Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

L’entrepreneuriat coopératif, un levier du développement territorial au Maroc
accéder au document
Type de document : Article académique
Nombre de pages : 18
Format : .Pdf
Taille du fichier : 585.94 KB
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
Au cours des dernières décennies, la décentralisation et l'accroissement des compétences des collectivités locales ont rapproché le pouvoir politique des territoires. Cette tendance tranche avec la mondialisation de l'économie, et particulièrement sa dérégulation, qui considère le territoire en premier lieu comme un ensemble de ressources exploitables ou comme un marché. L'éloignement des centres de décisions des entreprises par rapport aux territoires, où se situent leurs établissements, témoigne de cette évolution.
Ces deux mouvements contradictoires, des sphères politique et économique, induisent une tension croissante aux niveaux des dynamiques des territoires, des emplois, de la consommation et des conditions d'accès aux services publics. Dans ce contexte, la question de l'ancrage territorial des coopératives est centrale et mérite d'être approfondie.
Le rôle primordial que joue le secteur coopératif dans l’évolution des conditions économiques et sociales en particulier au niveau territorial, n’est plus à démontrer ; il est même considéré par plusieurs experts comme la meilleure alternative face aux échecs du capitalisme d’aujourd’hui et constitue une réelle plus-value sociétale pour les territoires et le soutenir doit être une priorité.
En effet, ce secteur a ouvert de grands horizons ,d’une part , pour la création des projets économiques et sociaux dont l’ambition principale est de combattre la pauvreté, l’exclusion, et l’intégration des petits producteurs dans le marché et d’autre part, pour l’identification d’opportunités de réponse à des besoins spécifiques d’une population vulnérable marginalisée par l’économie capitaliste, et sur la concrétisation de ces opportunités par la mise en oeuvre de solutions entrepreneuriales adaptées. Il s’agit d’un modèle, inspiré par un équilibre entre des valeurs d’égalité, de démocratie, de liberté, d’équité, de solidarité et de prise en charge, qui a évolué entre la pratique et l’idéal.
Ce projet d’innovation organisationnelle bouscule encore aujourd’hui la conception classique de l’économie et de la gestion des entreprises. Ces initiatives créatives à vocation sociale se sont multipliées ces dernières années au Maroc, grâce au lancement de l’Initiative nationale du développement humain.
Il nous a donc semblé intéressant d’engager un travail de recherche autour de cette thématique afin d’élucider le rôle que revêt le modèle coopératif marocain dans le développement territorial. Ainsi l’objectif de cette communication est de poser des jalons ou des pistes de
réflexions sur le croisement entre territoire et coopératisme. De façon plus spécifique, nous avons l’ambition de répondre aux questions suivantes : comment les coopératives participent à des projets politiques et socio-économiques de développement local ? Comment les principes coopératifs sont théoriquement source de conceptions territoriales autres que marchandes ? Et comment le fait coopératif peut être véritablement un facteur structurant et développant du territoire ?
Ainsi, nous dresserons d’abord un portrait du mouvement coopératif illustrant sa grande diversité sur le plan des secteurs qu’occupent les coopératives et de leur importance dans le développement économique et social au Maroc et ses différentes régions. Nous porterons ensuite une attention particulière sur la définition de la coopérative dans sa dynamique systémique, afin d’illustrer comment les règles coopératives prises dans leur dimension systémique favorisent l’expression de projets territoriaux.
Enfin nous essayerons à travers les données et les statistiques de l’Office de Développement de la Coopération d’analyser le rôle de l’entrepreneuriat coopératif dans le développement des territoires. Ce travail sera l’occasion également de mettre l’accent sur les efforts déployés par l’Etat et la société civile pour développer l’entrepreneuriat coopératif.
[…]
Il y a plus de 300 ans, un modèle a été proposé par les premiers penseurs du coopératisme pour mieux répondre aux besoins de tous ceux et celles qui voulaient être partie prenante de cette grande utopie devenue réalité. Cette vision de la société et cette volonté de mettre l’être humain, sa dignité et la réalisation de son potentiel au coeur du projet coopératif sont toujours primordiales et auront permis de connaître une évolution exemplaire. Il s’agit d’un modèle économique qui a su répondre aux besoins d’une population marginalisée par le capitalisme et la mondialisation. Tout en respectant et valorisant les particularités locales des territoires.
En effet, l’identité de la coopérative, la force de cohésion de ses membres, sa culture et son histoire particulières, sont intimement liées au territoire et ses spécificités. En outre, en privilégiant l’expression d’une gouvernance participative de proximité, à travers la démocratie qu’elle assure, la coopérative favorise l’expression des particularités territoriales.
Ainsi, la pérennité de la coopérative dépend principalement de sa capacité à traduire en activités économiques, les spécificités liées au territoire par sa dimension citoyenne, associative et participative. Cela nécessite une dimension associative vivante et permanente au sein de la coopérative. En s’inspirant de la phrase de Hamon B.: « L'ADN de l’économie sociale et solidaire c'est bien son ancrage dans les territoires. », on peut dire que l’ancrage territorial est au coeur de l’identité de la coopérative étant une composante principale de l’économie sociale et solidaire.
Cependant, pour que ce croisement entre coopératives et développement territorial soit profitable, une condition s’impose. Les membres des coopératives devront déployer un ensemble de moyens concrets pour maintenir la cohésion sociale. Cela suppose de se concentrer sur la formation pour s’assurer que les règles coopératives que nous avons soulevées au début de ce texte soient prises dans leur globalité en lien les unes aux autres.
Au Maroc, le secteur coopératif joue un rôle prédominant dans le développement territorial. Il occupe une place considérable dans les programmes de développement économique et social. Une place qui s’est renforcée par l’Initiative Nationale du Développement Humain (INDH). Ce qui s’est traduit par l’évolution de l’effectif des coopératives d’un taux de plus de 178% entre 2005 et 2014 selon l’ODCO.
Par ailleurs, L’analyse de la répartition sectorielle des coopératives selon les régions montre que la coopérative est profondément attachée à son territoire et peut être considérée comme le reflet des atouts et des spécificités de ce territoire. Le développement des coopératives et des territoires sont intimement liés, on ne peut parler de développement territorial au Maroc, sans aborder le rôle primordial des coopératives.

II. Le tissu coopératif marocain : caractéristiques et évolution
II.1. Les coopératives : particularités et principes
II.2. Les caractéristiques du tissu coopératif marocain
III. L’entrepreneuriat coopératif: un levier de développement territorial
III.1. coopératives et territoires : quels liens ?
III.2. Le rôle des coopératives dans le développement territorial au Maroc
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# Les femmes entre assistanat et entrepreneuriat dans les projets de territoire et de valorisation touristique des espaces de marge du sud du Maroc
# Processus de transformation des intentions d’entreprendre en actions entrepreneuriales
# Les inventeurs universitaires marocains et l’entrepreneuriat : Une analyse de l’intention entrepreneuriale
# L’entrepreneuriat des jeunes et le développement de l’esprit d’entreprise au Maroc : L’expérience du programme Moukawalati
# Entrepreneuriat et développement territorial : Cas du complexe industriel Jorf Lasfar
# L’entrepreneuriat et les jeunes au Maroc
# Le groupement inter-entreprises et le développement local en Algérie
# Analyse de l'impact de la formation universitaire en entrepreneuriat sur l'intention entrepreneuriale chez les étudiants
# L’impact de la concentration spatiale des entreprises sur la dynamique territoriale : Cas de la zone d’activités Taharacht
# L’entrepreneuriat féminin au Maroc
# Le guide pédagogique sur l'entrepreneuriat
# Climat des affaires et succès des entreprises de l’écosystème automobile marocain
# L'entrepreneuriat innovant et le développement territorial : Cas du secteur artisanal au Maroc
# Les femmes chefs d’entreprise au Maroc
# L’entrepreneuriat féminin au Maroc : Une étude exploratoire
# Concept d’incubation d’entreprises au Maroc : Cas des incubateurs académiques
# L’enseignement de l’entreprenariat : Clé pour la création de l’entreprise
# L’entrepreneuriat au Maroc : Les contraintes et les conditions de développement
# L’entrepreneuriat digital au Maroc : Les entrepreneurs face aux défis actuels
# Les programmes d'aide et d'assistance à la création des PME par les jeunes marocains

Contact
Contact