ils m’ont réservé et le soutien psychologique combien capital, qu’ils m’ont apporté. Qu’ils trouvent ici l’expression de tout mon respect et ma sympathie.
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# L'animation des agences commerciales de Maroc Telecom
# Rapport de stage effectué au sein de la société Itissalat Al-Maghrib (Maroc Telecom)
# Rapport de stage d’initiation effectué au sein de la société Kia Motors
# Rapport de stage d’initiation effectué au sein du groupe Addoha
# Rapport de stage effectué au sein de la société Fantasia
# Rapport de stage effectué au sein des Ciments du Maroc
# Rapport de stage d'initiation au sein de la société Nouvelle Aveiro Maroc
# Rapport de stage d’initiation effectué au sein de la société Sialim
# Rapport de stage d’initiation effectué au sein des Ciments de l’Oriental
# La stratégie communicationnelle de l’ERAC Centre
# Rapport de stage d’initiation effectué au sein de la société Jacob Delafon
# Rapport de stage d'initiation à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale
# Guide pratique pour bien rédiger votre rapport de stage

Correction
Jumia