Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

Le secteur des Bâtiments et Travaux Publics au Maroc : Aspects économiques et sociaux
accéder au document
Type de document : Article académique
Nombre de pages : 15
Format : .Pdf
Taille du fichier : 92.44 KB
Nombre de consultations : 583
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
Les agents économiques sans exception participent de différentes manières au développement économique. Les entreprises créent des valeurs ajoutées en offrant des produits et des services. Les ménages participent activement par des actes de consommation et d’épargne. De sa part, l’Etat est l’agent qui veille au bon fonctionnement de l’ensemble de l’économie, tout en intervenant sur les divers secteurs économiques.
La classification sectorielle de l’économie, initiée par Colin Clark, ne peut pas être appliquée à certaines entités économiques qui se trouvent au croisement de plusieurs secteurs de l’activité économique. C’est le cas des entreprises des Bâtiments et des Travaux Publics (BTP) qui sont des entités assez particulières qui se positionnent entre le secteur primaire et tertiaire. En effet, les chantiers de construction sont de véritables opérations industrielles qui transforment des matières premières en des produits finis servant de logement et d’infrastructures. Par ailleurs, les entreprises du BTP offrent également des services et des prestations de location et de sous-traitance.
Parmi les pays africains émergents, nous trouvons le Maroc. Ce dernier enregistre une tangible croissance tirée par certaines branches prépondérantes de l’économie, et témoigne la présence d’un secteur des BTP très dynamique, constituant un compartiment économique de grande importance.
Par ses multiples chantiers, ce secteur participe à l’animation du circuit économique, mais en même temps, ses activités engendrent des retombées sociales notamment se l’on se réfère à la population marocaine.
A la lumière des lignes précédentes, le présent article se présente comme une approche d’analyse de la contribution du secteur des BTP au renforcement de l’économie marocaine et à la promotion sociale. Le travail est scindé essentiellement en deux principaux axes. Le premier traite la contribution de ce secteur à l’affermissement de l’économie nationale, alors que le deuxième axe met en exergue la participation du secteur des BTP à l’amélioration des conditions de vie des citoyens marocains.
[…]
A la lumière des lignes qui précèdent, nous pouvons clairement déduire que le secteur des Bâtiments et des Travaux Publics est très indispensable pour la l’évolution de l’économie marocaine. En augmentant la valeur ajoutée créée, en participant considérablement à la Formation Brute en Capital Fixe et en attirant les Investissements Directs Étrangers, cette branche de l’économie nationale contribue tangiblement à la croissance économique du pays.
Par ailleurs, la contribution de ce secteur ne se limite pas seulement au volet économique. Par contre, il le dépasse pour résoudre certains problèmes sociaux de la population marocaine. Tout d’abord, le secteur des BTP crée de l’emploi et absorbe ainsi le chômage, tout en permettant à des milliers de familles marocaines de posséder une source de revenu. Ensuite, les divers acteurs des BTP et en partenariat avec le secteur public, déploient de grands efforts afin d’améliorer les conditions de l’habitat des citoyens et de lutter contre les bidonvilles et les logements insalubres.
De même, et à travers les multiples projets mis en chantiers et les milliers d’unités construites, le secteur des BTP tente d’absorber le déficit en logement et d’accroître l’offre. Ceci se fait dans le but de faciliter l’accès à la propriété, ce qui peut se répercuter positivement sur la vie quotidienne des citoyens.
En revanche, le secteur témoigne la persistance de plusieurs limitations. Premièrement, la grande majorité des employés et des ouvriers du secteur ne bénéficient d’aucune couverture médicale, ni des droits stipulés dans la législation du travail. Par ailleurs, les prix du mètre carré demeurent toujours assez élevés, surtout par rapport au pouvoir d’achat des ménages qui est déjà détérioré. Ensuite l’exclusion financière limite l’accès à la propriété pour une large tranche de la population, ce qui leur prive de posséder leurs propres logements.
En outre, le dispositif du logement social de 250.000 Dhs hors TVA connait également certaines lacunes. Le financement bancaire, à cause des taux d’intérêts pratiqués, fait encore augmenter le vrai prix à supporter par les citoyens, pour acquérir leurs logements. Également, plusieurs ménages réclament la qualité des constructions ainsi que la superficie asphyxiante qui caractérisent les logements sociaux et économiques.
Ceci étant dit, une amélioration des activités des BTP en termes de quantité et de qualité, permettrait à l’économie marocaine de drainer plus de capitaux vers ce secteur et d’accroître la demande intérieure sur les logements, ce qui profiterait à la fois pour les sphères économiques et sociales du pays.

1. Des aspects économiques du secteur des BTP au Maroc
1.1. Secteur des BTP au Maroc : État des lieux
1.2. Quelques apports macroéconomiques du secteur des BTP au Maroc
1.2.1. Contribution à la croissance économique
1.2.2. L’attraction des investissements étrangers et la formation brute du capital fixe
1.3. Les répercussions des activités du secteur des BTP sur l’économie marocaine
1.3.1. BTP et dynamique du secteur bancaire
1.3.2. BTP et activité économique
2. Des aspects sociaux du secteur des BTP au Maroc
2.1. La création de l’emploi et la réduction du chômage
2.2. L’amélioration des conditions de l’habitat
2.2.1. La lutte contre l’habitat insalubre et les bidonvilles
2.2.2. La promotion du logement social
2.2.3. La réduction du déficit en logement
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# Le tourisme interne au Maroc : Levier de croissance pour le secteur
# L’aquaculture marine au Maroc : Potentiel et nécessités de développement
# Le secteur automobile au Maroc : Vers un meilleur positionnement dans la chaîne de valeur mondiale
# Le secteur de transport des marchandises au Maroc : Contraintes et voies de réformes
# Le secteur agricole marocain : Tendances structurelles, enjeux et perspectives de développement
# L’industrie automobile au Maroc : Vers de nouveaux gisements de croissance
# Le secteur aéronautique marocain face aux nouvelles mutations mondiales
# Le transport maritime des marchandises au Maroc : Evolution et perspectives
# Le secteur de la promotion immobilière au Maroc
# Le secteur de l’offshoring au Maroc : Les opportunités à saisir sur le marché de l’externalisation des services financiers
# Le secteur touristique au Maroc
# Le secteur électrique-électronique au Maroc
# Le secteur de la plasturgie au Maroc
# Le secteur avicole au Maroc
# L'industrie du papier et carton au Maroc
# Les industries électrique et électronique au Maroc
# Le secteur du Bâtiment et Travaux Publics au Maroc
# L'industrie textile marocaine en mutation
# Libéralisation du secteur d’électricité au Maroc
# La présentation du secteur agricole au Maroc

Correction
Jumia