Logo
Memoires et Projets de fin d'Etudes

Espace Membres

Identifiant :

Mot de passe :

Mot de passe oublié ?

L’intelligence économique au service de la complémentarité des échanges commerciaux entre le Maroc et la CEDEAO
accéder au document
Type de document : Article académique
Nombre de pages : 18
Format : .Pdf
Taille du fichier : 488.28 KB
Note : note (0 votes)
Extraits et sommaire de ce document
Savoir comment l’Afrique va prendre le train de l’intelligence économique reste un vrai sujet de discussion parmi les professionnels africains. Pendant que certains souhaitent s’inspirer du fameux MITI1 japonais, d’autres penchent pour l’approche française (voire francophone), tandis qu’un troisième groupe vote pour le modèle anglo-saxon incarné par la SCIP2 étatsunienne. Un large consensus se dégage cependant autour de la nécessité de produire une intelligence stratégique qui colle aux réalités africaines avec un net penchant pour les matières premières, richesses non éternelles et source des convoitises étrangères.
Le contexte africain en général et particulièrement celui de la CEDEAO3 n’est pas si commode comparé à d’autre espaces économiques du monde. Le marché de la CEDEAO est connu pour être le champ d’action d’acteurs économiques à politiques massives. La concurrence ne manque pas, le marché est porteur, les acteurs nombreux et les défis sont majeurs. Dans un tel contexte, l’opérationnalisation d’un système d’intelligence économique est plus que nécessaire pour réussir son implantation en Afrique et particulièrement dans la zone CEDEAO.
A la lumière des opportunités commerciales inexploitées entre le Maroc et la CEDEAO dont nous a révélé les différentes études de la douane et ministre de l’économie marocain, il s’est avéré que le recours aux pratiques de l’intelligence économiques est capital afin de mieux exploiter ces potentialités. Pour ces entreprises qui envisagent de s’y lancer, l’enjeu est à la fois de savoir comment gérer la quantité massive d’informations en provenance du marché marocain ou de la CEDEAO et de s’assurer de la fiabilité de ces informations. C
ela traduit parfaitement le passage d’une économie de production à une économie de fondée sur le savoir comme l’a si bien mentionné Céline Perrotey, journaliste du quotidien marocain l’Économiste « Les entreprises comprennent que nous ne sommes plus dans le registre de l’offre et de la demande mais dans le marché de la connaissance. Celui qui gagne est celui qui en sait mieux de plus. La donne change».
Ainsi, à travers cette étude, nous essaierons d’apporter des éléments de réponse à la question suivante : « Comment les firmes marocaines peuvent-elles mettre l’intelligence économique au service de la complémentarité des échanges commerciaux entre le Maroc et la CEDEAO ? »
Cela revient à connaitre, en premier lieu, l’état des lieux de la dynamique des échanges commerciaux entre le Maroc et la CEDEAO, pour ensuite montrer pourquoi les multinationales marocaines et celles de la CEDEAO recourent-elles aux pratiques de l’intelligence économique. Enfin, nous tenterons d’expliquer comment les géants de ces espaces sont-ils au coeur de l’intelligence économique.
L’objectif principal visé à travers notre étude est d’apporter des éléments de réponses aux questions susnommées en cherchant à appréhender l’ampleur du gap entre le niveau des relations marocaines et CEDEAO en termes de commerce et d’investissement ainsi que les potentialités existantes.
En choisissant une discussion sur Intelligence économique au service de la complémentarité des échanges commerciaux entre le Maroc et la CEDEAO, nous envisageons de porter une analyse critique sur le rôle que peut jouer l’IE afin de permettre aux entreprises marocaines et celles de la CEDEAO de mieux exploiter leurs gisements d’opportunités.
[…]
A la lumière de notre exposé, il en ressort que L’IE via ses différentes actions, peut bel et bien servir à l’exploitation de cette complémentarité des échanges commerciaux qui existe entre le Maroc et la CEDEAO.
Les actions préventives, de maintien et de prospection permettraient d’une manière ou d’une autre de bien surveiller l’environnement afin de se préparer à l’imprévu et de l’anticiper tout en fournissant les outils et stratégies permettant d’atteindre cet objectif.
Une bonne application de ces outils d’intelligence économique permettrait aux entreprises désirant participer à cet exploit du gisement d’opportunité qui existe entre le Maroc et la CEDEAO entre autres : D’appréhender le marché marocain ou celui de la CEDEAO ; Connaitre les différentes catégories des consommateurs existants ; De repérer les cibles ou des partenaires ; Et de se prémunir contre les nombreuses menaces que présente le marché africain en général et particulièrement celui de la CEDEAO.
Au regard de l’expérience marocaine et de la CEDEAO, nous pouvons déduire que l’atteinte de ce noble objectif consistant à exploiter le gisement d’opportunité que renferme les deux marchés, est soumise à l’impériale nécessité d’un vrai management de l’IE. Cette gestion devra permettre une vaste campagne de sensibilisation et de formation des auteurs concernés ainsi qu’une capitalisation des expériences jusque-là dispersées.

1. Genèse et fondements théoriques de l’intelligence économique
1.1 Qu’est-ce que c’est l’intelligence économique ?
1.2 Pourquoi les firmes multinationales pratiquent l’intelligence économique ?
2. Dynamique des échanges commerciaux entre le Maroc et la CEDEAO
2.1 Opportunités commerciales entre le Maroc et la CEDEAO
2.1.1 État des lieux des échanges commerciaux Maroc – CEDEAO
2.1.2 Complémentarité et concurrence entre le Maroc et la CEDEAO
2.1.3 Potentiel commercial des spécialisations du Maroc et de la CEDEAO
2.2 Implications douanières de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO
3. Géants du royaume au coeur de l’intelligence économique
3.1 Outils d’intelligence économique utilisés par les grandes entreprises marocaines
3.2 Quelques défis de l’intelligence économique dans l’expérience de la CEDEAO
Ces documents peuvent également vous intéresser !
# Les plateformes d'intelligence collective comme outil de développement d'une économie fondée sur la connaissance
# Faire émerger et développer l'intelligence collective dans l'organisation
# Dispositif d’intelligence économique pour le secteur de l’Offshoring au Maroc : Stratégie et Mise en œuvre
# L’intelligence économique et l’interaction de l’entreprise avec son environnement : Cas des entreprises algériennes
# Etude empirique sur les pratiques des entreprises marocaines en matière d’intelligence économique
# La particularité de la pratique d’intelligence économique dans les PME marocaines : Cas d’une société de bourse
# Modèle d'organisation de la veille stratégique chez la société Naftal
# Etude des pratiques de la veille stratégique chez les entreprises algériennes opérant dans l’industrie agroalimentaire
# L’impact de l’intelligence économique sur la prise de décision stratégique chez les entreprises algériennes
# L’intégration d’Internet en tant qu’outil de veille dans une entreprise internationale
# L’intelligence économique au service de l’identification d’opportunités entrepreneuriales
# L'internationalisation des PME marocaines vers l'Afrique de l'Ouest : Intelligence économique et consolidation des réseaux d'affaires
# Intelligence territoriale descendante : Cas d’agglomération d’entreprises au Maroc
# L’intelligence économique : Connaître pour agir dans un monde en changement
# La contribution de l’intelligence économique à la création de valeur dans les entreprises marocaines
# Intelligence Economique et performance des entreprises financières
# L’Intelligence Artificielle : Quels enjeux pour les PME Marocaines ?
# La pratique de l’intelligence économique dans les administrations publiques marocaines
# Perception de l’apport de l’intelligence économique pour les PME exportatrices de la région Fès-Meknès au Maroc
# L’Intelligence économique, levier de développement stratégique à l’international

Contact
Contact