Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

L’introduction d’une comptabilité d’exercice au sein des centres hospitaliers universitaires au Maroc
accéder au document
Type de document : Thèse de doctorat
Nombre de pages : 316
Format : .Pdf
Taille du fichier : 622.64 KB
Nombre de consultations : 125
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
L’objet de notre recherche s’inscrit dans le courant des travaux sur la diffusion d’un nouveau système comptable, en particulier dans le contexte des centres hospitaliers au Maroc. Depuis une trentaine d’années, de nombreux chercheurs ont mené des études sur ce sujet, diffusion d’un nouveau système comptable, dans plusieurs pays du monde. Les principales questions traitées dans ces recherches sont de deux types :
- De type descriptif : Quel est le taux d’adoption de ce nouveau système comptable ? Quel est le statut des entreprises par rapport à ce système ? Quelles sont les caractéristiques des entreprises qui l’adoptent? Quelles sont les difficultés rencontrées par ces entreprises ? Quelles en sont les principales utilisations ? (Innes et Mitchell, 1995 ; Krumwiede, 1998b ; Innes et al., 2000 ; Bescos et al., 2002, Pierce et Brown, 2004).
- De type explicatif : Quel est le processus de diffusion de la comptabilité dans le temps ? Quels sont les facteurs d’adoption et d’implantation? Quels sont les facteurs de succès de mise en oeuvre? (Shields, 1995 ; Foster et Swenson, 1997 ; Bjørnenak, 1997 ; Krumwiede, 1998a ; Malmi, 1999 ; Alcouffe, 2002 et 20042 ; Brown et al., 2004 ; Baird et al, 2004 et 2007, Rahmouni 2008).
Parmi l’ensemble de ces études, très peu qui ont traité la question d’adoption d’une comptabilité d’exercice dans les établissements publics. Pourtant, malgré l’importance et l’ampleur de ces études, peu de choses sont dites sur le paradoxe de la diffusion d’un nouveau système comptable évoqué plus haut. Ce sujet mérite en conséquence des recherches supplémentaires afin d’enrichir et de compléter ce qui a été déjà fait, notamment en testant de nouvelles pistes pouvant expliquer ce paradoxe.
Aussi notre recherche tente de contribuer au développement des travaux sur la mise en oeuvre d’une comptabilité d’exercice. En particulier, nous avons essayé de répondre à la question suivante : « quels sont les facteurs qui influencent l’adoption et le succès global dans la mise en oeuvre d’une comptabilité d’exercice au sein des centres hospitaliers universitaires au Maroc? ».
Notre problématique de recherche a émergé des travaux sur la diffusion d’un nouveau système comptable. Comme nous l’avons cité ci-dessus, ces études mettent en évidence la trop lente diffusion de la comptabilité malgré ses bénéfices affichés pour les entreprises (Gosselin, 1997 et 2007 ; Kennedy et Affleck-Graves, 2001 ; Alcouffe, 2004). Ce phénomène, appelé par Gosselin (1997) le « paradoxe », demeure une problématique complexe qui reste sans réponse et mérite ainsi plusieurs recherches consécutives dans des contextes différents.
Le paradoxe reflète « l’écart mis à jour entre la façon dont la méthode est traitée dans la littérature, qui laisserait supposer une diffusion élevée, et les taux d’adoption obtenus » qui sont souvent trop faibles par rapport aux espérances (Alcouffe, 2004, p. 391).
Le paradoxe de la comptabilité d’exercice se résume par les termes suivants : si la CE, en tant que nouveau système comptable, a démontré son utilité et son grand intérêt pour les organismes publics, pourquoi alors ne trouve-t-on pas beaucoup plus d’organisme qui l’utilisent ?
Les chercheurs qui ont tenté de participer à l’explication du paradoxe de la mise en place d’un nouveau système comptable proposent trois réponses possibles :
- La nouveau système comptable peut ne pas convenir à tous les organismes. Plusieurs recherches ont montré qu’une implantation réussie dépend de plusieurs facteurs contextuels.
- La contribution de la comptabilité à l’amélioration de la performance n’est pas directe. Et donc, la CE peut être corrélée avec d’autres variables qui interviennent sur la performance en même temps. Ainsi, il n’est pas correct de lier le succès d’une entreprise à un seul facteur qui serait la mise en oeuvre d’un système comptable.
- Il y a très peu de preuves sur le lien entre l’utilisation d’un nouveau système comptable et l’amélioration de la valeur pour les actionnaires et partenaires (Kennedy et Affleck-Graves, 2001). Par conséquent, beaucoup d’organismes hésitent à changer leur système comptable.
A partir de ce qui précède, nous formulons notre problématique de recherche comme suit : Quels sont les déterminants du choix d’adoption d’une comptabilité d’exercice au sein des centres hospitaliers universitaires au Maroc ?
Plusieurs questions jalonnent notre problématique : Quelles sont les caractéristiques du système comptable des établissements publics à caractère administrative notamment les CHU au Maroc ?? Quels sont les facteurs qui déterminent l’adoption d’une CE ? Pourquoi certains CHU réussissent la mise en oeuvre d’une CE tandis que d’autres échouent ?
Pour répondre à ces différentes questions et tenter d’expliquer le paradoxe évoqué, nous avons fixé quatre objectifs à notre recherche :
- Identifier les principales raisons de l’adoption d’une CE par les centres hospitaliers universitaires: avec cet objectif, nous cherchons à examiner les différents facteurs susceptibles d’influencer le choix d’adoption d’une CE, afin de proposer un modèle explicatif de son adoption par les établissements publics marocain.
- Rechercher les facteurs qui influencent le succès global de mise en oeuvre d’une CE : par la réalisation de cet objectif, nous tentons d’identifier les principaux facteurs influençant le succès global de mise en oeuvre d’une CE, afin de proposer un modèle explicatif de son d’implantation au Maroc.
- Expliquer le paradoxe de la CE à la base de notre problématique : l’atteinte des deux objectifs précédents nous permettra d’apporter de nouveaux éléments de réponse au paradoxe évoqué. En d’autres termes, nous allons rechercher l’explication de ce paradoxe dans le contexte de mise en oeuvre d’une CE. Les causes de son implantation et les facteurs qui influencent sa mise en oeuvre sont peut-être déterminants dans son adoption définitive.

PREMIERE PARTIE: LES FACTEURS EXPLICATIFS DE L’INTRODUCTION D’UN NOUVEAU SYSTEME COMPTABLE
CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT JURIDIQUE ET COMPTABLE DES ORGANISMES PUBLICS AU MAROC

Section 1 : Aspects légaux et réglementaires de la comptabilité des organismes publics
I. Les établissements publics
II. Les Collectivité Territoriales
III. L’Etat
Section 2- la comptabilité d’exercice et le développement des organismes publics
I. Les apports de la comptabilité d’exercice
II. Relation entre la comptabilité d’exercice et la comptabilité budgétaire
Section 3 : la loi organique de finance et la réforme comptable
I. L’évolution des lois organiques des finances au Maroc
II. La réforme comptable
CHAPITRE II: LE CADRE DE REFERENCE DE BASE DES TRAVAUX SUR LA DIFFUSION D’UN NOUVEAU SYSTEME COMPTABLE
Section 1 -L’innovation, définition et typologie
II. Typologie des innovations
III. La diffusion des innovations en systèmes d’information
IV. La comptabilité d’exercice en tant qu’innovation
Section 2 - La contribution des approches sur la diffusion des innovations à l’étude de diffusion de la Comptabilité
I. Le processus d’implantation des innovations
II. Les facteurs d’implantation dans la théorie de diffusion des innovations
III. Les facteurs d’implantation des innovations en systèmes d’information
IV. Contribution à l’étude d’adoption d’un nouveau système comptable
Section 3 : Nouveau management public (NMP) : de la théorie aux pratiques
I. Les fondements et les avantages du NMP
II. Réforme hospitalière et le NMP: Le NMP comme nouveau paradigme de la gestion des systèmes de santé.
II. Le NMP et la loi organique relative aux lois de finances (LOLF):
CHAPITRE III - L’ADOPTION ET LE SUCCES DE MISE EN OEUVRE D’UNE COMPTABILITE D’EXERCICE
Section 1 - Contexte et origines de la normalisation comptable au Maroc
2. Le référentiel comptable marocain
3. Le conseil de la normalisation comptable (CNC)
4. Le code général de normalisation comptable
5. Le plan comptable de l’Etat
Section 2 -Une synthèse des travaux sur la diffusion d’un nouveau système comptable
I.Le processus d’adoption de la comptabilité, vers les statuts d’un nouveau système comptable
II. La diffusion d’une comptabilité d’exercice, de l’adoption au succès de sa mise en oeuvre
Section 3 - L’élaboration des hypothèses et modèles de recherche
I.Construction du modèle sur le choix d’adoption d’une comptabilité d’exercice
II. Construction du modèle sur le succès global de mise en oeuvre d’une comptabilité d’exercice
DEUXIEME PARTIE : EVALUATION EMPIRIQUE DES MODELES : FACTEURS D’ADOPTION ET DE SUCCES
CHAPITRE IV : APERÇU SUR LES PRATIQUES DE LA COMPTABILITE D’EXERCICE

Section 1 : Comptabilité d’exercice dans le secteur public en France, 12 ans d’expérience
Section 2 : l’adoption d’une comptabilité d’exercice dans les pays européens
Section 3 : l’adoption d’une comptabilité d’exercice dans le secteur d’enseignement au Maroc : Cas des Académies régionales de l’éducation de la formation (AREF)
CHAPITRE V : DESCRIPTION DE LA METHODOLOGIE DE LA RECHERCHE
Section 1 - Les choix épistémologiques et méthodologiques
I. Les choix épistémologiques
II. Les choix méthodologiques
Section 2 : La collecte des données :
I. La construction du questionnaire
II. Contexte d’investigation :
III. L’administration du questionnaire
IV. L’évaluation du nombre des retours
Section 3 - Les méthodes de traitement et d’analyse des données
I. La validation des échelles de mesure
II. Les méthodes de statistiques descriptives et de validation des hypothèses
CHAPITRE VI : LES DETERMINANTS D’ADOPTION D’UNE COMPTABILITE D’EXERCICE ET DE SON SUCCES
Section 1 - L’évaluation des retours des questionnaires
I. L’étude des répondants à l’enquête
II. Les raisons des non réponses
Section 2 - Les variables expliquées et explicatives
I. Les variables expliquées
II. Les variables explicatives
Section 3 : Validation des hypothèses et des modèles de recherche
I. La validation des hypothèses sur le choix d’adoption d’une CE : Modèle 1
II. Validation des hypothèses sur le succès global de la mise en oeuvre d’une CE : Modèle 2
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# Les besoins des investisseurs institutionnels en informations financières et comptables
# Valorisation et reporting du goodwill : Enjeux théoriques et empiriques
# Développement d’une comptabilité environnementale orientée vers la création de valeur
# Quand la comptabilité sert l'objectif de performance financière des collectivités territoriales
# La recette commerciale d’une compagnie de transport aérien : Particularités comptables, fiscales, de contrôle interne et proposition d’une approche d’audit financier
# Les provisions techniques chez les compagnies d'assurances au Maroc
# Concessions de service public : Proposition d’une normalisation comptable du traitement des immobilisations du domaine concédé
# Etablissement et contrôle des états comptables intermédiaires : Difficultés d'élaboration et proposition de recommandations
# Evénements postérieurs à la clôture des comptes : Normes et pratiques comptables, juridiques et de contrôle
# Les charges différées dans les sociétés concessionnaires d'autoroutes au Maroc : Etude critique du cadre comptable et proposition d'une démarche d'audit
# Normalisation comptable et spécificités des établissements publics à caractère administratif : Cas des ORMVA
# L'accès des femmes à la profession comptable au Maroc
# Les opérations sur le capital dans les sociétés anonymes au Maroc : Aspects juridiques, comptables et fiscaux
# Gestion délocalisée des dossiers comptables : Moyens et procédures pour réussir la mise en oeuvre par les cabinets marocains
# Mise en place d’une organisation comptable au sein de la société Menatec
# La gestion des emballages récupérables dans l'activité des boissons : Aspects organisationnels, comptables et fiscaux
# La comptabilisation des programmes de fidélisation de la clientèle : Difficultés comptables et proposition d’une méthodologie d’audit
# Les Carrés DCG 10 - Exercices de comptabilité approfondie avec corrigés
# L'organisation interne du service comptable chez la société Bejaia Logistique
# La comptabilité selon les coûts préétablis : Etape préliminaire à la gestion budgétaire

Correction
Jumia