Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

La contribution de l’intelligence économique à la création de valeur dans les entreprises marocaines
accéder au document
Type de document : Article académique
Nombre de pages : 15
Format : .Pdf
Taille du fichier : 62.37 KB
Nombre de consultations : 61
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
La valeur résulte des choix de l’entreprise concernant la combinaison de facteurs de production qu’elle mobilisera afin de créer un avantage concurrentiel (Hoarau et Teller, 2001). Plusieurs auteurs ont traité cette problématique dont Micheal Porter avec son modèle de chaîne de valeur paru en 1986. C’est un modèle qui a pour but d’identifier les activités créatrices de valeur en mettant à plat les processus de l’entreprise.
Ces activités sont répertoriées soit en activités principales (logistique interne, logistique externe, vente et marketing, production et services ), soit en activités secondaires ( Infrastructure de l’entreprise, gestion des ressources humaines, l’approvisionnement et le développement technologique). Le développement d’un ou de plusieurs de ces leviers mène l’entreprise à surperformer par rapport à ses concurrents.
Bon nombre d’entreprises n’ont pas conscience de l’intérêt des activités secondaires au niveau de la création de valeur. Parmi elles, le développement technologiques fait partie des fonctions support qui, bien gérées, peuvent être un véritable levier de création de valeur. Nous allons tenter dans ce papier d’analyser les raisons qui permettent à un outil du système d’information ( en particulier les solutions de Business Intelligence) de livrer leur plein potentiel de création de valeur.
L’objectif de cette recherche est de tenter de vérifier l’impact (positif ou négatif ) de l’appropriation des outils de B.I sur l’efficacité des processus internes de l’entreprise en se référant aux travaux de R. Reix, comme cadre théorique portant sur l’accommodation de la technologie : plus précisément, l’impact des caractéristiques de l’outil, du contexte de diffusion de la technologie et l’attitude individuelle de l’utilisateur. En premier lieu, nous allons effectuer une revue de littérature . En deuxième lieu, nous allons dérouler une enquête quantitative à la base d’un questionnaire, qui nous permettra d’analyser l’objet de notre étude.
[…]
En se basant sur le modèle théorique de l’accommodation de la technologie de R. Reix, nous avons décliné notre hypothèse en 3 sous-hypothèses : l’effet positif des qualités intrinsèques de l’outil sur les processus internes, l’effet positif du contexte de diffusion de la technologie sur les processus internes et l’effet positif de l’implication personnelle de l’acteur sur les processus internes.
Les tests réalisés durant cette étude ont permis de confirmer l’hypothèse H0 qui stipule que l’appropriation des outils de la Business Intelligence a un impact positif sur l’efficacité des processus internes de l’entreprise. Afin de vérifier ces hypothèses, nous avons testé la fiabilité de notre questionnaire, puisréalisé une ACP ainsi qu’un test de corrélations.
Nous avons généré ainsi plusieurs liens entre les variables, ce qui nous a permit de se prononcer sur : l’existence d’un lien positif fort entre les variables de la deuxième hypothèse (contexte de diffusion) et l’effet sur les processus internes ; l’existence d’un lien positif fort entre les variables de la troisième hypothèse (implication personnelle) et l’effet sur les processus internes ; l’existence d’un lien mitigé entre les variables de la première hypothèse (qualités intrinsèques de l’outil) et l’effet sur les processus internes. Surtout pour ce qui est de la flexibilité de l’outil ainsi que des capacités qu’il permet de répondre aux besoins spécifiques de l’utilisateur.
Nos résultats rejoignent les chercheurs qui, comme démontré dans la revue de littérature, ont trouvé un effet positif des systèmes d’information sur la rapidité des processus internes , la qualité de leur déroulement et leur fiabilité. Par ailleurs, les résultats soulignent l’importance d’une des tendances actuelles : la B.I agile.
Le concept de B.I agile est une approche de mise en place de la B.I qui est beaucoup plus coopérative et réactive que la méthodologie classique « One Shot »: étude des besoins par un cabinet externe puis développement des solutions qui lui semblent les meilleures. Ici, l’outil acquiert une dimension plus globale : chaque utilisateur a des besoins différents qui évoluent avec le temps rapidement. Son application permettrait une appropriation idéale de l’outil, ce qui transformera l’investissement B.I d’un centre de coût à un élément concurrentiel de la chaîne de valeur de l’entreprise

1. REVUE DE LITTERATURE
1.1. Cadre conceptuel
1.2. Histoire des études ayant pour objet la contribution du Système d’Information à la valeur
2. CADRE OPERATOIRE ET METHODOLOGIQUE DE LA RECHERCHE
2.1. L’objet de cette étude
2.2. Méthodologie de la recherche
2.3. RESULTATS
2.3.1. Analyse en composantes principales
2.3.2. Analyse des corrélations
3. DISCUSSION ET CONCLUSION
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# Dispositif d’intelligence économique pour le secteur de l’Offshoring au Maroc : Stratégie et Mise en œuvre
# L’intelligence économique et l’interaction de l’entreprise avec son environnement : Cas des entreprises algériennes
# Etude empirique sur les pratiques des entreprises marocaines en matière d’intelligence économique
# Modèle d'organisation de la veille stratégique chez la société Naftal
# Etude des pratiques de la veille stratégique chez les entreprises algériennes opérant dans l’industrie agroalimentaire
# L’impact de l’intelligence économique sur la prise de décision stratégique chez les entreprises algériennes
# L’intégration d’Internet en tant qu’outil de veille dans une entreprise internationale
# L’intelligence économique au service de l’identification d’opportunités entrepreneuriales
# L'internationalisation des PME marocaines vers l'Afrique de l'Ouest : Intelligence économique et consolidation des réseaux d'affaires
# Intelligence territoriale descendante : Cas d’agglomération d’entreprises au Maroc
# L’intelligence économique : Connaître pour agir dans un monde en changement
# Intelligence Economique et performance des entreprises financières
# L’Intelligence Artificielle : Quels enjeux pour les PME Marocaines ?
# La pratique de l’intelligence économique dans les administrations publiques marocaines
# Perception de l’apport de l’intelligence économique pour les PME exportatrices de la région Fès-Meknès au Maroc
# L’Intelligence économique, levier de développement stratégique à l’international
# L’intelligence économique au service de la complémentarité des échanges commerciaux entre le Maroc et la CEDEAO
# Le système d’intelligence économique : Quelle réalité au sein des universités marocaines ?
# L’intégration de la démarche d’intelligence économique dans le management stratégique
# L'internet comme source d'intelligence économique

contact
Grocery Category