Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

De la certification ISO 14001 à l’amélioration des performances environnementales
accéder au document
Type de document : Article académique
Nombre de pages : 21
Format : .Pdf
Taille du fichier : 488.28 KB
Nombre de consultations : 5
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
L’objectif de cette recherche est d’analyser, à partir d’une étude empirique auprès de 303 organisations et de la validation de deux modèles théoriques concurrents, le modèle critique et le modèle traditionnel, dans quelle mesure la certification ISO 14001 ainsi que la mise en oeuvre de diverses pratiques organisationnelles peuvent expliquer la performance environnementale des organisations. Le développement et la validation de différents modèles pouvant expliquer les liens entre les pratiques de gestion comme ISO 14001 et l’amélioration des performances environnementales permet de mettre en lumière plusieurs problématiques qui demeurent peu étudiées en dépit de la croissance rapide du nombre d’organisations certifiées.
En premier lieu, la norme ISO 14001 ne repose pas sur des objectifs de performances prédéfinis mais sur un ensemble de pratiques dont l’efficacité n’a pas été clairement démontrée (Jiang et Bansal, 2003; Boiral, 2006). Le développement et la validation de plusieurs modèles explicatifs permettent de vérifier l’efficacité de ces pratiques à partir de différentes perspectives théoriques. En deuxième lieu, les études sur les déterminants de la performance environnementale font rarement des liens avec les pratiques spécifiques proposées par le système ISO 14001 et tendent à considérer cette norme de façon monolithique.
La modélisation de différentes configurations de relations entre les pratiques de gestion environnementale et l’amélioration des performances dans ce domaine permet de montrer dans quelle mesure les meilleures pratiques identifiées coïncident avec les prescriptions du système ISO 14001. En troisième lieu, les pressions des stakeholders en faveur de l’adoption de la norme ISO 14001 appellent une réflexion plus large sur la légitimité et sur les effets réels du processus de certification.
En effet, les organisations peuvent adopter cette norme de façon superficielle, afin de répondre en surface aux exigences du processus de certification, mais sans mettre en oeuvre les moyens ou les mesures internes nécessaires pour réellement améliorer les performances environnementales. Dans ce cas, le modèle traditionnel sur l’utilisation de la norme comme un outil d’amélioration des pratiques internes et des performances environnementales s’avère peu pertinent pour comprendre les tenants et les aboutissants de la certification.
Parce qu’elles reposent la plupart du temps sur ce modèle traditionnel, les études sur les impacts de la certification ISO 14001 ne permettent pas de vérifier la pertinence de modèles alternatifs plus critiques ou plus complexes sur les déterminants de la performance environnementale. Cette étude permet d’explorer un modèle alternatif complémentaire à la perspective traditionnelle. Ce modèle alternatif critique, dans lequel la performance environnementale dépend principalement d’actions opérationnelles indépendantes de la certification ISO 14001 ou d’autres mesures managériales. Cette étude permet de valider la pertinence respective de ces deux modèles théoriques et de prendre un recul critique par rapport à l’efficacité présumée de la certification ISO 14001.
[…]
De façon plus générale, le système ISO 14001 ne définit pas de façon précise la nature des actions environnementales à mettre en oeuvre mais propose plutôt un ensemble de directives pour favoriser la promotion de politiques, de plans, de programmes d’actions et de moyens de contrôles adaptés à chaque organisation. Ce sont les organisations qui doivent définir le contenu et les aspects opérationnels des directives proposées par la norme.
Si cette étude montre que les actions environnementales les plus efficaces ne sont pas directement liées à la certification ISO 14001, c’est surtout, comme le suggère le modèle critique, parce que la norme n’est pas réellement utilisée dans les organisations comme un outil d’amélioration des performances et que sa mise en oeuvre répond avant tout aux pressions externes des parties prenantes. L’amélioration des performances environnementales à travers la certification ISO 14001 n’est donc pas automatique et suppose un effort pour donner une consistance opérationnelle à ce système de gestion qui, le cas échéant, risque d’apparaître comme une sorte de « coquille vide ».

1. INTRODUCTION
2. ISO 14001 : VERS UNE AMÉLIORATION DES PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES ?

2.1. LA PERSPECTIVE TRADITIONNELLE
2.2. LE MODÈLE CRITIQUE
3. MÉTHODOLOGIE
3.1. COLLECTE DE DONNÉES
3.2.MESURE DES VARIABLES
4. RÉSULTATS
4.1.MODÈLE TRADITIONNEL
4.2.MODÈLE CRITIQUE
5. DISCUSSION ET CONCLUSION
5.1. CONTRIBUTIONS ET IMPLICATIONS PRATIQUES
Ces documents peuvent également vous intéresser !

Amazon
contact