Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

L’efficience informationnelle du marché boursier marocain : Application aux valeurs du Madex
accéder au document
Type de document : Article académique
Nombre de pages : 14
Format : .Pdf
Taille du fichier : 683.59 KB
Note : note (1 vote)
Extraits et sommaire de ce document
La théorie de l'efficience informationnelle des marchés boursiers veut dire que les valeurs soient à leur juste prix. Ce qui implique que l'information disponible soit connue par tous les acteurs et sans délai. E. Fama distingue trois types de marchés efficients, qui sont fonctions de l'information disponible : la forme faible, la forme semi-forte et la forme forte.
Dans un marché efficient de forme faible, les cours des titres reflètent tout ce qu'on pourrait déduire de leur historique. L'observation des cours et des volumes de transactions passées ne serait d'aucune utilité pour battre le marché ou obtenir des taux de rentabilité supérieurs à un niveau de risque plus élevé. L'analyse technique est alors non significative.
Dans un marché de forme semi-forte, les cours boursiers réagissent instantanément à l'annonce d'information dès que celles-ci deviennent publiques. Ces informations peuvent être des informations macroéconomiques et financières, affectant l'ensemble des valeurs ou celles propres à une entreprise (annonce de chiffres d'affaires, de bénéfices, dividendes...). Un investisseur sera meilleur que les autres s'il dispose des informations privées non détenues par le publique (les autres investisseurs).
Alors, dans un tel marché, seul les détenteurs des informations privées qui peuvent réaliser un gain sur ce marché, car en se basant uniquement sur l'information publique, détenue par tout le monde, les agents vont réaliser des profits égaux.
Enfin, un marché sera efficient de forme forte si toutes les informations privées sont reflétées dans les cours. Ainsi, il n'est pas possible de tirer profit même des informations privées concernant un actif financier pour prévoir l'évolution future de son prix, car elles sont déjà intégrées dans les prix. Sous cette forme, la rationalité des investisseurs affirme que l'analyse de l'information disponible n'enrichit personne. Donc, un marché fortement efficient rend tous les agents (spéculateurs) égaux en matière d'information privée et d'anticipation.
L’objet du présent article est de tester les hypothèses d’efficience du marché B.V.C à travers les valeurs du MADEX les plus liquides. Dans une première phase , on va utiliser les tests statistiques et paramétriques de l’hypothèse nécessaire de normalité des séries de distributions des rendements des cours du MADEX et dans une deuxième phase la condition suffisante des formes (faible, semi et forte) de l’efficience informationnelle par des tests économétriques à l’aide du logiciel de base des données « XLSTAT de 2014 ».
[…]
L'efficience des marchés financiers apparaît aujourd'hui comme un objectif sur toutes les places boursières. Les autorités et les acteurs des marchés financiers doivent être conscients de l'importance de l'efficience informationnelle, car elle valorise le marché en lui donnant une certaine transparence et plus de crédibilité, qui va permettre à ce marché de remplir avec transparence et professionnalisme son rôle de financement de l'économie en attirant de nouveaux investisseurs et de nouvelles entreprises.
En effet, les résultats empiriques obtenus pendant notre période d’étude ont monté que le marché boursier marocain présente un état d’efficience informationnelle : d’une part, l’ensemble des tests paramétrique (JARQUE BERA) et non paramétrique(KOLMOGOROV SMIRNOV, D&W), nous permettons d’accepter les hypothèses de normalité et de marche au hasard. D’autre part, il ya absence de tendance temporelle (Test de Mann-Kendall) et les données sont homogènes sur toute la période (Tests de PETTITT et SNHT). Cependant, malgré la présence des valeurs extrêmes (test de racine unitaire de ADF), toutes les valeurs de notre échantillon suivirent un processus stationnaire (Test KPSS).
L'efficience est l'état normal vers lequel le marché boursier Marocain devrait naturellement tendre, grâce aux efforts et au progrès que connaît le Maroc en matière des systèmes des nouvelles technologies de l'information, qui a donné lieu à la rapidité et la facilité d'accès à l'information à moindre coût.

I. Les tests statistiques et économétriques de normalité
I.1. Les tests paramétrique de normalité
I.2. Les test non paramétrique de normalité
I.3. Les tests économétriques des formes d'efficience
II. Présentation et analyse des résultats de la BVC
II.1 Test de normalité des rendements
II.2 Tests paramétrique et non paramétrique de normalité des rendements
II.3 Tests économétriques des formes d’efficience de la BVC
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# L’insuffisance de la liquidité du marché boursier marocain
# La Bourse de Beyrouth : Test de l’efficience financière et étude de la série des rendements de l’indice boursier BLOM
# Le Trading à Haute Fréquence : Menace ou opportunité
# Analyse du risque de marché boursier marocain : Cas de l’indice MASI
# Les déterminants de la valeur actionnariale : Cas des entreprises maghrébines cotées en bourse
# Privatisation et marché boursier au Maroc
# Le marché des titres de l’Etat et la gestion de la dette publique intérieure au Maroc
# Les stock-options au Maroc : Particularités juridiques, fiscales et comptables
# La volatilité des indices boursiers islamiques dans le contexte de la crise financière
# L’impact des indicateurs macroéconomiques sur le cours des actions
# L’application des stratégies techniques de trading au marché marocain des actions
# Gestion des placements financiers chez la RCAR
# Gestion de portefeuilles institutionnels
# Le marché boursier marocain
# Gestion des résultats et performance comptable et boursière des entreprises émettrices de nouvelles actions
# Actionnariat familial et performance financière au Maroc
# Etude économétrique de l’efficience informationnelle du marché boursier marocain
# La communication financière des entreprises marocaines entre réglementation et pratiques managériales
# Motifs et conséquences de l'adoption des stock-options
# L’effet d’annonce d’information financière sur le comportement du marché boursier marocain

Contact
Contact