Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

Efficience informationnelle des marchés financiers : Cas de la Bourse de Casablanca
accéder au document
Type de document : Mémoire/PFE
Nombre de pages : 66
Format : .Pdf
Taille du fichier : 921.88 KB
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
Face à la conjoncture économique et la croissance successive de systèmes financiers depuis les années 1930, qui coïncide avec la diffusion des nouvelles technologies de l’information (TI) et de communication vers la fin des années 1980 qui avait un impact sur les systèmes financiers, les marchés financiers ont prospéré rapidement au cours des derniers années grâce à la diffusion de cette TI, puisque elle à accrue la vitesse de diffusion de l’information dans les marchés financiers, et les agents économiques ils ont accès rapide à l’information toute grâce à l’utilisation de la TI, cette nouvelle technologie a permet d’une renforcement de la gouvernance, de la fiabilité de des performances des système d’information des marchés financiers.
Mais cette conjoncture économiques et une mauvaise estimation des marchés financiers a engendré une déconnexion entre la valeur des titres observé dans les marchés financiers et sa la valeur intrinsèque, cette déconnexion expliquer par l’indépendance de la croissance des marchés financiers et la croissance de l’économie réelle, cette indépendance constituée l’une des principales raisons des Krachs boursiers, c’est ce qui s’est produit au World Trade Centre entre le mardi 24 octobre et jeudi 29 octobre 1929, à New York, face à tous ces risques et crises financières auxquels sont confrontés les marchés financiers, il était important de rechercher des solutions et des théories qui expliquent le comportement des cours boursiers et qu’est-ce que fait varie les cours boursiers.
Depuis le début de vingtième siècle c’était la théorie de la spéculation1 de Louis Bachelier2qui a été prévalu, cette théorie part d’un principe que les cours boursiers suivant une marche aléatoire ou hasard, ce qui donne naissance au marché aléatoire, âpres quelque années cette théorie a donnée naissance à d’autres théories qui expliquent le comportement des cours boursiers, effectivement l’hypothèse d’efficience des marchés financiers.
La théorie d’efficience des marchés financiers constitue la base de la finance moderne, d’après cette hypothèse les prix des titres reflètent toute information disponible, c’est cependant Eugen Fama3 qu’est attribué la paternité de la théorie d’efficience grâce à ses travaux empiriques entre (1965, 1970), d’après cette théorie l’objectif majore des marchés financiers efficient est d’éviter les écarts entre la valeur des actions observé dans les marchés financiers et sa valeur fondamentale, et rendre les marchés financiers accroitre l’économie réelle, ce fonctionnement efficient assure une bonne évaluation des titres cotés sur le marché boursier.
Pour refléter ce développement des marchés financiers et la croissance économique des pays développer au niveau mondiale, le marché financier marocain représenté par la bourse de Casablanca est engagé dans ses plans de développement visant à la création d’un marché boursier qui répondre aux besoins de tous les agents économiques, et de renforcé le système financier marocain contre des mouvements imprévus qui touchent la valeur économique des entreprises cotées à la bourse de Casablanca, ainsi que la protection des épargnants qui placent leurs argents au centre du marché financier, à cet effet dans le cadre son objectif d’adopter les meilleurs standards internationaux, la bourse de Casablanca est inscrite depuis plusieurs années dans la démarche de renforcement de la gouvernance de la fiabilité des performances de son système de management et de la sécurité de l’information (SMSI).
Nous allons donc procéder dans le cadre de ce travail à tester l’hypothèse d’efficience du marché financier marocain, afin de jugé la sensibilité de la bourse de Casablanca à refléter tout type d’information, nous allons procédez donc à tester cette hypothèse sur l’indice boursier MASI4 qui composé de toute les valeurs cotées sur la placeboursière de Casablanca, pour voir est ce que la place boursière casablancaise est suffisamment efficiente pour protéger les différents intervenants au marché casablancaise qu’ils que soit les entreprises ou investisseurs, et de montrer le degré d’implication de la bourse de Casablanca envers les standards internationaux des pays développés.
Pendant ce travail nous aborderons tous les mouvements et les caractéristiques et les formes de théorie d’efficience des marchés financiers, ainsi que la démarche de la vérification empirique de cette théorie dans les marchés financiers, et les causes qui font de mettre en cause cette théorie.
Notre problématique consiste àvérifier dans un premier temps l’existence de la forme faible d’efficience informationnelle dans la place boursière casablancaise, et vérifie est-ce que la place boursière casablancaise figure parmi les marchés financiers efficients dans l’un de ces formes d’efficience à savoir (la forme faible, semi-forte, forte). Cela nous amené à poser la problématique suivante à laquelle nous avons l’ambition d’apporter des éléments de réponses : Est-ce que le marché boursier marocain est figure parmi les marchés efficients dans sa forme faible ?
Afin de répondre sur notre problématique, nous pouvons avancer les hypothèses suivantes : Le marché boursier marocain n’est pas efficient sous la forme faible ; Le marché boursier marocain est efficient sous la forme faible.
Dans la première partie de ce travail du mémoire nous allons procéder dans une première temps à traiter le revu de la littérature de la théorie d’efficience des marchés financiers et ses origines, et les différents aspects de l’émergence de la théorie d’efficience des marché financiers, et les dimensions de l’efficience, et nous allons se focaliser par la suite sur l’efficience informationnelle pour montrer l’importance de l’information dans le marché financier , par la suite nous allons traiter les modèles de vérification empirique des trois formes de l’efficience informationnelle et les tests concernent pour la vérification empirique de chaque forme d’efficience.
Certainement, la théorie d’efficience des marché constituée l’une des théories les plus controversées dans le domaine économique et financière, à cause des anomalies détecté sur la satisfaction des conditions demandé par cette théorie, ce qui fait de mettre la théorie d’efficience en cause, à cet effet nous allons procédez dans le deuxième section de première chapitre à traiter ces anomalies, et les mécanismes remettant cette théorie en cause.
Le deuxième chapitre consistera à tester l’hypothèse d’efficience informationnelle du marché financier marocain sous la forme faible d’efficience des marchés financiers, par l’application des tests de vitrification empiriques de la forme faible d’efficience informationnelle des marchés financiers, en cherchant à déterminer s’il est possible de prévoir les cours futures des titres à partir des informations disponibles, notre étude portera sur les séries journalières des cours de l’indice de référence de la place boursières de Casablanca MASI qui regroupe toutes les valeurs cotées sur la place boursière de Casablanca.
[…]
L’efficience des marchés financiers apparait aujourd’hui comme l’objectif principal à atteindre pour toutes les places financières au niveau mondial, puisque le marché financier efficient permet d’une valorisation des titres cotés sur la place boursière avec une transparence et plus de crédibilité sur la valeur réelle des titres cotés. Ainsi le marché efficient permet d’éviter plusieurs risques auxquels sont confronter les marchés financiers.
A cet effet, il apparait très essentielle pour les autorités et les acteurs des marchés financiers d’améliorer son capacité à satisfaire les conditions exigées par la théorie d’efficience des marchés financiers, à savoir ; l’amélioration des systèmes d’information mise en place pour que l’information soit disponible a tout le monde avec un moindre coût pour tous les investisseurs afin de réagir à chaque instant toute information disponible.
Pour rendre un marché financier efficient, il faut améliorer le niveau de diffusion de l’information au public, ainsi le comportement rationnel des investisseurs dans les marchés financiers jouer un rôle important pour atteindre un marché efficient, et telle situation ne serait facile que par la mise en place d’un système d’information plus efficace, et des règlementations pour permettre d’une accès assez rapide à l’information à tout moment, ainsi que l’information doit être gratuite pour que tout le monde peuvent accès à l’information sans paiement des couts d’accès ou de traitement de l’information.
Aujourd’hui le marché financier marocain représenter par la bourse des valeurs de Casablanca a engagée dans ses plans d’affaires d’amélioré son capacité de mettre en place un système d’information efficace, pour permettre d’une disponibilité de l’information assez rapide et plus pertinente. Ainsi les entreprises cotées sur la place doivent adopter une politique de communication de la situation financière de l’entreprise plus élaborée, pour permet d’une clarification de la situation financière de l’entreprise devant les investisseurs et les autorités des marchés financiers.
En effet, le marché financier marocain constitué un exemple des marchés financiers des pays émergents qui tendirent vers la réalisation d’un marché boursier efficient, puisque le marché efficient permet d’un renforcement de système financier d’un pays, à savoir l’amélioration de la sensibilité du marché contre tout risques financiers.

CHAPITRE 1 : Efficience des marchés financiers : Revue de littérature
Section 1 : Théorie d’efficience des marchés financiers
1.1 Emergence de l’hypothèse d’efficience des marchés financiers
1.2 L’approche des marchés efficients
1.3 Les dimensions de l'efficience des marchés financiers
1.4 Les conditions nécessaires à l’efficience des marchés financiers
1.5 L’efficience informationnelle des marchés financiers
1.6 Sources et nature de l’information
1.7 Les tests de l’efficience informationnelle des marchés financiers
Section 2 : Les anomalies de la théorie de l’efficience et l’émergence de la finance comportementale
2.1 Remise en cause de la théorie de l'efficience informationnelle des marchés financiers
2.2 Les mécanismes remettent en cause la théorie d’efficience des marchés financiers
2.3 Volatilité et Krach boursiers, théorie d’efficience insuffisante
2.4 L’approche de la finance comportementale
CHAPITRE 2 : Etude empirique de l’efficience informationnelle du marché boursier marocain
Section 1 : Présentation de la bourse des valeurs de Casablanca
1.1 Historique de la bourse de Casablanca
1.2 Fonctionnement de la bourse des valeurs mobilières de Casablanca
1.3 Les acteurs de la BVMC
1.4 Les indices de mesure de la performance de la BVMC
Section 2 : Etude économétrique sur le marché boursier marocain
2.1 Modèles de tests de la forme faible d’efficience informationnelle des marchés financiers
Section 3 : Les résultats des tests de forme faible d’efficience informationnelle de la série MASI
3.1 Statistiques descriptives de la série
3.2 Résultats du modèle Box et Jenkins
3.3 Résultats de tests de changement des signes (runs test)
3.4 Analyse et discussion des résultats
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# Déterminants de la structure financière et réactions du marché boursier aux décisions de financement chez les sociétés cotées à la bourse de Casablanca
# Pertinence et méthodologie de construction d’un indice boursier : Cas de la Bourse de Casablanca
# Le comportement d’un titre financier coté à la Bourse de Casablanca : Cas de Cosumar
# L’évaluation des entreprises cotées à capitalisation moyenne au sein de la Bourse des Valeurs de Casablanca
# Impact de la responsabilité sociale des entreprises cotées en bourse de Casablanca sur leur performance financière
# La transparence de l’information financière au Maroc : Cas des sociétés cotées à la bourse des valeurs de Casablanca
# L’introduction de la petite et moyenne entreprise en bourse au Maroc : Rôle de l’expert comptable
# L’amélioration de la qualité de l'information financière des sociétés cotées à la bourse au Maroc
# Evaluation de la Value at Risk (VaR) d’un portefeuille d’actions marocaines
# L’effet du comportement d’excès de confiance sur la volatilité de la Bourse de Casablanca
# Coût et prime d’illiquidité du marché boursier marocain
# Préparation de l’introduction en bourse de la société Somafaco
# Montage du projet d’introduction en bourse de la société Sotemag
# Les causes et les conséquences de la crise de la bourse des valeurs de Casablanca
# La performance boursière est-elle déterminée par la performance opérationnelle : Cas de la bourse de Casablanca
# Introductions à la bourse de Casablanca : Quelles performances
# L’impact de la communication financière digitale sur la liquidité des titres : Cas des sociétés cotées à la bourse de Casablanca
# Les facteurs de risque déterminants les rendements des actions des sociétés cotées à la bourse Casablanca
# L’impact des informations financières sur le cours boursier : Etude empirique sur la Bourse de Casablanca

Contact
Contact