Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

L’entrepreneuriat féminin au Maroc : Une étude exploratoire
accéder au document
Type de document : Article académique
Nombre de pages : 19
Format : .Pdf
Taille du fichier : 488.28 KB
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
Engagé dans un processus de développement économique et social, le Maroc a mobilisé toutes ses ressources pour vivre cet engagement avec ses nouvelles promesses, ses perspectives, mais aussi ses durs défis. Pour s’y impliqué en pleine force, le Maroc s’appuie sur une ressource majeure qui symbolise une richesse inépuisable: ses femmes et ses hommes.
Les marocaines sont de plus en plus présentes dans la vie économique du pays. De tout temps, elles ont participé au soutien économique de leur famille et de leur communauté soit par leur travail formel, ou informel principalement le travail de production domestique (tapis, vêtements, poteries, etc.), ou le travail agricole. Mais depuis quelques années, elles sont de plus en plus nombreuses à investir dans le marché de l'emploi ou à développer une activité économique rémunératrice.
L'ouverture de la société au travail rémunéré des femmes est de plus en plus grande, par nécessité certes, mais cette possibilité provoque des changements qualitatifs dans les relations que les femmes entretiennent avec leur entourage.
La vie quotidienne de la femme entrepreneur marocaine devient le résultat d’une interaction permanente entre sa vie professionnelle et sa vie familiale. Plusieurs de ses choix sont guidés par sa position dans la société et par le type d’infrastructure que la société met à sa disposition (quantité et qualité et efficience des services des gardes). A. CORNET et C. CONSTANTINIDIS (2004)1. De ce fait, les femmes ne disposent pas des mêmes chances que les hommes. La mission liée à la reproduction demeure leur principale responsabilité et représente une contrainte importante par rapport à leur disponibilité.
Aussi, la socialisation des filles ne contribue pas à développer leur confiance en elles, leur autonomie, leur sens du risque et leur goût de l'innovation : des aptitudes pourtant nécessaires chez tout individu qui souhaite développer et gérer sa propre entreprise. Il existe donc certaines contraintes socioculturelles à l'entrepreneuriat féminin, mais la plupart de ces contraintes ne sont pas insurmontables.
Les hommes sont majoritairement les entrepreneurs du Maroc, cette inégalité peut être expliquée par différentes variables comme l’indique LE MAROIS2 « pour entreprendre, il faillait cumuler des qualités, des compétences, des motivations, des exemples, et des ressources en qualité et quantité suffisantes pour franchir toute une série d’obstacles. Si les femmes sont moins nombreuses que les hommes à aller jusqu’au bout, c’est sans doute que le rapport entre les facteurs positifs (qualités, etc.…) et les facteurs négatifs (obstacles) n’est pas le même pour elles que pour leurs homologues masculins ; les premiers facteurs agiraient plus faiblement et les seconds plus fortement. La balance est faussée».
Le fait que la balance est faussée au détriment des femmes entrepreneurs au Maroc, nous conduit à poser différentes questions liées principalement à la nature des opportunités et des obstacles que représente l’environnement –dans son sens large- et qui façonnent leurs esprits d’entreprendre : Quel est le portrait des femmes qui ont réussi à franchir le premier pas en créant ou en gérant une entreprise autonome ? Quels sont le profil et l’étendue des activités de ces entreprises créées ? Quels sont les obstacles auxquels les femmes entrepreneurs marocaines ont fait face ?
L’intérêt de cette recherche provient de sa capacité à combler un vide théorique, car rares sont les études qui ont été réalisées sur l’entrepreneuriat des femmes au Maroc. La plupart des recherches se sont penchées sur les facteurs qui freinent l’accès des femmes au travail salarié. Très peu de données sont donc disponibles sur les entreprises créées par les femmes, de même que le poids du secteur informel, là où les femmes sont les plus nombreuses à s’investir mais où persistent des conditions de travail difficiles, demeure très pesant.
Notre recherche présente donc une description de la situation de la femme entrepreneur au Maroc, et ce à l’appui d’une étude faite sur le terrain au titre de l’année 2004 par l’AFEM (Association des Femmes Entrepreneurs du Maroc).
[…]
De nombreuses études empiriques ont enrichi la connaissance sur les caractéristiques démographiques des femmes entrepreneurs, leur famille, leur expérience professionnelle et leur formation, leur motivation pour créer une entreprise et les problèmes qu’elles rencontrent. Mais ces études concernent surtout les pays développés et tout particulièrement les pays anglo-saxons.
Les résultats indiquent qu’il existe quelques différences significatives entre femmes entrepreneurs en Occident et en Afrique. Ces différences ne sont-elles pas liées au contexte ou la nature des échantillons ? On peut ainsi penser que par exemple les études occidentales sont beaucoup influencées par des considérations féministes qui ont été imprégnées dans cette culture et qui sont moins pesantes sur la culture maghrébine.
Mais, en regard de la force explicative de l’entrepreneuriat féminin, les théories concernant l’entrepreneuriat issues des recherches réalisées sur les hommes peuvent être remises en cause.
La plupart de ces théories, et de ces modèles ne prennent pas en compte les spécificités des femmes entrepreneurs liées à leur genre. Par exemple, dans le modèle de LACASSE, la personnalité de l’entrepreneur est une des variables majeures qui favorise l’initiative vers l’événement entrepreneurial.
Cependant, les différences des femmes entrepreneurs par rapport à leurs homologues masculins ne sont pas intégrées dans ce modèle, bien que la thèse porte sur la création d’entreprise par les femmes canadiennes. Ainsi on voit la nécessité de l’intégration d’une perspective basée sur le genre («gendered perspective») pour une meilleure compréhension de l’entrepreneuriat féminin.
Au regard des résultats de l’enquête sur le Maroc, On peut conclure que les femmes chefs d'entreprise souffrent souvent d'un manque de compétences techniques et de connaissances en matière de gestion, d'où la faiblesse de leur productivité et de leur compétitivité. Les contraintes culturelles constituent aussi un obstacle supplémentaire qui freine le succès des femmes dans la conduite de leurs affaires.
Il apparaît claire que le gouvernement marocain ; ainsi que les organismes d’accompagnement sont appelés à ouvrir un grand chantier qui s’articule autour de trois pôles principaux : La nécessité d’améliorer l’accès au financement pour les femmes entrepreneurs : La difficulté d’obtenir un crédit étant un obstacle auquel se heurtent de nombreux entrepreneurs, qu’ils soient hommes ou femmes. La promotion de l’entrepreneuriat féminin grâce à des formations personnalisées et adaptées aux besoins des femmes entrepreneurs. Ce point va permettre de détecter les obstacles et les problèmes de la gestion quotidienne, afin d’en apporter des solutions ; L’interaction permanente entre la politique nationale et les associations qui opèrent en matière d’entrepreneuriat, afin de favoriser la mise en réseau qui apparaît comme une source précieuse d’inspiration et d’échange d’expériences entre les différentes parties. Elle peut également donner aux candidates entrepreneurs la confiance en soi et l’assurance psychique nécessaires pour démarrer et pérenniser leurs propres activités.
Les limites de la recherche : Loin d’être parfait ce travail a essayé de mettre en évidence certains aspects de l’entrepreneuriat féminin au Maroc. On note le regret de ne pas approfondir, les variables liées à la psychologie de la femme entrepreneur marocaine, ce qui est dû à un manque d’information collectées sur le terrain. L’enquête de base trace une vision statique du phénomène de l’entrepreneuriat féminin au Maroc, ainsi, le manque d’études historiques nous prive de tracer une évolution dans le temps. Faute de statistiques et de disponibilité d’étude, toutes perspectives de comparaison entre les femmes et les hommes ou même entre les femmes entrepreneurs et celles qui ne le sont pas sont anéanties. Ce qui nous ne permet pas d’avoir des informations plus riches.

1. La femme entrepreneur au Maroc
2. L’étude sur le terrain
3. Le profil des femmes entrepreneurs au Maroc
4. Le profil des entreprises créées et/ou dirigées par les femmes au Maroc
5. Les freins auxquels font face les femmes entrepreneurs
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# Les femmes entre assistanat et entrepreneuriat dans les projets de territoire et de valorisation touristique des espaces de marge du sud du Maroc
# Processus de transformation des intentions d’entreprendre en actions entrepreneuriales
# Les inventeurs universitaires marocains et l’entrepreneuriat : Une analyse de l’intention entrepreneuriale
# L’entrepreneuriat des jeunes et le développement de l’esprit d’entreprise au Maroc : L’expérience du programme Moukawalati
# Entrepreneuriat et développement territorial : Cas du complexe industriel Jorf Lasfar
# L’entrepreneuriat et les jeunes au Maroc
# Le groupement inter-entreprises et le développement local en Algérie
# Analyse de l'impact de la formation universitaire en entrepreneuriat sur l'intention entrepreneuriale chez les étudiants
# L’impact de la concentration spatiale des entreprises sur la dynamique territoriale : Cas de la zone d’activités Taharacht
# L’entrepreneuriat féminin au Maroc
# Le guide pédagogique sur l'entrepreneuriat
# Climat des affaires et succès des entreprises de l’écosystème automobile marocain
# L'entrepreneuriat innovant et le développement territorial : Cas du secteur artisanal au Maroc
# Les femmes chefs d’entreprise au Maroc
# L’entrepreneuriat coopératif, un levier du développement territorial au Maroc
# Concept d’incubation d’entreprises au Maroc : Cas des incubateurs académiques
# L’enseignement de l’entreprenariat : Clé pour la création de l’entreprise
# L’entrepreneuriat au Maroc : Les contraintes et les conditions de développement
# L’entrepreneuriat digital au Maroc : Les entrepreneurs face aux défis actuels
# Les programmes d'aide et d'assistance à la création des PME par les jeunes marocains

Contact
Contact