Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

L'utilisation des réseaux sociaux par les petites entreprises dans le secteur de la coiffure
accéder au document
Type de document : Mémoire/PFE
Nombre de pages : 168
Format : .Pdf
Taille du fichier : 1.96 MB
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
De nos jours, nous vivons dans une ère digitale où Internet donne aux entreprises et aux consommateurs la possibilité d’atteindre un public plus large et de créer des propositions de valeur convaincantes (Dib & Alhaddad, 2015). Grâce aux nouvelles technologies et outils de promotions, comme par exemple les réseaux sociaux, les très petites entreprises (TPE) et petites ou moyennes entreprises (PME) peuvent entretenir une relation particulière avec leur client.
La mondialisation a éliminé les barrières qui segmentaient les marchés nationaux et internationaux et séparaient l'espace concurrentiel des petites et grandes entreprises dans un passé récent (Etemad, 2004). Il est donc difficile pour les TPE et PME de se faire connaître aux yeux du grand public ; les réseaux sociaux peuvent être une solution à ce problème.
Selon Boyd & Ellison (2007), les sites de réseaux sociaux sont des services Web qui permettent aux individus de construire un profil public ou semi-public dans un système délimité, d'articuler une liste d'autres utilisateurs avec lesquels ils partagent une connexion, et de visualiser et de parcourir leur liste de connexions et celles établies par d'autres dans le système. Les réseaux sociaux utilisent des technologies mobiles et Web pour créer des plateformes interactives grâce auxquelles les individus et les communautés partagent, discutent, commentent, créer et modifient le contenu généré par les utilisateurs.
Les médias sociaux permettent aux entreprises d’être plus interactives dans la communication marketing ; ils permettent aussi de trouver des applications innovantes pour rendre les produits et les marques plus abordables aux efforts de marketing en ligne (Kietzmann et al., 2011). Selon Wright & Hinson (2008), les réseaux sociaux sont viraux, une entreprise peut créer un « buzz » aussi bien positif que négatif (Asur & Huberman, 2010).
Généralement, la communication des TPE et PME est basée sur le « bouche-à-oreille » (échange d’informations entre « amis »). Ce type de marketing est spécialement utilisé via Facebook et Twitter où nos « amis » peuvent recommander, commenter positivement et aussi « tweeter » à propos d’une entreprise (O’Flynn, 2017). Ces actions montrent qu’une TPE/PME peut être vue par un grand nombre de personnes (O’Flynn, 2017). Selon Keller (2012), les réseaux sociaux permettent aux marques d'établir une voix et une présence publiques sur le Web. Ils complètent et renforcent également d'autres activités de communication. Ils contribuent à promouvoir l'innovation et la pertinence pour la marque.
Selon Allal et al. (2016), les entreprises approuvent l’utilisation des réseaux sociaux. C’est une opportunité d’entretenir une relation avec ses clients, mais aussi de maintenir ou de forger une image de marque vis-à-vis des concurrents. Karimi & Naghibi (2015) disent qu’aujourd'hui, le marketing des médias sociaux (SMM)1 et plus particulièrement les réseaux sociaux prennent de plus en plus d'importance dans les décisions d'achat des consommateurs, car ils amplifient le bouche-à-oreille.
Le marketing des médias sociaux est un grand changement dans le monde du marketing. Uchôa-Lefebvre (2016) constate un déclin des médias traditionnels au profit des réseaux sociaux. L’essor des réseaux sociaux et des plateformes de messagerie instantanée serait en train de tuer l’attention des « audiences » envers les médias traditionnels.
Selon Black (2004), l'industrie de la beauté est maintenant un business multinational de plusieurs millions de dollars. Au cours des dernières années, sa place dans la culture contemporaine s'est considérablement modifiée, car les salons de coiffure ne sont plus seulement des endroits où l'on peut se faire couper les cheveux, mais de plus en plus des lieux de thérapie physique et même émotionnelle.
L’objectif premier de cette recherche est de déterminer si l’utilisation des réseaux sociaux par les salons de coiffure a une influence sur l’image de marque de l’enseigne. Il importera également de définir les raisons qui poussent les TPE/PME à se tourner vers le marketing des médias sociaux au détriment du marketing de masse.
Nous étudierons le point de vue des gérants des salons de coiffure, mais aussi celui des consommateurs sur les différents thèmes abordés dans l’analyse théorique ayant un rapport avec notre question de base. Nous pouvons dès lors formuler notre problématique : « Comment les TPE/PME dans le secteur de la coiffure utilisent-elles les réseaux sociaux pour construire leur image de marque, et les internautes accordent-ils de l’importance à l’image que dégage un salon de coiffure sur les réseaux sociaux ? ».
[…]
Pour répondre à celles-ci, notre étude se basera sur les recherches existantes en marketing sur les réseaux sociaux et sur l’image de marque. Peu d'études ont été menées sur l'utilisation des médias sociaux ciblant spécifiquement les petites entreprises dans le secteur de la coiffure. Il sera donc important d'étudier comment une TPE/PME dans le secteur de la coiffure utilise les médias sociaux pour influencer l’image qu’elle reflète aux internautes. L’objectif de cette recherche étant de proposer des solutions aux différents gérants des salons de coiffure qui souhaiteraient véhiculer une image de marque positive sur les réseaux sociaux.
Ce travail de recherche sera divisé en cinq grands chapitres : après un premier chapitre d’introduction, le deuxième chapitre sera dédié à la revue de littérature liée à notre problématique et questions de recherche. Le troisième chapitre sera consacré à l’élaboration d’une méthodologie permettant de répondre aux différentes questions que nous avons émises dans la partie 1.1., ainsi qu’aux résultats obtenus.
Le quatrième chapitre représentera la mise en relation des résultats que nous avons obtenus avec les questions issues de notre problématique, avec les précédentes recherches que nous avons abordées dans la revue de littérature au chapitre deux. Enfin, on lira au dernier chapitre la conclusion de ce travail, et diverses recommandations pour les futurs managers dans le secteur de la coiffure qui souhaiteraient véhiculer une image positive sur les réseaux sociaux.
Notre deuxième chapitre, la revue de littérature et de divers recueils scientifiques, sera divisé en quatre grandes sections. Nous entamerons d’abord nos recherches en définissant ce qu’est une TPE/PME, ainsi que ses moyens de communication marketing ; nous analyserons le secteur de la coiffure.
Dans la deuxième partie, nous définirons dans un premier temps ce qu’est une « marque ». Ensuite, nous nous attarderons sur les différents concepts théoriques liés à la connaissance de la marque, qui sont la notoriété de la marque et l’image de marque (Keller, 2012). À la fin de cette section, nous identifierons les éléments importants pour construire et solidifier une image de marque.
La troisième section sera consacrée à l’arrivée du Web 2.0 et l’émergence des réseaux sociaux. Nous ferons une comparaison entre les médias traditionnels et le marketing des médias sociaux (SMM). Nous déterminerons également les facteurs d’influence quant à l’adoption du SMM par les TPE/PME, au détriment des médias traditionnels. Nous terminerons cette section par une recherche documentaire consacrée aux éléments d’influence issus des réseaux sociaux, ainsi qu’à l’utilisation des réseaux sociaux dans le domaine de la coiffure. La quatrième section sera dédiée à l’éthique liée à notre sujet de recherche.

Chapitre 2 : Revue de la littérature
2.1. Que sont les très petites entreprises ou petites et moyennes entreprises ?
2.2. Qu’est-ce qu’une marque ?
2.3. Les réseaux sociaux
2.3.1. Introduction aux réseaux sociaux
2.3.2. Web 2.0
2.3.3. Définition d’un réseau social
2.3.4. Les différents types de réseaux sociaux
2.3.5. Médias traditionnels versus Social Media Marketing (SMM)
2.3.6. Les facteurs d’influence quant à l’adoption du SMM par les TPE/PME
2.3.7. Les inconvénients des réseaux sociaux pour les TPE/PME
2.3.8. Les éléments d’influence issus des réseaux sociaux
2.3.9. L’utilisation des réseaux sociaux par les salons de coiffure
2.4. Ethique de la recherche
Chapitre 3 : Choix de l’étude
3.1. Étude qualitative
3.2. Étude quantitative
Chapitre 4 : Discussion
5.1. L’utilisation des réseaux sociaux par les internautes
5.2. La communication marketing des petites entreprises dans le secteur de la coiffure
5.3. L’utilisation des réseaux sociaux dans le secteur de la coiffure
5.4. Les éléments des réseaux sociaux qui influencent l’image d’un salon de coiffure
Autres documents qui pourraient vous intéresser !
Notre plateforme contient plus de 5000 documents (dont +2500 mémoires et PFE), vous pouvez donc y trouver d'autres documents qui pourraient vous intéresser. Pour effectuer votre recherche cibleé, tapez vos mots clés dans le champ ci-dessous !

Science
Contact