Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

La gestion des moyens logistiques et la rentabilité de la chaine logistique chez le groupe OCP
accéder au document
Type de document : Mémoire/PFE
Nombre de pages : 76
Format : .Doc
Taille du fichier : 1.53 MB
Nombre de consultations : 0
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
La gestion des moyens logistiques est un métier clé de la chaîne logistique qui, principalement, est en charge de la gestion administrative en premier lieu (documents des véhicules), la logistique (disponibilité, mutualisation, gestion des capacités de transport, adaptabilité…) et des aspects techniques également (Achat de prestation de maintenance ou de transport) des véhicules d’une entreprise.
Dans un contexte marqué par, un marché mondial difficile et par une dépendance croissante envers l’optimisation des ressources financières, matérielles et humaines, les mesures managériales en faveur de la rationalisation de la chaîne logistique seront essentielles pour maintenir la croissance économique des entreprises qui opèrent dans ce secteur.
L’industrie minière, repose principalement sur l’extraction des minerais et des produits minéraux, ces activités extractives, existe depuis le début des temps et s’exercent dans presque tous les pays du monde, sous une forme ou une autre, notamment au Maroc. L’industrie extractive au Maroc a d'importantes répercussions sur l'économie nationale, souvent assimilée à la destruction de l’environnement, elle impacte le travail et les aspects sociaux, d’une façon relativement importante.
En toute logique, l’industrie minière, comme n’importe quelle autre activité économique, qui a comme cœur de métier ou «CORE BUSINESS», l’exploitation et la transformation, nécessite une colonne vertébrale solide ou «BACKBONE», qui constitue une véritable charpente sur laquelle viennent se structurer toutes les activités principales de l’entreprise, d’où l’existence des fonctions support.
Penchons-nous avant tout sur ce qu’est une colonne vertébrale d’une activité économique. En procédant par analogie, les fonctions support d’une activité économique, peuvent être comparées à la colonne vertébrale chez l’être l’humain, dans la mesure où elle permet les mouvements et la souplesse de l’organisme. Mais elle a aussi pour fonction essentielle de protéger et de laisser passer en son centre la moelle épinière, principale voie de communication entre le cerveau et le reste de l'organisme. Nul ne peut nier le rôle prépondérant de la communication et notamment de l’information au sein de l’entreprise, c’est un élément essentiel qui représente un outil de prise de décision.
Il m’était impératif d’avoir un cas concret afin d’appuyer mes arguments et confirmer mes hypothèses. Cela m’a permis également d’avoir une vue globale et holistique sur mon objet de recherche et c’est dans cette même optique que ce travail a fait recourt à la méthode d’étude de cas, ce qui a permis, à la fois, de collecter des données et d’étudier un aspect spécifique de mon objet d’étude, tout en se concentrant sur un cas précis, qui est l’industrie minière, représentée notamment par le Groupe OCP S.A, géant marocain des phosphates qui reste le principal contributeur dans tous les agrégats et il est l’un des principaux exportateurs de phosphate – produits phosphatés dans le monde.
Etant donné que, les distinctions entre le phénomène étudié et le contexte n’était pas clairement évidentes. En effet, les entreprises qui opèrent au sein du secteur minier, représentent un défi spécifique. D’un côté elles ont généralement un niveau de complexité éminent, une taille critique indispensable pour réaliser des économies d’échelle significatives. De l’autre, elles ont des circuits et des processus de décision très longs, avec une réticence à l’innovation. Les processus des fonctions supports, souvent jugés de « non productives » font partie intégrante de la chaine de valeur de n’importe quelle activité économique. Cependant, Il semble donc évident que le contexte conditionne le degré d’importance des processus des fonctions support.
Les fonctions support pâtissent donc d’un titre plutôt mal perçu, sans pour autant bénéficier du pouvoir légitime supposé de la fonction. Les revues littéraires défendent, pour leur part, que ces fonctions, abstraction faite du fait qu’elles ne représentent pas le CORE BUSINESS de l’activité, sont devenus de véritables leviers de développement. Plusieurs questions se posent alors. Quel type de relations entretiennent-elles avec les fonctions opérationnelles ? En quoi peuvent-elles influencer la prise de décision ? Quels sont leur place et leur rôle au sein de l’organisation ?
Ces questions sous-tendent la question qui a orienté cette recherche : A quoi servent les fonctions support ? Ce questionnement peut être décliné en deux sous-questions : Que font les fonctions support, notamment la logistique ? L’externalisation des fonctions support : quelles sont les réflexions à avoir.
Nous postulons que les fonctions support sont constituées de plusieurs fonctions intrinsèquement liées aux besoins des fonctions opérationnelles. Les problématiques dans lesquelles les fonctions support s’insèrent relèvent des questions relatives à un contexte bien défini.
Par ailleurs l’objectif de cette recherche est l’étude théorique et pratique pour expliquer et analyser le degré d’importance de la gestion des moyens logistiques afin de comprendre ses rouages et ses enjeux qui visent à maximiser la rentabilité de la chaîne logistique. D’où la problématique suivante : DANS QUELLE MESURE LA GESTION DES MOYENS LOGISTIQUES IMPACTE-ELLE LA RENTABILITE DE LA CHAINE LOGISTIQUE ?
Pour répondre à cette problématique, il faut la décliner en multiples questions de recherche: La gestion des moyens logistiques : de quoi s’agit-il ? Quels sont les enjeux et les objectifs de la gestion des moyens logistiques ? Comment financer sa flotte de véhicules – d’engins de chantier/manutention ? Comment sécuriser une flotte de véhicules – d’engins de chantier/manutention ? Comment gérer sa flotte de véhicules – d’engins de chantier/manutention ? Externalisation ou internalisation de la gestion des moyens logistiques, quelles réflexions faire ? Comment optimiser la gestion des moyens logistiques ?
Notre recherche, se compose de deux parties, la première s’intéresse au cadrage conceptuel et théorique qui présente le degré d’importance de la gestion des moyens logistiques ainsi qu’une évaluation du lien de causalité entre cette fonction support et la rentabilité de la chaîne logistique. La deuxième partie vient pour démontrer l’impact de l’optimisation de la gestion des moyens logistiques à l’aide du reporting et des outils adéquats sur la rentabilité de la chaîne logistique selon une méthodologie de recherche qui permet une présentation claire et une analyse cohérente des résultats.

PARTIE 1 : GESTION DES MOYENS LOGISTIQUES ET RENTABILITE DE LA CHAINE LOGISTIQUE - ETAT DE L’ART
CHAPITRE 1 : FONDEMENT CONCEPTUELS ET THEORIQUES DE LA GESTION DES MOYENS LOGISTIQUES

SECTION 1 : GESTION DES MOYENS LOGISTIQUES : DE QUOI PARLE-T-ON ?
I. Les concepts de base
1. Définition de la gestion des moyens logistiques
2. Gestion administrative
3. Gestion logistique
4. Gestion des aspects techniques
II. Intérêts et défis de la gestion des moyens logistiques
1. Parc automobile – engins de chantier ou de manutention : les intérêts d’une gestion optimum
2. Les défis de la gestion des moyens logistiques
SECTION 2 : GESTION DES MOYENS LOGISTIQUES : COMMENT FINANCER SON PARC ?
I. La location longue durée - LLD
1. La location longue durée : de quoi s’agit-il ?
2. LLD : Avantages et Inconvénients
3. Conditions de location longue durée – LLD
II. La location avec option d’achat (ou Crédit-bail) – LOA
1. La location avec option d’achat : de quoi s’agit-il ?
2. LOA : Avantages et Inconvénients
3. Conditions de location avec option d’achat – LOA
CHAPITRE 2 : EXTERNALISER OU INTERNALISER
SECTION 1 : LES TROIS PRINCIPALES THEORIES CHERCHANT A EXPLIQUER LES PROCESSUS DE DECISIONS DU « FAIRE FAIRE » AU SEIN DES ENTREPRISES
I. Théorie des ressources et des connaissances
II. Théorie des coûts de transaction
III. Théorie néo-institutionnelle
SECTION 2 : LES COURANTS THEORIQUES DISPONIBLES SUR LA QUESTION DU FAIRE OU « FAIRE FAIRE » : PLUTOT DESCRIPTIFS QUE PRESCRIPTIFS
I. Théories jugées de non pragmatiques
1. Théories à caractère généraliste
2. Théories à caractère exagérément descriptif et peu nuancé
II. L’enjeu de l’externalisation : Rapport entre les bénéfices escomptées et coût de gestion des risques
1. Des avantages de l’externalisation relatifs et des risques majeurs
2. Un cadre de réflexion sur la gestion des risques de l’externalisation
CHAPITRE 3 : OPTIMISATION DE LA GESTION DES MOYENS LOGISTIQUES 38
SECTION 1 : LES VOLETS DE L’OPTIMISATION DE LA GESTION DES MOYENS LOGISTIQUES
I. Comment rationaliser les processus de la gestion des moyens logistiques
1. La planification
2. Le Reporting
3. La coordination au profit de la synchronisation
II. La traçabilité : Quels avantages présente-t-elle pour la gestion des moyens logistiques ?
1. La traçabilité en bref
2. Tracking et Tracing
SECTION 2 : LES OUTILS DE L’OPTIMISATION DE LA GESTION DES MOYENS LOGISTIQUES
I. Les outils de reporting
1. Les indicateurs clés de performance logistiques (LKPIs)
2. Tableaux de bord interactifs
II. Les outils de traçabilité
1. La géolocalisation
2. L’identification par radio fréquence des véhicules – engins de chantier et de manutention
3. Fleet management system
PARTIE 2 : LA GESTION D’UNE FLOTTE AUTOMOBILE ET LE RENDEMENT DE LA CHAINE LOGISTIQUE – CAS DU GROUPE OCP S.A
CHAPITRE 1 : PRESENTATION DU GROUPE OCP ET METHODOLOGIE DE RECHERCHE

SECTION 1 : PRESENTATION DU GROUPE OCP
SECTION 2 : CADRE OPERATOIRE
I. Méthodologie de recherche
1. Posture épistémique
2. Stratégie de recherche
3. Les sources des données et leur structuration
II. Présentation des indicateurs
1. Kilométrage parcouru
2. Consommation spécifique effective
3. Taux de satisfaction des missions
CHAPITRE 2 : PRESENTATION, ANALYSE DES RESULTATS
SECTION 1 : PRESENTATION DES RESULTATS
I. Présentation du guide d’entretien préliminaire et constat
II. Présentation de l’analyse de la consommation spécifique effective du carburant et constat
SECTION 2 : ANALYSE ET DISCUSSION DES RESULTATS
I. Analyse des résultats
II. Recommandations
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# La traçabilité des expéditions dans un délai inférieur à 15 minutes chez DHL Express Maroc
# L’agent de transport maritime à l’épreuve du contentieux des conteneurs en souffrance et des conteneurs non restitués : Cas de CMA-CGM Maroc
# Centralisation des flux de presse et suivi de la performance au sein de la plateforme logistique de Sapress
# L’évaluation de la chaine logistique de la société Fujikura Kenitra
# Gestion des endommagements de matières premières chez la société Yazaki Morocco
# Réduction du gaspillage des barquettes chez le groupe Azura
# Redimensionnement de la plateforme logistique du groupe Cosumar
# L’analyse du processus d’exportation, et l’optimisation des délais de livraison chez la Société Impériale des Thés et Infusions Marrakech
# Respect des délais de livraison et satisfaction des clients chez Menara Prefa Marrakech
# Optimisation de la gestion des palettes chez la société Cosumar
# Elaboration d’un système de tableaux de bord pour le département logistique chez MEDMILK
# Externalisation d’une plateforme logistique et réaménagement du stock chez la société Wilo Maroc
# L’externalisation des activités logistiques au Maroc : Quelle réalité et quel avenir ?
# Les grandes entreprises et leurs impactes sur la maturité des pratiques logistiques de leurs fournisseurs et sous-traitants : Cas du Groupe OCP
# La gestion des avariés et l’optimisation de la logistique inverse chez la société Cosumar
# Animation d’un chantier visant la réduction des stocks de matières premières chez Stelia Maroc
# Les facteurs déterminants la compétitivité d’un freight-forwarder par un chargeur au Maroc : Cas Acomar Maroc
# Analyse et suivi de la Gestion du parc automobile dans les entreprises industrielles : Cas de Medmilk
# L’optimisation des coûts de transport et le choix entre la décision de faire ou de faire faire chez la société Best Milk

Hosting
contact