Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

Père riche, père pauvre – Livre de Robert Kiyosaki
accéder au document
Nombre de pages : 225
Format : .Pdf
Taille du fichier : 976.56 KB
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
L’école prépare-t-elle les enfants à faire face aux réalités de notre monde ? « Étudie avec ferveur, obtiens de bonnes notes et tu trouveras un emploi rémunérateur avec d'excellents avantages sociaux », avaient l'habitude de dire mes parents. Leur objectif dans la vie était d'assurer un enseignement collégial à ma soeur plus âgée et à moi-même pour que nous ayons toutes les chances possibles de réussir dans la vie. En 1976, quand j'ai finalement obtenu mon diplôme de comptabilité de l'université d'État de la Floride, avec mention et parmi les meilleurs de ma classe, mes parents avaient atteint leur objectif : le couronnement suprême de leurs vies. Conformément à leur plan d'ensemble, je fus embauchée par une des huit plus importantes firmes de comptabilité au pays, et j'envisageai alors une longue carrière suivie d'une retraite anticipée. Mon mari, Michael, eut un cheminement similaire. Nous sommes tous les deux issus de familles laborieuses aux ressources modestes, mais possédant de solides principes relativement au travail. Michael a également obtenu son diplôme avec mention, mais il a réussi ce tour de force à deux reprises : premièrement à titre d'ingénieur, puis, à la faculté de droit. Il fut rapidement recruté par une prestigieuse firme juridique de Washington, D.C, spécialisée dans le domaine de la propriété industrielle. Son avenir s'annonçait brillant, son plan de carrière était bien défini et une retraite anticipée semblait assurée. Même si nous avons eu du succès dans nos carrières respectives, celles-ci ne se sont pas déroulées tout à fait comme prévu. Nous avons tous deux changé de postes à plusieurs reprises - toujours pour de bonnes raisons - mais nous n'avons aucun régime de retraite investi en notre nom. Notre caisse de retraite ne croît que grâce à nos cotisations individuelles. Michael et moi vivons un merveilleux mariage, et nous avons trois enfants magnifiques. Au moment où j'écris ces lignes, deux d'entre eux fréquentent le collège et l'autre commence à peine l'école secondaire. Nous avons dépensé une fortune pour nous assurer que nos enfants reçoivent le meilleur enseignement possible. Un certain jour de 1996, mon plus jeune revint désenchanté de l’école. Il était fatigué et las d'étudier : « Pourquoi devrais-je consacrer du temps à étudier des sujets qui ne me serviront jamais dans la vie de tous les jours? » protesta-t-il . Je lui répondis sans réfléchir : « Parce que si tu n'as pas de bonnes notes, tu ne pourras pas fréquenter le collège. - Que j'aille ou non au collège », répliqua-t-il, « je vais devenir riche. - Si tu n'as pas un diplôme collégial, tu n'obtiendras pas un bon emploi », répondis-je avec une pointe de panique dans la voix, dictée par mon inquiétude maternelle. « Et si tu n'as pas un bon emploi, comment projettes-tu devenir riche ? ». Mon fils eut un petit sourire supérieur et hocha lentement la tête, quelque peu agacé. Nous avions abordé ce sujet bien des fois auparavant. Il baissa la tête et roula les yeux. Mes paroles inspirées par la sagesse maternelle se heurtaient encore une fois à de sourdes oreilles. Bien qu'il soit intelligent et quelque peu forte tête, il a toujours été un jeune homme poli et respectueux. « Maman », enchaîna-t-il. C'était à mon tour d'être sermonnée. « Réveille maman ! Regarde autour de toi. Les gens les plus riches ne le sont pas devenus à cause de leur instruction. Pense à Michael Jordan et à Madonna. Même Bill Gates a fondé Microsoft après avoir abandonné ses études à Harvard ; il est maintenant l'homme le plus riche en Amérique et il est encore dans la trentaine. Il y a aussi un lanceur de baseball qui gagne plus de 4 millions de dollars par année même si sa santé mentale est mise en doute. ». Il y eut un long silence entre nous. Je me rendis compte soudain que je donnais à mon fils le même conseil que mes parents m'avaient prodigué. Le monde autour de nous avait changé mais pas le conseil. Acquérir une bonne instruction et obtenir de bonnes notes ne suffisent plus de nos jours pour assurer la réussite et personne ne semble l'avoir remarqué, si ce n'est nos enfants.
[…]

Sommaire de ce livre :
Chapitre un : Père riche, père pauvre
Chapitre deux : Les riches ne travaillent pas pour l'argent
Chapitre trois : Pourquoi enseigner l'a b c du domaine financier ?
Chapitre quatre : Occupez-vous de vos propres affaires
Chapitre cinq : L'historique des taxes et le pouvoir des entreprises
Chapitre six : Les riches génèrent l'argent
Chapitre sept : Travaillez pour apprendre, ne travaillez pas pour l’argent
Chapitre huit : Comment surmonter les obstacles
Chapitre neuf : Lancez-vous !
Chapitre dix : Voulez-vous en savoir davantage ?
Ces documents peuvent également vous intéresser !

Contact
Contact